François Delorme

François Delorme

Chargé de cours à forfait

Formation

  • M. A. Sciences économiques (Université Laval)
  • B. A. Sciences économiques (Université de Sherbrooke)

Centre d'intérêt

François enseigne au département de sciences économiques de l’Université de Sherbrooke et est PDG de François Delorme Consultation inc. Ses champs d’intérêt sont particulièrement la macroéconomie, les finances publiques et l’économie de l’environnement. En tant que consultant, il œuvre avec de nombreuses grappes industrielles au Québec ainsi qu’avec plusieurs groupes communautaires, fournissant des analyses économiques et dispensant des conseils stratégiques.

Il est également professionnel de recherche à la Chaire en fiscalité de l’Université de Sherbrooke où il travaille avec le professeur Luc Godbout sur des questions de finances publiques pour le Québec et pour le Canada. Il s’intéresse particulièrement aux conditions économiques de la classe moyenne et aux inégalités.

Il a été économiste en chef à Industrie Canada et a été haut fonctionnaire pendant une vingtaine d'années au Ministère fédéral des Finances. François a aussi occupé les fonctions d'économiste principal à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris. Il a été également chercheur au Conseil économique du Canada tout en enseignant l'économie à l'Université d'Ottawa.

Il a publié de nombreux articles scientifiques et de vulgarisation. Il a été président de l'Association des économistes québécois en 2011. Il a été membre permanent du Comité des politiques publiques de cette association jusqu’en août 2017.  Depuis octobre 2015, il siège au premier Comité scientifique d’experts mis sur pied par la firme PricewaterhouseCoopers.

François contribue fréquemment dans les médias écrits ainsi qu’à RDI Économie. En 2013 et 2014, il tenait une chronique hebdomadaire de vulgarisation économique à la radio de Radio- Canada.  En février 2014, il a publié, de concert avec le journaliste économique Gérald Fillion (Radio-Canada), un livre de vulgarisation économique intitulé « Vos questions sur l’économie : 75 questions, 75 réponses » aux Éditions La Presse.

En décembre 2015, il a signé avec la professeure Marina Adshade de l’Université de la Colombie-Britannique une adaptation française du livre « Dollars and sex : How Economics Influences Sex and Love » aux Presses de l’Université Laval (PUL).

En avril 2016, il a de nouveau publié avec le journaliste économique Gérald Fillion (Radio- Canada), un livre intitulé « L’économie, c’est pas compliqué » aux Éditions La Presse.

En mai 2016, il a contribué chez PUL à un collectif « Maximiser le potentiel économique du Québec », regroupant les réflexions de nombreux autres économistes québécois dont Jean-Pierre Aubry, Jean-Michel Cousineau, Pierre Fortin et Luc Godbout.

En mai 2017, il s’est joint à coalition scientifique Dialogues pour un Canada vert, dirigée par la professeure Catherine Potvin de l’université McGill, un réseau national de plus de 80 universitaires qui offrent leur temps afin d’identifier des solutions positives pour atténuer les changements climatiques.

En juillet 2017, il a été recruté à titre d’expert par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sous l’égide de l’ONU afin de participer à l’évaluation et à l’analyse des stratégies de modélisation qui servent de base à la rédaction du rapport annuel des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies d’atténuation.

En octobre 2017, il s’est joint à l’équipe de chercheurs de la World Wealth and Income Database (WID.world), sous la direction de Thomas Piketty.  La WID.world est la base de données mondiale sur les patrimoines et les revenus et a pour objectif de proposer un accès ouvert et pratique à la plus vaste base de données actuellement disponible sur l’évolution historique de la répartition mondiale des richesses, à la fois au sein d’un pays donné et entre les pays.

Il est également membre du Social Economy Initiative Leadership Council de l'université McGill et siège également au conseil d’administration de la Société des Arts Technologiques (SAT).