Baccalauréat en études de l'environnement

Le programme de baccalauréat en études de l’environnement développe des compétences qui permettent de bien se préparer à la pratique professionnelle.

Grâce à des simulations, des études de cas, des projets appliqués et des stages, les étudiantes et les étudiants observent et étudient les impacts qu'ont les activités humaines sur l’environnement. Les étudiantes et les étudiants sont ensuite amenés à découvrir et à comprendre les diverses solutions pour prévenir ou réduire ces impacts.

Le programme est offert en régime coopératif à temps complet à Sherbrooke.

Ce programme est ouvert aux étudiantes et étudiants en échange. >>

Voir la fiche officielle du baccalauréat en études de l'environnement

Avantages du programme et approche de formation

Ce qui distingue le baccalauréat en études de l'environnement :

  • Ouvert aux candidates et aux candidats ayant un profil en sciences de la nature ou en sciences humaines
  • Alternance entre sessions d'études et stages rémunérés. Les étudiantes et les étudiants du baccalauréat forment un groupe-classe pour toute la durée de leur formation 
  • Formation interdisciplinaire axée sur les besoins du marché du travail et de la société
  • Enseignantes et enseignants experts en environnement qui partagent la réalité de leur pratique professionnelle
  • Méthodes pédagogiques variées : approche par projets, cours magistraux, études de cas, en classe et sur le terrain
  • Encadrement personnalisé
  • Passerelle possible à la maîtrise en environnement pour celles et ceux qui souhaitent approfondir leur formation et éventuellement agir à titre de gestionnaire de l'environnement ou du développement durable
  • Exclusivité de l'utilisation du titre B. Env. pour les étudiantes et les étudiants diplômés du programme de baccalauréat en études de l'environnement de l'Université de Sherbrooke

L'approche programme et l'approche par compétences

Le baccalauréat en études de l’environnement est conçu selon une approche programme complétée par un enseignement et une évaluation de compétences. Tous les cours du programme sont conçus et positionnés pour être intégrés autour d’une vision commune : la finalité et les compétences programme.

Interdisciplinarité du programme

L‘interdisciplinarité se déploie de plusieurs façons dans le programme. D'abord, les domaines d'études des étudiantes et étudiants admis sont variés. Ainsi, dès la première année, ils s’approprient des connaissances de base et le vocabulaire propre au domaine qui ne leur est pas familier par l’entremise des cours Fondements des sciences naturelles et Fondements des sciences humaines.

Par la suite, les connaissances et les compétences développées touchent les domaines des sciences naturelles, sociales, économiques et de la santé ainsi que les dimensions organisationnelle, éthique et légale.

Au terme de leur formation, les étudiantes et les étudiants seront aptes, en tant que généralistes, à comprendre la portée multidisciplinaire des enjeux environnementaux. Les étudiantes et les étudiants pourront ainsi collaborer de façon efficace pour relever les défis environnementaux des organisations.

Stages coopératifs

Chaque stage, d’une durée minimale de 12 semaines, est rémunéré. Cependant, notez que les stages effectués à l’international peuvent ne pas être rémunérés.

Les stages sont très diversifiés et reflètent le marché de l’emploi. Les entreprises privées, les gouvernements, les firmes de consultants, les organismes gouvernementaux, les municipalités, les MRC, les organismes à but non lucratif et les centres de recherche sont autant d’endroits où un stage est susceptible d’être effectué. Les étudiantes et les étudiants ayant des profils diversifiés peuvent donc trouver un stage qui répond à leurs attentes.

Études à l'international

Le CUFE offre la possibilité aux étudiantes et aux étudiants du baccalauréat en études de l’environnement d'effectuer une session d'études à l’étranger durant la dernière année du programme. Cette session d’échange peut permettre une spécialisation dans un domaine choisi ou encore la poursuite du développement de compétences interdisciplinaires.  

Pour ce faire, l’étudiante ou l’étudiant doit choisir parmi les programmes d’études en environnement ou en développement durable offerts dans l’un des établissements universitaires identifiés par le Bureau de Coopération Interuniversitaire (BCI), l'Association des Collèges et des Universités de la Francophonie Canadienne (ACUFC) et le National student exchange ou dans l’une des universités partenaires du CUFE (sous réserve de l'approbation du partenaire).

