Aller au contenu

Étude de catalyseurs à base de nickel pour la gazéification hydrothermale sous-supercritique du polypropylène

Date :
Cet événement est passé.
Type :
Conférences et séminaires
Lieu :
Local C1-5006Faculté de génie
Coût :
0$

Photo : Jean-Charles Morais
Description :

La gestion de plastiques en fin de vie représente un important défi global croissant, les déchets plastiques mondiaux ont doublé entre 2000 et 2019 pour atteindre environ 353 millions de tonnes. Au Canada, des 3.3 millions de tonnes de matière résiduelle plastique produite, 86 % de celles-ci se retrouvent dans des sites d’enfouissement, alors que 4 % sont incinérées et seulement 9 % sont recyclées. 

Afin de développer de nouvelles méthodes de gestion des déchets plastiques, les travaux de recherches présentés se sont concentrés sur la gazéification hydrothermale catalysée comme méthode de valorisation de la matière résiduelle plastique. La gazéification hydrothermale est un procédé par lequel les propriétés de l’eau supercritiques sont utilisées pour couper les chaines de polymères et produire des gaz ou liquides. L’utilisation de catalyseurs à base de nickel a été évaluée afin de déterminer leur impact sur la capacité de gazéification du polypropylène en conditions hydrothermales sous-supercritiques afin de réduire les demandes énergétiques du procédé de gazéification. L’impact de la catalyse sur ce procédé a permis d’augmenter le rendement de gaz de la gazéification, ainsi que promouvoir la production de propane comme produit principal.


Piece jointe :

morais_jean_charles_2024_06_18-1.pdf (298.81 ko)