En 2011, le Centre de réadaptation de l'Estrie a construit une ressource de logement innovatrice spécialement conçue pour les personnes avec traumatisme crânio-cérébral (TCC). Cette résidence accueille 10 personnes avec TCC dans 6 appartements, 4 chambres, et des espaces de vie collective (comprenant un salon, une cuisine, une salle à manger, un fumoir, une buanderie et une salle de bain partagée). Le but de ce projet de logement alternatif est de favoriser l'autonomie des résidents, surtout en mettant l'accent sur l'amélioration de leur participation sociale malgré la présence de certains problèmes de comportement et de limitations cognitives.

En 2014, en collaboration avec le laboratoire DOMUS, la résidence a été transformée en laboratoire vivant. Le bâtiment a été transformé en un environnement augmenté à l'aide de capteurs (par exemple: capteurs de mouvement, capteurs de porte et de fenêtre, microphones, débitmètres, capteurs d'eau et d'inondation, capteurs de température, capteurs d'humidité, capteurs de niveau d'éclairage, four intelligent, capteurs de surveillance d'énergie, ), d'effecteurs (écrans tactiles, téléphones mobiles, tablettes, table interactive, écrans sans fil, haut-parleurs, lumières) et de ressources informatiques (serveurs et contrôleurs industriels). C'est un laboratoire vivant où des prototypes de logiciels, d'algorithmes et de technologies peuvent être déployés pour une évaluation à long terme. Par exemple, l'infrastructure est utilisée pour des études cliniques, d'utilisabilité et d'acceptabilité. Ce laboratoire vivant est le premier projet du genre au Canada et permettra à une grande équipe de chercheurs de mener des expériences réelles en intelligence ambiante et en réhabilitation.