Programme de génie électrique

Être au cœur de l’infrastructure numérique

Ce programme de baccalauréat prépare les étudiants à faire face à des situations complexes d’ingénierie comportant des considérations scientifiques, techniques, économiques, sociales, humaines et éthiques. Ainsi, grâce à leur formation, nos futurs ingénieurs pourront résoudre des problèmes complexes propres au génie électrique dans les domaines des signaux et systèmes, de l'électronique analogique et numérique, de l'utilisation de l'énergie électrique, de l’électrotechnique, de l'asservissement et des télécommunications.

De plus, son approche pédagogique appelée « apprentissage par problèmes et par projets en ingénierie(APPI) », stimule l’apprentissage et la mise en pratique des connaissances acquises durant le programme. Basée sur des rencontres en petits groupes plutôt que sur des leçons magistrales, cette approche favorise l’interaction avec les formateurs et les étudiants entre eux, ce qui permet de développer des qualités essentielles au travail en équipe disciplinaire et multidisciplinaire.

Résolument axé sur la pratique, le programme permet aux futurs ingénieures et ingénieurs d’effectuer cinq stages rémunérés.

Voir la fiche officielle du baccalauréat en génie électrique

Accès simplifié aux détenteurs d’un DEC en techniques de l’informatique (TI)

La Faculté de génie a modifié les conditions particulières d’admission à son baccalauréat en génie électrique pour permettre aux titulaires d’un DEC en techniques de l’informatique ou l’équivalent d’être admis sans conditions supplémentaires.

Particularités

D’une durée de quatre ans et quatre mois, le programme forme des spécialistes dans des domaines de pointe. Il peut être réalisé avec un profil international permettant d’effectuer jusqu’à une année complète, incluant un stage rémunéré, dans une université hors Québec. Après avoir réussi 105 des 120 crédits du baccalauréat, les étudiantes et étudiants le souhaitant peuvent poursuivre à la maîtrise en génie électrique.

Profil des études

1ère année

Introduction au génie électrique (S-1)

Processus de conception et de résolution de problèmes; analyse, conception et réalisation de circuits électroniques simples; assemblage de prototypes électromécaniques; développement logiciel en C et programmation en langages évolués de microprocesseurs; communication orale et écrite; recherche d’information; travail en équipe; AutoCad, SolidWorks, Geany, gcc, Altium et LTSpice.

Signaux et circuits (S-2)

Conception, développement et réalisation de systèmes électroniques et logiciels; gestion de projets; logiciels : analyse, modélisation et conception orientée-objet, implémentation et tests; programmation orientée-objet, algorithmes et structures de données; interfaces graphiques; conception et réalisation de filtres analogiques; analyse de signaux; C++ ; Python; UNIX/Linux; UML, gcc; make; Visual Studio; Qt; Matlab; Altium.

2e année

Systèmes électriques et électroniques (S-3)

Conception, développement, réalisation et intégration de modules d’un système électronique de puissance; analyse, simulation et évaluation des performances de circuits électroniques; physique de l'état solide; électrotechnique (transformateurs, moteurs, générateurs); notions d’échange de chaleur; systèmes de production d’énergie électrique; utilisation du Matlab/Simulink pour étude et commande des systèmes d’électriques et électroniques.

Systèmes embarqués (S-4)

Conception, développement et réalisation de systèmes embarqués sur FPGA et sur microprocesseur; traitement numérique des signaux (filtres); programmation d’un microprocesseur en langage C; interfaçage de périphériques; rôle de l’ingénieur dans la société; utilisation des outils logiciels MPLab, Code Composer Studio, Vivado, et Python.

3e année

Asservissements (S-5)

Conception, développement et réalisation d’un asservissement ; validation par simulation numérique et sur banc d’essai ; gestion de projets selon le standard ECSS (similaire à PMBOK); modélisation mathématique de systèmes mécaniques et électriques; traitement de signaux discrets et traitement numérique des signaux (filtres); impacts éthiques du développement technologique; MatLab et Simulink.

Électronique et communication (S-6)

Circuits analogiques passifs et actifs.  Amplificateurs multi-étages, différentiel, charge active, source de courant, translateur. Réponse en fréquence des circuits. Circuits à caractéristiques non linéaires. Communications analogiques et numériques; éléments de statistique et processus aléatoire; Ligne de transmission; Logiciels de conception et de simulation. Notions de droit et introduction à l’OIQ. Projet majeur de conception I.

4e année

Projet majeur de conception II (S-7)

Analyse économique en ingénierie

Un domaine de spécialisation au choix de l’étudiant:

  • Robotique
  • Photonique et Microélectronique
  • Traction électrique et Véhicules électriques
  • Codage de l’information
  • Conception avancée de systèmes électroniques 
  • Énergie électrique avec l’Institut en génie de l’énergie électrique (IGEE)

Projet majeur de conception III (S-8)

Un domaine de spécialisation au choix de l’étudiant:

  • Conception avancée de circuits intégrés
  • Intelligence artificielle
  • Automatique
  • Bio-ingénierie
  • Énergie électrique avec l’Institut en génie de l’énergie électrique (IGEE)

Pourquoi l’UdeS ?

  • 5 stages de 4 mois : 20 mois d’expérience et de travail rémunéré
  • De vrais projets dès la première année : introduction à l’ingénierie, conception et programmation d’un robot, réalisation d’un système de reconnaissance sonore
  • Enseignement par APPI qui a fait ses preuves, gagnant du Innovative Program Award 2014, et équipes professorales assurant l’intégration des matières
  • Exposition des projets de fin de baccalauréat
  • Clubs étudiants : véhicule aérien miniature (VAMUdeS), moto électrique (EMUS), formule SAE électrique, etc.

Secteurs d’emploi

Ingénieure, ingénieur en :

  • systèmes embarqués
  • télécommunications
  • automatique et robotique
  • électronique
  • microélectronique ou électronique de puissance
  • bio-ingénierie
  • énergie électrique
  • nanotechnologie
  • transports électriques

Domaines industriels

  • Industrie de l’électrification des transports, de l’énergie électrique, des composants électroniques, des télécommunications, de l’aéronautique et de l’aérospatiale
  • Firmes de génie-conseil
  • Bureaux de consultants en technologies de l’information
  • Entreprises de recherche et développement

Point de vue

« L’équipe du projet E-Volve dont je faisais partie a été l’une des premières en génie à avoir conçu et fabriqué un moteur électrique et un ondulateur triphasé » Gabriel Lajoie, diplômé en génie électrique