Le prologue

Vice-doyenne et de la vice-doyenne adjointe aux études médicales prédoctorales

Le mot de la vice-doyenne et de la vice-doyenne adjointe aux études médicales prédoctorales

Dès 2010, nous avons amorcé une importante réflexion. Elle découlait, d’une part, de l’évolution de la pratique médicale et des changements sociétaux associés à la complexité grandissante de la médecine, à la multimorbidité et à l’augmentation des maladies chroniques des patients, au vieillissement de la population, aux transformations du système de santé, au rôle actif des patients dans leurs soins et au besoin de main-d’oeuvre médicale dans les spécialités à base large. D’autre part, elle s’appuyait sur le besoin exprimé par les membres de notre corps professoral, de la direction du programme et de la direction facultaire de faire évoluer la formation de nos étudiantes et de nos étudiants afin de mieux les préparer à répondre aux besoins de la communauté et aux nouvelles exigences.

UN PARCOURS DE PROFESSIONNALISATION : UNE APPROCHE PAR COMPÉTENCE

Nous nous sommes éloignés de la proposition plus traditionnelle des programmes de médecine, construits jusqu’à présent sur des approches disciplinaires et par objectifs, pour aller vers une approche intégratrice fondée sur l’agir avec compétence en situation professionnelle. 

Ainsi, les apprentissages reliés à toutes les disciplines et aux sciences de base ont été intégrés à des situations professionnelles représentatives de la pratique réelle dans des contextes variés et associés à l’acquisition progressive des compétences visées.

Cette approche favorise la mise en action rapide des savoirs, l'expérimentation en situation authentique (stages et simulations), le développement d'une pratique réflexive ainsi que le rappel et l'intégration des connaissances permettant le développement de l'agir avec compétence dans des situations professionnelles multiples.

Intégration des rôles CanMeds - Programme de doctorat en médecine de l’Université de Sherbrooke

LE PROGRAMME 2017 : ANCRÉ DANS LA PRATIQUE ET LA COLLABORATION

Notre programme repose sur une formation rehaussée, totalement ancrée dans la pratique et sur des apprentissages centrés sur des situations cliniques réelles et dans une approche globale. 

Les apprentissages reliés à toutes les disciplines et aux sciences de base ont été intégrés à des situations cliniques de soins, et à des situations de promotion, de formation, de gestion ou de recherche représentatives de la pratique réelle. Ces situations cliniques sont associées à l’acquisition progressive des compétences visées au terme de la formation prédoctorale. L’agir avec compétence en situation de soins se développe de manière progressive et itérative en encourageant l’autonomie de l’étudiante ou de l’étudiant par des activités organisées autour de situations cliniques fréquentes (1re année) à graves ou plus complexes (4e année). Nous y avons intégré de nouvelles formules pédagogiques, telles que l’apprentissage par équipe (APÉ) ou la méthode des cas, en plus de la présence d’un mentor pour accompagner l’étudiante ou l’étudiant dans ses apprentissages et le développement de son identité professionnelle. À l’ère du numérique où l’information est accessible en tout temps au bout des doigts, nous avons également eu le souci d’outiller nos étudiantes et nos étudiants pour faire face au virage technologique : le matériel pédagogique est entièrement numérique et les technologies de l’information et des communications ont grandement modifié leurs façons d’apprendre et d’interagir.

Nos activités d’enseignement ne sont plus organisées par organe-système: les connaissances nécessaires à la compréhension du fonctionnement et de la complexité du corps humain sont maintenant intégrées à des situations cliniques qui font appel à toutes les disciplines médicales en privilégiant l’approche globale et collaborative, à l’image de la pratique réelle du médecin. Et c’est peut-être là la véritable transformation !

En août 2017, nous avons accueilli, avec beaucoup de fébrilité, nos premières étudiantes et nos premiers étudiants dans ce nouveau curriculum. Dès lors, nous avons écouté, nous nous sommes ajustés, adaptés et corrigés. Nous travaillons étroitement avec nos étudiantes et nos étudiants et nous continuerons d’avancer ensemble au cours des prochaines années. Parce que la médecine avance. Nous aussi.