Ambassadrices et Ambassadeurs nommés par la Faculté des sciences de l'activité physique

François Allaire

Ambassadeur 2010
Éducation physique et sportive 1978

Extrait de son hommage

Qui peut se targuer d’avoir remporté trois fois la Coupe Stanley au cours de trois décennies différentes? Très peu de gens à part François Allaire, le consultant des gardiens de but des Maple Leafs de Toronto, qui a précédemment travaillé durant 12 saisons pour Les Canadiens de Montréal puis 13 saisons pour Les Ducks d’Anaheim. Premier entraîneur de gardiens professionnels outre-Atlantique, il a révolutionné le monde du hockey en perfectionnant le style nommé « papillon ». De ce fait, on lui attribue une grande part du succès de Patrick Roy et de bien d'autres cerbères d'ici et d'ailleurs dans le monde.

Organisé, perfectionniste et bon vivant, il a su trouver du temps, entre deux périodes de travail, pour publier quatre livres portant sur les gardiens de but, la préparation physique d’avant-saison et la psychologie sportive.

Gala du rayonnement 2010

Pierre Audet

Ambassadeur 2012
Éducation physique et sportive 1979

Extrait de son hommage

Déjà, tout jeune, c’était écrit dans le ciel de Jonquière que Pierre Audet deviendrait un jour entrepreneur; il ne restait qu’à préciser l’année et la sphère d’activité! Dans sa passion pour le sport, le gestionnaire a trouvé chaussure à son pied. Ainsi, en 1984, il a fondé Olympe, l’une des premières entreprises québécoises vouées à l’activité physique et au mieux-être en milieu de travail.

Aujourd’hui, 28 ans plus tard, le propriétaire et président-directeur général peut se targuer de diriger une firme qui n’a jamais cessé de croître, qui aborde la qualité de vie dans sa globalité et qui fait figure de partenaire stratégique pour 600 clients réputés, tant des PME que des multinationales. Guidé par son avant-garde, l’éducateur physique a ouvert de nouvelles perspectives d’emplois dans son domaine, au grand bonheur des stagiaires de l’Université de Sherbrooke qu’Olympe a reçus au fil des dernières années.

Gala du rayonnement 2012

Denis Custeau

Ambassadeur 2015
Sciences de l'activité physique 1968

Extrait de son hommage

Considéré comme l’un des piliers du volleyball à Sherbrooke, l’ambassadeur de la Faculté des sciences de l’activité physique 2015 est un vrai acteur de changement. Ce qui était au début un rêve pour Denis Custeau est devenu avec les années un succès retentissant.

Denis Custeau a fait ses études en sciences de l’éducation et éducation physique tout en étant livreur de produits congelés à la Sherbrooke Pure Milk Co Ltd; il faisait 17 dollars par semaine pour 45 heures de travail en 1965. On peut se demander si l’expression « Conciliation études-travail » existait à l’époque, ou si Denis Custeau a inventé le concept. Diplômé de la troisième promotion de la Faculté, il est devenu chargé de cours au Département d’éducation physique de l’UdeS et en même temps professeur à temps complet au Collège de Sherbrooke, poste qu’il a occupé pendant 16 ans.

Parallèlement, Denis Custeau a été entraîneur bénévole de l’équipe de volleyball du Vert et Or de 1968 à 1979. À ce titre, il cumule 11 victoires consécutives au championnat universitaire québécois en plus d’avoir conduit le Vert et Or à un premier titre universitaire canadien en 1975. Rêver et réussir à construire une équipe gagnante d’un championnat canadien universitaire en volleyball avec des étudiants-athlètes performants tant sur le plan académique que sportif représente pour lui une grande source de fierté.

