Prise de notes

Prendre des notes, voilà une stratégie d’étude qui ne devrait pas donner de maux de têtes aux étudiants! Pas besoin de créativité ou même d’inspiration,juste savoir écrire!

Et pourtant, lorsque le professeur, qui se veut un expert dans son domaine, y va de son savoir théorique à la vitesse de l’éclair et en des mots techniques jamais entendus auparavant, vous êtes soudainement moins certain de votre capacité à l’écriture.

Bien souvent, vous hésitez alors entre le « mot pour mot » – et son risque de tendinite! – et un espace blanc, tout simplement! Plusieurs se retrouvent alors avec des notes décousues, incomplètes, voire carrément illisibles! Rien de très pratique pour la révision.

La prise de notes constitue une première période d’étude, puisqu’elle contribue à la mémorisation et aide à la compréhension de la matière. Il est donc indispensable de développer une méthode de prise de notes efficace.

Quelques trucs pour y arriver

  • Ayez en main votre matériel : cartable, feuilles lignées trouées, crayon au plomb.
  • Organisez adéquatement la page afin de structurer vos notes.
  • Écrivez uniquement au recto. Gardez le verso pour les annotations (références, éléments à savoir pour l’examen, définitions, etc.)
  • Inscrivez toujours la date, le titre du cours et les numéros de pages afin de pouvoir vous y retrouver facilement.
  • Notez l’essentiel : les lectures préparatoires et le plan de cours peuvent aider à cerner l’essentiel.
  • Assurez-vous d’avoir les définitions, les explications, les exemples significatifs, les nuances et les précisions.
  • Identifiez les idées principales.
  • Essayez de transcrire les idées dans vos propres mots (excepté les définitions et termes exacts).
  • Utilisez un vocabulaire synthétique.
  • Schématisez l’information.

Pour en savoir plus

Inscrivez-vous à l'atelier Méthodes de travail intellectuel offert par le Service de psychologie et d'orientation au Campus principal de Sherbrooke seulement ou consultez les chroniques Trucs et astuces suivantes : 

Lectures complémentaires

  • LETARTE, A. & LAFOND, F. (1994). L’écoute en classe et la prise de notes, Service de psychologie et d’orientation, Université Laval.
  • TREMBLAY, R. et Y. PERRIER. (2000). Savoir plus : outils et méthodes de travail intellectuel, Chenelière / McGraw-Hill, Montréal.