Présentation de la PRD

Un phénomène qui révolutionne le droit

Depuis les années 1990, la prévention et le règlement des différends (PRD) s’est développée de façon fulgurante au Québec et ailleurs dans le monde. Aussi désignée par l’appellation « justice participative », cette approche de la justice gagne énormément d’adeptes. Son expansion accélérée révolutionne non seulement les pratiques, mais aussi les fondements du droit en tant que construction réalisée pour et par l’humain.

Il existe plusieurs modes de PRD. Qu’il s’agisse de négociation, de médiation, de conciliation et d’arbitrage, les modes de PRD sont de plus en plus intégrés et complémentaires au mode traditionnel de règlement des litiges offerts par les cours de justice. S'inscrivant de plus en plus dans les pratiques individuelles, commerciales et institutionnelles, ils englobent désormais une grande diversité de lieux, de contextes, de types d'interventions, de conflits, de finalités et de processus.

Les modes de PRD ne peuvent être perçus comme seules techniques communicationnelles. Ils font appel à des processus d'intervention interdisciplinaires intégrant notamment le droit, la psychologie et l’éthique appliquée.  

Il importe que leur développement s'effectue dans la reconnaissance des enjeux qu'ils posent au droit, à la normativité, à l'éthique et à la société à laquelle ils s'intègrent comme modes de régulation des différends.