C’est là que tout a changé. Voyant les difficultés de financement des équipes du Vert et
Or à cette époque, Denis Custeau a voulu faire plus. Il a créé Agence Québec Plus Inc. qui, au départ, avait comme mission de rendre disponibles les meilleurs produits possibles pour la pratique du volleyball en milieu scolaire. Agence Québec plus inc. a été nommée pour une première fois en 2007 une des 50 entreprises les mieux gérées au Canada, une reconnaissance reconduite jusqu’en 2010. Les expériences et les connaissances acquises avec l’équipe du Vert et Or en volleyball se sont reflétées dans le mode de gestion de l’équipe d’affaire d’Agence Québec Plus Inc.

Aujourd’hui, l’entreprise est devenue ASICS Canada Corporation et elle continue de distribuer les produits ASICS partout au Canada. Le siège social pour le Canada de la majorité des marques athlétiques de chaussures et de vêtements est localisé  à l’extérieur du Québec.  Malgré le changement de garde de ASICS Canada Corporation, le leadership et la direction des opérations pour le marché canadien est toujours localisé à Sherbrooke et ce, grâce à la qualité et à la performance de l’équipe de Denis Custeau.

En plus, il a fondé Groupe Custeau Capital , une société qui regroupe une vingtaine de compagnies dans divers domaines dont ceux de l’immobilier, du financement et de la gestion d’entreprises manufacturières. Le groupe Custeau est habilement géré par son fils Charles Custeau, pour qui les notions d’équipe et de partage sont un modus operandi.

Gala du rayonnement 2015

Sonia Denoncourt

Ambassadrice 1996
Éducation physique et sportive 1987

Extrait de son hommage

Quand Sonia Denoncourt se met à rêver, elle voit grand. Malgré une tradition pour le moins conservatrice à l'égard des femmes, les autorités mondiales de soccer ont dû reconnaître que cette titulaire d'un baccalauréat en activité physique et sportive, obtenu à l'Université de Sherbrooke en 1987, et d'une maîtrise en administration sportive, avait un tempérament à la mesure de ses ambitions.

Sonia Denoncourt possède près de 30 ans d'expérience en arbitrage. Lors de son passage à l'Université, elle a joué pour l'équipe féminine de soccer Vert & Or. En 1994, elle comptait parmi les quatre premières femmes à être nommées arbitres internationales. En 2000, elle a reçu le prix Dignité, qui souligne la réussite dans des conditions exceptionnelles, pour avoir été la première femme arbitre dans un match de soccer professionnel au Brésil. Elle a aussi été la première femme à arbitrer des matchs au Salvador et au Canada.

Sonia Denoncourt a arbitré aux quatre coins du globe, notamment à Atlanta pour les Jeux olympiques de 1996, à Sydney pour les Jeux olympiques de 2000, en Suède pour la Coupe du Monde de 1995, et aux États-Unis pour les Coupes du Monde de 1999 et de 2003.

Présentement, elle est coordonnatrice du développement des arbitres pour l'Association canadienne de soccer et, depuis janvier 2004, elle est instructrice à la Fédération internationale de football association (FIFA). Seule instructrice canadienne à la FIFA, elle a également été la première femme à le devenir.

Gala du rayonnement 1996

Paul Deshaies

Ambassadeur 2014
Éducation physique et sportive 1970

Extrait de son hommage

Paul Deshaies a porté les couleurs des équipes du Vert & Or en basketball, en football et en golf. Notre Ambassadeur a en effet connu des heures de gloire en tant qu’athlète. Mais il a aussi contribué à l’avancement du sport par de nombreux engagements.

Arbitre de basketball dès l’âge de 18 ans, il a accroché son sifflet il y a quelques années seulement pour se concentrer sur la formation et la gestion, toujours au cœur de cette discipline sportive. Depuis 2006, il occupe la prestigieuse fonction de Commissaire international de la Fédération internationale de basketball. »

Beaucoup de gens connaissent Paul Deshaies parce qu’il a été professeur à la Faculté d’éducation physique et sportive pendant plus de 30 ans, de même que doyen de cette faculté de 1998 à 2007. Saviez-vous qu’il est aussi l’un des membres fondateurs d’Excellence sportive Sherbrooke? Et qu’il est également président d’Officiels sportifs Canada? Cela en plus de présider le conseil d'administration du réseau du sport étudiant du Québec – section des Cantons-de-l'Est.

