Droit international et politique internationale appliqués (DIPIA)

DEMANDE D'ADMISSION
La date limite pour présenter une demande d'admission pour les candidatures internationales est le 1er avril. Pour toutes les autres candidatures, les demandes d’admission sont traitées tant qu’il reste des places disponibles.Déposez votre demande en ligne.

Droit et politique : le duo parfait pour une carrière en relations internationales

Programme offert au Campus de Sherbrooke

Vous souhaitez vous tailler une place de choix dans une organisation active sur la scène internationale? Vous visez une formation pratique et spécialisée qui agira comme un accélérateur de carrière? Vous aimeriez allier le droit et la politique en plus de vous doter d’un grade de maîtrise? Ce programme a été conçu pour vous!

Mots des créateurs du programme

Geneviève Dufour, professeure, Faculté de droit
Pierre Binette, professeur, École de politique appliquée

Le contexte de mondialisation entraîne nécessairement des modifications en matière d’emploi. Les travailleurs doivent être flexibles, polyvalents, ouverts sur le monde et compétents.

C’est dans cet esprit que nous avons créé ce cheminement de maîtrise. Ainsi, la formation dispensée vise non seulement l’approfondissement du savoir-faire propre aux domaines juridique et politique, mais aussi le développement d’habiletés transversales généralement indispensables sur le marché du travail. Pour atteindre ces objectifs, deux orientations majeures sont retenues : une méthode pédagogique avant-gardiste et l’application pratique des savoirs. Le nouveau cheminement se distingue ainsi clairement des autres formations en politique et en droit offertes dans le réseau universitaire québécois.

Pour assurer une formation intégrant les deux disciplines, plusieurs cours sont donnés avec la coopération de deux professeurs. Tous les travaux doivent aussi être faits dans cette perspective bidisciplinaire. Le cheminement met l’accent sur l’aspect pratique et privilégie l’approche par problèmes ou par projets. D’ailleurs, des experts internationaux du monde entier seront invités chaque année à y enseigner. Toujours dans une perspective d’application pratique, les étudiants devront réaliser un stage (au Canada ou à l’étranger)  ou un mandat réel donné par une instance œuvrant dans le domaine des relations internationales (ONG, ministères, OI, etc.)

De toute évidence, une maîtrise constitue un atout essentiel pour un candidat désirant postuler dans le domaine du droit international ou de la politique internationale. Une double formation, alliant droit et politique, leur ouvrira les portes.

Caractéristiques du programme

  • Programme offert à temps complet au Campus principal de Sherbrooke
  • Cursus intensif pouvant être complété en moins de 18 mois
  • Formation axée sur la réalité des relations internationales
  • Enseignement en tandem dans une majorité des cours; un enseignant de la sphère du droit, l’autre de la science politique
  • Méthodes pédagogiques axées sur la pratique : mises en situation, cas pratiques, simulations, conférences d’experts, etc.
  • Possibilité de stage stimulant au Canada ou à l’étranger
  • Interventions d’experts internationaux durant des cours ou des conférences
  • S’adresse particulièrement aux étudiants possédant un diplôme de 1er cycle en droit et en politique
  • Débute au trimestre d’automne

Maîtrise en droit ou maîtrise ès arts

Le cheminement en droit international et politique internationale appliqués (DIPIA) est offert conjointement avec la Faculté des lettres et sciences humaines dans le cadre de sa maîtrise en études politiques appliquées. Le détenteur d’un grade de 1er cycle en droit obtient un grade de maîtrise en droit (LL.M.), tandis que celui qui est diplômé en études politiques ou dans une autre discipline connexe obtient un grade de maîtrise ès arts (M.A).

Un étudiant qui ne détient pas de diplôme de 1er cycle en droit et qui voudrait obtenir la maîtrise en droit doit d’abord être admis au programme et suivre des cours d’appoint en droit avant d’entreprendre le programme.

Vie du DIPIA

Notre marraine 2020-2021

Anne-Marie La Rosa, Manager opérationel pour l'Organisation internationale du travail

Nos membres étudiants se démarquent

SIM OACI

2019

  • Prix de la meilleure déléguée – Laurie Saint-Michel
  • Gaia Febvre – Prix de la meilleure oratrice en comité, Comité CAEP
  • Malia Kenza Chénaoui – Prix de la meilleure oratrice en comité, Comité JURI
  • Prix du meilleur papier d’intention ex aequo, comité CAEP
  • Prix du meilleur papier d’intention, Comité JURI
  • Prix de la délégation émérite
  • Prix de la délégation d’honneur ex aequo
  • Prix de la meilleure délégation en comité, Comité JURI

2018

  • Prix du meilleur délégué en comité, Comité ECON USA

2017

  • Prix du meilleur papier d’intention ez aequo, Comité ENVI

2016

  • Prix du meilleur délégué en comité, Comité ENVI, Sébastien Daviault
  • Prix du meilleur délégué en comité, comité JURI, Arnaud Cloutier
  • Prix du meilleur papier d’intention, Comité SURE

CONCOURS ROUSSEAU

Édition de Strasbourg, 2019

  • Prix des quarts de finalistes
  • Huitième prix de plaidoirie : Maxime de Passillé Goulet

Édition de Cotonou, 2017

  • Prix de la meilleure équipe 
  • Prix Charles-Rousseau, prix d’équipe finaliste
  • Prix de la troisième meilleure plaideuse en joutes éliminatoires : Camille Bergeron
  • Prix de la cinquième meilleure plaideuse en joutes éliminatoires : Marie-Ève Laramée
  • Prix de la huitième meilleure plaideuse en joutes éliminatoires : Delphine Ducasse

