Développement des compétences rédactionnelles

Le processus d’écriture fait appel à diverses compétences (informationnelles, rédactionnelles et de référencement documentaires) et les frontières entre les unes et les autres ne sont pas étanches.  Savoir écrire exige de trouver des informations, de les trier et de se les approprier, ce qui demande de savoir lire.  La création d’un texte repose sur la capacité de relier différents arguments, parfois sous diverses formes, de les agencer et les intégrer de manière à exprimer une pensée originale prenant appui sur celles d’autrui.  La citation, la paraphrase et le résumé sont des moyens de rendre compte des sources qui ont servi non seulement à se « faire une tête » mais également à construire un nouveau savoir à la fois personnel et professionnel. 

Si les travaux écrits demeure encore aujourd’hui LE moyen par excellence pour les enseignants d’évaluer les apprentissages de leurs étudiants, il faut reconnaitre que les multiples possibilités multimédia que le numérique a créées font en sorte que savoir écrire ne suffit plus : il faut désormais savoir faire des choix éditoriaux qui tiennent compte des nouvelles possibilités d’écriture numérique pour publier, diffuser, partager dans les médias sociaux.  C’est ainsi que les compétences rédactionnelles ont pris du galon et que certaines approches, comme la translittératie, préfèrent parler de compétences éditoriales et de littératie médiatique.      

Parmi les 12 dimensions que le Cadre de référence de la compétence numérique du Québec (2019) compte, on en retrouve  deux qui illustrent les compétences éditoriales : 6 (Communiquer à l'aide du numérique), 7 (Produire du contenu avec le numérique)

6. COMMUNIQUER À L’AIDE DU NUMÉRIQUE 

Éléments de la dimension 

1.      Communiquer adéquatement avec autrui, en adaptant ses messages au contexte et en tenant compte des règles et des conventions liées à la communication numérique

2.      Sélectionner et utiliser les outils numériques de communication appropriés en fonction de ses besoins

3.      Mobiliser une diversité de stratégies et d’outils numériques de communication et les utiliser dans le cadre d’activités pédagogiques, professionnelles ou de la vie courante

4.     Reconnaître ou définir les balises nécessaires pour préserver la confidentialité de ses échanges et de ceux des autres
7. PRODUIRE DU CONTENU AVEC LE NUMÉRIQUE 

Éléments de la dimension 

1.      Produire ou coproduire une diversité de contenus (numériques ou non) avec le numérique et dans le cadre d’activités pédagogiques, professionnelles ou de la vie courante

2.      Sélectionner et utiliser les outils numériques de production appropriés en fonction de ses besoins 

3.      Utiliser différents supports médiatiques tels que du texte, du son ou des images pour manipuler des données numériques

4.     Consulter et utiliser les contenus disponibles dans son environnement immédiat ou virtuel pour s’inspirer et pour nourrir ses productions, dans le respect des autres productrices et producteurs, tant d’un point de vue éthique que d’un point de vue légal