Soumettre un texte

La Revue de droit de l’Université de Sherbrooke reçoit des textes à tout moment de l’année pour la publication dans l’un de ses numéros.

Directives aux auteurs

Les auteurs intéressés doivent s’assurer de respecter les directives suivantes avant de soumettre leur texte, à défaut de quoi le processus d’évaluation et de publication de leur texte pourrait être retardé.

Les textes soumis à la R.D.U.S. doivent l’être en exclusivité. L’auteur doit informer le Directeur de la Revue dans le cas contraire, et ce, dès la soumission. L’auteur recevra un contrat de cession des droits d’auteur si le texte est accepté pour publication.

La R.D.U.S. publie des articles en français et en anglais. Chaque article est accompagné d’un résumé bilingue rédigé par l’auteur ou l’équipe de rédaction. Le résumé est d'environ 150 mots.

La R.D.U.S. publie généralement des articles de moins de 20 000 mots (incluant les notes infrapaginales) et, en moyenne, entre 10 000 et 12 000 mots. Les commentaires d’arrêts doivent être d’au plus 10 000 mots et les recensions bibliographiques d’au plus 5 000 mots. Les articles dépassant la limite ne seront pas considérés pour publication par la R.D.U.S.

Les références et citations doivent être conformes aux normes établies dans Didier Luelles et Josée Ringuette, Guide des références pour la rédaction juridique, 8e éd., Montréal, Éditions Thémis, 2014. Ce document contient quelques extraits des règles principales du Guide devant être appliquées par les auteurs.

Les textes doivent être soumis par courrier électronique, à l’attention du directeur de la R.D.U.S., à l’adresse suivante : revue.droit@USherbrooke.ca

Processus d’évaluation

Pour paraître dans un prochain numéro de la R.D.U.S., tout article devra préalablement être soumis au processus usuel d’évaluation à double insu des articles scientifiques.

À toute étape du processus, le comité de rédaction de la R.D.U.S. pourra contacter l’auteur d’un article, lui soumettre ses recommandations ou demander que des modifications y soient apportées et inviter l’auteur à soumettre une nouvelle version de son article. Il pourra également choisir de ne pas publier un article qu’il jugera non conforme aux exigences de la revue.