Témoignages

La chronique Témoignages : peut-être vous y reconnaîtrez-vous...

J’ai un aveu à vous faire. Quand je me promène sur le campus, je vous observe, vous les étudiantes et étudiants. À chaque fois, je suis séduite. Je me dis : « Qu’ils sont beaux, beaux en dedans. Leur visage respire l’intelligence et le talent. Ils ont la richesse de tout l’avenir devant eux. Ce sont nos acteurs de demain. » Je vous admire aussi, secrètement, pour tout ce que vous réussissez à mener de front : la somme de travail et les horaires chargés, l’autonomie financière et bien souvent le travail à temps partiel, et autres responsabilités, tout cela dans un environnement où la philosophie de l’excellence sévit encore… Alors, cela me donne une envie. L’envie d’être partie prenante, bien présomptueusement, de toute cette vitalité. Et je le fais, depuis plusieurs années, en cachette, par mon travail. Jusqu’à maintenant, je me suis satisfaite d’accueillir les étudiantes et étudiants pris dans une impasse dans le cycle de leur évolution et de les aider à retrouver ou à développer des forces. Mais j’ai envie de plus. J’ai envie de rejoindre plus de personnes encore. J’ai le goût que plusieurs, au cours de leur formation universitaire, aient accès à des moyens afin qu’ils deviennent un peu plus la femme ou l’homme accompli qu’ils ont le potentiel de devenir un jour.

Alors, il y aura, dans le Nota Bene, cette chronique régulière intitulée TÉMOIGNAGES. Vous y retrouverez des récits inspirés de faits vécus par les vôtres. Vous y découvrirez sommairement comment ils ont réussi à dépasser différentes situations et à grandir. Donc, à la prochaine, dans une autre rencontre de la série TÉMOIGNAGES. Qui sait? Peut-être vous y reconnaîtrez-vous?

Johanne Bernatchez, psychologue
Service de psychologie et d’orientation, 819 821-7666

La grande rentrée à l'université

Ah! La rentrée universitaire!

La première année et l’impression d’accéder au temple de la sagesse et du savoir… Les livres neufs qui sentent encore l’imprimerie… Le départ (enfin!) de la maison familiale… Le sentiment de devenir adulte… Les nouvelles rencontres… Les longues soirées à danser et à s’amuser… Les paupières tombantes au cours somnifère du lendemain matin… Le stress du premier examen universitaire… La chicane avec une ancienne bonne amie… La frustration face au collègue « téteux » qui ne se force pas pour sa partie du travail… Le stress des intras… « LA » peine d’amour… Les nuits blanches de fin de session parce que trop à la dernière minute… La déception que finalement ça prendra une éternité à être savante… La période sombre à se demander « qui suis-je? »…La routine des cours… La course folle pendant les stages… Le stress des examens finaux… La prise de conscience que finalement les professeurs sont des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses… Et la glorieuse collation des grades…

Vous venez de lire le témoignage d’une ancienne étudiante qui est devenue psychologue. Elle travaille au Service de psychologie et d’orientation et reçoit, avec d’autres collègues (également anciens étudiants), les étudiantes et les étudiants aux prises avec des difficultés au cours de leur transition vers la vie adulte et la vie professionnelle. Elle écrit également dans une chronique du Nota Bene intitulée « Témoignages » dans laquelle sont racontées des histoires inspirées de vécus réels de personnes qu’elle a rencontrées. Ces récits se veulent une façon de signifier aux étudiants qui éprouvent les mêmes problèmes qu’ils ne sont pas les seuls à vivre cela et surtout qu’il y a moyen de s’en sortir sans trop de séquelles et même mieux…

Johanne Bernatchez, psychologue
Service de psychologie et d’orientation, 819 821-7666