Politique appliquée

Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

Contexte

Les experts et les pouvoirs publics sont unanimes sur l’importance de la prévention en matière de lutte à la radicalisation et à l’extrémisme violents. Dans la décision du Rôle de l’UNESCO dans la promotion de l’éducation comme outil de prévention de l’extrémisme violent en 2015, le Conseil exécutif de l’UNESCO souligne lui aussi le rôle central de l’éducation, et la nécessité d’une pédagogie sociale qui encourage la réflexivité et la pensée critique dans la prévention de l'extrémisme violent chez les jeunes.

Structure et partenaires

La Chaire est le fruit d’un partenariat entre trois universités-hôtes (Université de Sherbrooke, Université du Québec à Montréal et Université Concordia). Elle est structurée autour d’un comité exécutif, de directions régionales (Afrique, Amérique du Nord et Europe, Amérique latine, Asie, États arabes) et d’un comité d’experts nationaux et internationaux. Elle repose sur un réseau national et international de partenaires reconnus et issus de tous les secteurs de la société, et impliqués en matière de prévention de la radicalisation menant à la violence. Elle compte notamment des partenariats étroits en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique, au Proche-Orient et en Amérique latine.

Titulaire : David Morin