Séminaires du GRÉDI

Mardi 20 janvier 2015 (15 h 45 - 17 h, K1-3085)

GOYETTE, Jonathan - Université de Sherbrooke

Growth, corruption, taxation and credit constraints in developing countries

Abstract:

Evidence at the firm-level of the effect of corruption, taxation and credit constraints on firms' growth are scattered, focusing on one constraint or the other, or on a specific country in isolation. This paper takes advantage of a firm-level dataset for a set of emerging and developing countries to examine the impact of corruption, fiscal declaration, credit constraints and their interactions on firms’ growth. I first build a theoretical model and derive a set of hypothesis to be tested with the data. More particularly, I examine the interactions between these three distortions. Using an IV-framework to account for endogeneity issues, I find that corruption and tax evasion are substitutes; that fiscal declaration and external finance could act as complements in increasing firms' growth; and that corruption and credit constraints seem to be complements in undermining firms' growth. 

Vendredi 1 novembre 2013

HE, Jie - Université de Sherbrooke

Chance ou réalité? L'Hypothèse de la Courbe de Kuznets Environnementale revisitée par l'approche du "data Snooping".

Abstract:

Cet article vise à revisiter la validité de l’hypothèse de la courbe de Kuznets Environnementale. En se basant sur les données de 7 polluants aériens des 30 provinces chinoises entre 1985-2009 et en suivant une logique de « data snooping » et un ensemble de modèles et de méthodes d’estimation, nous comptabilisons le nombre de modèles qui obtiennent de façon statistiquement significative une des trois formes « acceptées » de la courbe de Kuznets Environnementale, qui est linéaire (positif), en U inversé ou en forme de N.  Les comparaisons des résultats de centaines de milliers d’estimations montrent que la probabilité d’obtenir une Courbe de Kuznets Environnementale, une fois la coïncidence des données, les autres variables explicatives potentielles et les différentes méthodes d’estimation contrôlées, reste très faible. Dans la plupart des cas, l’obtention de la courbe de Kuznets Environnementale reste une question de chance, nos résultats de « data snooping » confirmant que des changements dans l’échantillonnage des bases de données réduisent largement la probabilité d’obtenir des CKE statistiquement significatives. De plus, nos résultats illustrent aussi que l’ensemble des facteurs pouvant affecter les évolutions des émissions de polluants aériens reste très large. La modélisation de la relation entre la pollution et l’économie, basée sur une simple forme réduite dans l’hypothèse de la Courbe de Kuznets Environnementale, reste une hypothèse non-validée, car elle se focalise seulement sur un  sous-échantillon très restreint de variables (revenu par tête, etc.) et de modèles possibles et que très souvent les résultats satisfaisants ainsi obtenus coïncident avec certaines particularités dans la composition des données utilisées. 

Vendredi 15 novembre 2013

ROUILLARD, Jean-François - Université de Sherbrooke

Cycles économiques, chocs financiers et la dynamique des marchés immobiliers commerciaux.

Abstract:

I re-examine the amplification mechanism of Kiyotaki and Moore (1997) and find that the endogenous propagation of productivity shocks is muted if the collateral asset, land, is elastically supplied. However, exogenous maximum allowable ratio of loans to collateral, financial shocks, lead to a considerable reallocation of the asset from patient to impatient agents. I show that this type of shock is an important source of business cycle fluctuations.