Règlement facultaire sur la valorisation de l’enseignement, l’évaluation des enseignements et la formation pédagogique

Préambule

Ce Règlement s'inscrit en continuité avec la Politique de promotion de la qualité de l’enseignement de l'Université. Il vise à assurer, dans les activités pédagogiques et les programmes de la Faculté des lettres et sciences humaines, la mise en œuvre des principes énoncés dans la Politique institutionnelle dans ses trois volets : la valorisation de l’enseignement, l’évaluation de l’enseignement et la formation pédagogique.

Ce Règlement, à l’instar de la Politique institutionnelle, vise avant tout l’amélioration pédagogique; cependant, les évaluations des enseignements pourront aussi servir la carrière des enseignantes et enseignants.

La Faculté reconnaît aux étudiantes et étudiants le droit à une formation de qualité ainsi que le droit d’expression en ce qui concerne cette qualité; en retour, la Faculté s’attend à ce que les étudiantes et étudiants exercent leur responsabilité de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement en participant aux évaluations et en siégeant aux comités de programme.

La Faculté reconnaît aux enseignantes et enseignants le droit de recevoir le support nécessaire pour s’acquitter correctement de leur responsabilité d’offrir un enseignement de qualité, de recevoir une rétroaction sur leur enseignement, d’avoir accès à la formation continue en pédagogie universitaire et de faire valoir la qualité de l’enseignement dans leur cheminement de carrière.

La Faculté reconnaît aux gestionnaires des programmes (Départements et Comités de programme) la responsabilité de la qualité de la formation dans leurs programmes respectifs et le droit d’y veiller.

Volet valorisation de l’enseignement

La Faculté, par l’intermédiaire de ses directions de département et avec l’appui du vice-décanat à l’enseignement, prend toutes les mesures nécessaires pour que l’enseignement dont elle est responsable soit de la plus haute qualité possible au plan pédagogique. Parmi ces mesures, la Faculté insiste sur :

  • l’embauche de professeures et professeurs dont les qualités pédagogiques sont avérées;
  • la grande importance de la qualité de l’enseignement dans le cheminement de carrière du personnel enseignant;
  • l’encadrement des personnes chargées de cours;
  • l’utilisation de mécanismes d’évaluation.

Volet évaluation de l’enseignement

La Faculté insiste sur :

  • l’évaluation régulière, au moyen de questionnaires adéquats, de toutes les activités pédagogiques, notamment par les étudiantes et étudiants;
  • le caractère confidentiel des évaluations d’enseignement faites par les étudiantes et étudiants (notamment en ce qui concerne les commentaires libres qui peuvent y apparaître) qui sont transmises à la directrice ou au directeur de département et, le cas échéant, à la personne responsable de la gestion du programme concerné, ainsi qu’à l’enseignante ou l’enseignant responsable de l’activité évaluée;
  • le suivi qui doit être assuré à ces évaluations, notamment dans les cas qui posent problème (dans ces cas, la Faculté prendra tous les moyens permis par les règlements et les conventions collectives pour corriger rapidement la situation);  
  • l’importance du travail fait par les comités de programmes qui ont la responsabilité de veiller à la qualité de la formation et à la cohérence globale des programmes.

Volet formation pédagogique

La Faculté insiste sur :

    • la reconnaissance de la formation et de la recherche de type pédagogique, ainsi que leurs retombées au plan de l’enseignement;

    Application et entrée en vigueur du présent Règlement

    4.1 Responsable de l’application
    Le vice-décanat à l’enseignement de la Faculté est chargé de l'application générale du Règlement. Selon les coutumes départementales, les Comités de programme ou les Assemblées départementales voient à son application pour les programmes et activités sous leur responsabilité.

    4.2 Entrée en vigueur
    Adoption par le Conseil de la Faculté le 2000-04-20. Transmission au vice-rectorat à l'enseignement le 2000-04-26.