Édition de Paris, 2015

  • Équipe demi-finaliste
  • Prix de la troisième meilleure communication écrite
  • Prix du dixième meilleur plaideur en joutes éliminatoires : Jean Christophe Canuel

Édition de Montréal, 2014

  • Prix de la troisième meilleure communication écrite

Nos conférencières et conférenciers

  • Pierre Beauchemin, consultant international
  • Claude Belleau, diplomate de carrière
  • Valérie Boissonneau, Déléguée générale Québec à Séoul (2018-2020)
  • Andréanne Bourque, gouvernement du Canada
  • L’Hon. Pierre Boulet, juge pour le Tribunal spécial de la Sierra Leone
  • David Brulotte, délégué général du Québec à Tokyo
  • Lewis Burngartner, Conseiller juridique, Headquarters Supreme Allied Commander, Organisation du Traité de l’Atlantique-nord 
  • Pierre Cardin, Vice-président Airbus Canada
  • Yacouba Cissé, membre de la Commission de droit international
  • Bruno Clerc, Consul de France à Montréal
  • Thomas Deleuil, Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique
  • Michel Duval, ancien ambassadeur du Canada aux Nations unies
  • Caroline Émond, directrice générale de la Fondation internationale du lait
  • Daniel Lacroix, cadre-conseil auprès de la sous-ministre des Relations internationales et de la Francophonie
  • Anne Leahy, diplomate de carrière, retraitée du service extérieur du Canada
  • Jean-Guy Saint-Martin, diplomate de carrière, président du Conseil d’administration d’Oxfam-Québec
  • Véronique Talbot, avocate à la Cour pénale internationale
  • Alain Tellier, Directeur droit des océans et de l’environnement, Affaires mondiales Canada
  • Robert W. Thomas, consul général des États-Unis à Montréal (2017-2021)

Perspectives de carrière et secteurs d'activités

Perspectives de carrière

Les possibilités de carrière en droit international et politique international appliqués sont nombreuses et variées. De façon non exhaustive, les carrières potentielles dans ce domaine sont :

  • Avocat spécialisé en droit international
  • Conseiller juridique
  • Diplomate
  • Haut fonctionnaire
  • Représentant
  • Coordonnateur de projets internationaux
  • Délégué

Secteurs d’activités

  • Cabinets d’avocats au Canada ou à l’étranger
  • Contentieux de compagnies multinationales
  • Organisations internationales (ONU, OMC, OIT, etc.)
  • Fonction publique provinciale ou fédérale (Relations internationales, Affaires étrangères, Commerce international, etc.)
  • Organisations non gouvernementales (CICR, Amnistie internationale, Greenpeace, etc.)

Témoignages

Témoignages d'anciens étudiants au DIPIA

« La maîtrise DIPIA n’a pas seulement considérablement renforcé mes compétences en droit et politique internationale, elle m’a également permis de travailler sur mes savoir-être. J’ai été invitée à repousser constamment mes limites, à confronter mes arguments avec des professeures et professeurs inspirants et une cohorte épatante. Je souhaite à chaque futur dipienne et dipien de vivre une telle expérience ».

Gaia Febvre, cohorte 2018-2019

« Une diplômée et un diplômé DIPIA est un atout certain pour un employeur dans le domaine des relations internationales. On en ressort avec des compétences axées sur les besoins du marché du travail, en rédaction de notes stratégiques, en compréhension et en analyse d’enjeux complexes et diversifiés, en négociation, en gestion du travail d’équipe et en communication notamment. Des compétences et des savoirs qui me sont utiles tous les jours dans ma pratique comme conseillère en affaires internationales ».

Myriam Fortin, cohorte 2012-2013, Conseillère en géopolitique et à la francophonie , Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques

« Durant mon expérience à la vice-présidence juridique de la banque mondiale (LEGVPU), j’ai effectué différentes tâches et suivi une bonne série de formations dédiée au personnel de la Banque, de la recherche juridique aux négociations d’accords de financement avec les gouvernements clients de la banque. J’ai aussi eu l’heur d’interagir avec les plus hauts fonctionnaires de la Banque, y compris la Vice-présidente juridique. Ce qu’on apprend au DIPIA, on le voit en pratique à la Banque ».

Mamadou Faye, cohorte 2018-2019

« Le DIPIA m’a appris à me surpasser, à toujours donner le meilleur de moi-même, ainsi qu’à faire preuve de rigueur dans tous mes travaux de recherche et dans tous mes projets. Pendant la maîtrise, j’ai acquis des connaissances, mais aussi des compétences qui m’ont permis d’obtenir mon stage de rêve au sein du Bureau du Directeur général des Nations Unies à Genève ».

Natalia Torres Orozco, cohorte 2018-2019

Témoignages de nos partenaires

"I've been extremely impressed by the two University of Sherbrooke Post-Graduate students who worked here.  Both possessed excellent international legal knowledge, superior work skills, and contributed greatly to the extremely diverse international legal work performed at the ACT Staff Element Europe Legal Office. Please send more!".

Sherrod Lewis Bumgardner, ACT Staff Element Europe Commander, NATO

« Toujours force de proposition, optimiste et volontaire, Gaia a été un élément moteur pour conduire les collègues à la réflexion et apporter une nouvelle dimension au PIROI Center. Le parcours universitaire de Gaia Febvre et la qualité de sa formation lui ont permis d'être aussi rigoureuse et de présenter une méthodologie de recherche conforme aux attentes ».

Marie Fabien, Responsable de la Formation et de la Recherche, Plateforme d’Intervention Régionale Océan Indien