Historique de la Faculté de droit

Le juge Jean-Charles Samson donnant un cours au Palais de justice en 1956.

1954

Fondation de l’Université de Sherbrooke et de la Faculté de droit, grâce entre autres à Me Albert Leblanc, qui sera le premier doyen de cette Faculté. La première cohorte compte 18 étudiants. Les ressources financières sont alors relativement limitées. Les cours sont offerts bénévolement par des praticiens de la région jusqu'en 1961 et se donnent pendant quelques années dans les locaux du Palais de Justice, alors situé rue Wellington nord.

1957

Les 13 premiers diplômés de la Faculté arrivent sur le marché du travail.

1959

La Faculté compte 67 étudiants et, le nombre de demandes d'admission croissant, on doit bientôt penser à de nouveaux locaux.

1961

La Faculté engage son premier professeur de carrière, Me Marcel Guy, qui assume aussi les fonctions de secrétaire de la Faculté. En juillet de la même année, Me Jean Melanson le rejoint. La Faculté a maintenant pignon sur la rue du Palais, tout à côté du Palais de justice. On y retrouve en outre une petite bibliothèque.

1963

La formation professionnelle des étudiants se destinant au notariat est désormais offerte.

1968

Entre 1968 et 1971, le corps professoral passe de 14 à 25 professeurs et les étudiants, de 230 à 400.

1971

La Faculté s'installe dans l’édifice actuel conçu en fonction de ses besoins. Il y a, à la même époque, mise sur pied du diplôme en droit notarial, instauration d'un programme d'activités cliniques et d'un programme de procès simulés, deux initiatives qui perdurent aujourd’hui.

1982

Mise sur pied du premier programme d'études supérieures de la Faculté : la maîtrise en droit et politiques de la santé. Ouvert aux juristes et aux non-juristes, ce programme jouit d’une réputation d’excellence établie à l’échelle internationale.

1999

Création du diplôme de 2e cycle en prévention et règlement des différends, permettant de développer des habiletés en négociation, en médiation et en arbitrage.

2001

La Faculté amorce le virage de l’internationalisation de sa formation, autant au premier cycle qu’aux cycles supérieurs. Deux ans plus tard, elle instaure son diplôme de 2e cycle en common law et droit transnational (Juris Doctor). Au fil des ans, elle cumule les ententes avec des universités étrangères dans le but d’offrir des programmes de maîtrise conjoints à ses étudiants.

2002

La Faculté priorise le croisement des disciplines et la double diplomation en implantant le bac-maîtrise en droit et sciences de la vie (appelé alors bac-maîtrise en droit-biotechnologie), une formation offerte en collaboration avec la Faculté des sciences. Elle crée également le bac-maîtrise en droit-MBA en partenariat avec la Faculté d’administration.

2005

Instauration du régime coopératif au baccalauréat en droit. Autre nouveauté : l’implantation du droit notarial au Campus de Longueuil en alternance travail-études. Ces deux innovations témoignent de l’importance que la Faculté accorde à l’intégration optimale de la théorie et de la pratique.

2008

Considérant son rôle de chef de file dans le secteur de la santé, la Faculté crée la Chaire de droit et gouvernance de la santé. Elle est également invitée à joindre un consortium regroupant les meilleures universités canadiennes en droit de la santé (avec les universités de Toronto, d’Alberta et Dalhousie). Très active en recherche, elle compte plusieurs équipes et groupes de chercheurs.

2009

Lancement de Paroles de droit. Destiné aux diplômés, à la communauté facultaire et aux acteurs du monde juridique, ce magazine facultaire fait état des réalisations de la Faculté dans tous les domaines.

2011

Dans la foulée de son expansion, la Faculté connaît une croissance importante de son corps professoral, qui compte maintenant une quarantaine de professeurs formés dans les meilleures universités à travers le monde. Elle s’appuie aussi sur plus de 100 chargés de cours experts dans leur domaine.

2014

En témoignage de reconnaissance à un homme dont le destin est inextricablement lié à celui de la Faculté, le doyen Sébastien Lebel-Grenier a procédé à la désignation du Centre Judiciaire Jean Melanson.

Les doyens de la Faculté de droit

  • Albert Leblanc - 17 mai 1954 au 6 juillet 1964
  • Richard Crépeau - 7 juillet 1964 au 30 septembre 1968
  • Marcel Guy - 1er octobre 1968 au 31 mai 1971
  • Jacques J. Anctil - 1er juin 1971 au 31 décembre 1971
  • Jean Melanson - 1er janvier 1972 au 31 mai 1979
  • Jacques J. Anctil - 1er juin 1979 au 30 juin 1982
  • Jean-Marie Lavoie - 1er juillet 1982 au 30 juin 1986
  • Pierre Blache - 1er juillet 1986 au 30 juin 1990
  • Normand Ratti - 1er juillet 1990 au 30 juin 1996
  • Jean-Guy Bergeron - 1er juillet 1996 au 30 juin 2000
  • Louis Marquis - 1er juillet 2000 au 30 juin 2004
  • Daniel Proulx - 1er juillet 2004 au 30 juin 2011
  • Sébastien Lebel-Grenier – Depuis le 1er juillet 2011