Universités partenaires du CUFE

FRANCE

Institut supérieur d'agriculture et d'agroalimentaire Rhône-Alpes (ISARA-Lyon)
École supérieure en agriculture, agroalimentaire, environnement et paysage de Lille (ISA Lille)
Institut national d'études agronomiques de Montpellier - Montpellier SupAgro
Université de Toulouse
Laboratoire Géosciences
Environnement Toulouse
Université de Pau et des pays de l’Adour
Université d'Orléans - École Polytech Orléans
Université de Limoges
Université de Reims Champagne-Ardenne

SUISSE

Université de Genève
Institut des sciences de l’environnement

BELGIQUE

Université catholique de Louvain

MAROC

Institut supérieur des 
hautes études en 
développement durable 
(ISHÉDD)

Tout projet de session d’études à l’international doit obligatoirement être approuvé par la coordonnatrice des programmes de 1er cycle du CUFE

Accompagnement dans vos démarches

La coordonnatrice des programmes de 1er cycle guide les étudiantes et les étudiants dans leurs démarches, notamment dans le choix du programme et des cours. L’Agence des relations internationales de l’Université de Sherbrooke fera ensuite l’accompagnement, notamment pour l’obtention des visas et les demandes de bourses.

Perspectives d’emploi

Secteurs d'emploi

  • Municipalités, villes et municipalités régionales de comté (MRC)
  • Entreprises
  • Gouvernements et ministères
  • Conseils régionaux de l'environnement
  • Organismes de gestion de bassin versant
  • Bureaux de consultants
  • Instituts de recherche
  • Institutions

Professions liées

  • Chargée, chargé de projet en environnement
  • Conseillère, conseiller en environnement
  • Coordonnatrice, coordonnateur en environnement
  • Agente, agent de recherche
  • Analyste de projet
  • Consultante, consultant

Exemples de tâches spécifiques

  • Participation à l’élaboration et à l’implantation de programmes et de systèmes de gestion environnementale
  • Suivi de la qualité de l’environnement
  • Communication et vulgarisation
  • Suivis environnementaux de projets industriels, municipaux ou touristiques
  • Processus d’autorisation environnementale
  • Élaboration de projets environnementaux
  • Planification et coordination de caractérisations environnementales
  • Élaboration et suivi de plan de gestion des matières résiduelles d'une municipalité

Marché de l’emploi en environnement

« L’emploi dans le secteur de l’environnement a augmenté de 17% entre 2016 et 2018 grâce à la croissance continue de l’économie canadienne et des industries employant des professionnels de l’environnement dans les secteurs de la fabrication, des services professionnels, scientifiques et techniques, de l’administration publique et de la construction. »

Source : Tendances du marché de l'emploi environnemental en 2018, ECO Canada, juin 2019

« Au cours des cinq prochaines années, les métiers verts ou verdissants auront un taux de croissance de l’ordre de 10 % au Québec, selon Dominique Dodier. En ce moment, la Belle Province est la deuxième au Canada, après l’Ontario, où l’on trouve le plus d'emplois en environnement. Au total, 4500 entreprises québécoises sont vouées à des services ou à des produits environnementaux. »

Source : Entrevue avec Dominique Dodier, directrice générale d’Enviro-Compétences, à l’ émission Les Éclaireurs du mercredi 5 juin 2019.

Perspectives d’études de 2e cycle

Les diplômées et diplômés du baccalauréat en études de l’environnement peuvent bénéficier d’une passerelle avec les programmes de 2e cycle du CUFE, sous certaines conditions :

Hormis les programmes en environnement et développement durable, les diplômées et diplômés peuvent poursuivre leurs études dans des domaines variés, reflétant l’interdisciplinarité de leur formation :

  • Urbanisme et aménagement
  • Relations internationales
  • Administration, gestion, marketing
  • Sciences géographiques et géomatique
  • Sciences biologiques
  • Droit (prévention et règlement des différends)
  • Santé et sécurité
  • Génie de l’environnement
  • Éducation
  • Éthique appliquée
  • Sciences de la santé
  • Sciences politiques