Paul Deshaies est le genre d’homme à aborder les choses avec franchise. Ses valeurs : le respect, le sens de l'effort et le goût de foncer malgré les obstacles et l'incertitude quant aux résultats. Ce savoir-être lui a servi dans tous les milieux où il est passé. L’Association sportive de Sherbrooke lui a déjà remis un Victor spécial et l’Université de Sherbrooke l’a intronisé au Hall de la renommée du sport.

Gala du rayonnement 2014

Jacques Duquette

Ambassadeur 2011
Éducation physique et sportive 1974, 1987 et 2001
Lettres et sciences humaines 1992
Éducation 1998

Marthe Giguère

Ambassadrice 2011
Éducation physique et sportive 1975, 1987 et 2001
Éducation 1998

Extrait de leur hommage

Le plein air et l’enseignement sont deux des passions qui rallient Marthe Giguère et Jacques Duquette, deux éducateurs physiques qui font bouger les jeunes dans les écoles depuis plus de 35 ans et qui sont complices dans le travail comme dans la vie.

En 1998, les conjoints ont uni leurs efforts et leurs visions pour fonder le programme Santé globale, un projet pédagogique qui vise à inculquer de saines habitudes de vie aux élèves de 7 à 17 ans et à renforcer du coup leur estime d’eux-mêmes. Depuis sa création, ce programme novateur n'a cessé de gagner en envergure de sorte qu’aujourd’hui, des élèves de partout au Québec en goûtent les bienfaits, tant au niveau du corps que de l’esprit.

Souvent invités à partager leur passion avec des groupes d’étudiants de la faculté qui les a formés, Marthe Giguère et Jacques Duquette sont de ces gens qui répondent toujours « présent »!

Gala du rayonnement 2011

Julie Godin

Ambassadrice 2013
Éducation physique et sportive 1999

Extrait de son hommage

La Faculté d’éducation physique et sportive voit en Julie Godin un exemple de dynamisme très rare. Son parcours ressemble en effet à un triathlon. Vice-présidente exécutive, ressources humaines et planification stratégique chez CGI, Julie Godin a été fondatrice et présidente d’Oxygène santé corporative, une entreprise qui fait la promotion de la santé et du mieux-être en milieu de travail. Elle a aussi été cofondatrice de la Fondation Jeunesse-Vie dédiée aux jeunes défavorisés.

Sportive accomplie, Julie Godin est une rassembleuse et une leader née, dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle. Son jugement très développé y est sans doute pour beaucoup, mais ce sont ses qualités d’écoute et sa sensibilité aux autres qui font d’elle une personne que l’on veut suivre partout.

Elle a décrété que son choix d’étudier à l’Université de Sherbrooke constitue la meilleure décision de sa jeunesse. Elle garde d’ailleurs des liens solides avec son alma mater, notamment en étant membre du conseil d’administration de La Fondation. Cette femme engagée siège aussi au CA de l’organisme Fillactive et à celui de la Fondation de l’Institut de cardiologie de Montréal.

Cette joie de vivre contagieuse, cette faculté à mettre du positif dans tout ce qu’elle touche, cette façon bien à elle d’illuminer la vie des gens qu’elle aime : voilà la touche personnelle de Julie Godin!

Gala du rayonnement 2013
The Canadian Mens Indoor Volleyball team defeats Puerto Rico 3-1(25-23,25-23,21-25, 25-20) in their second preliminary round match at the Pan Am Games in Toronto, Ontario on July 19, 2015.

Glenn Hoag

Ambassadeur 2017
Sciences de l'activité physique 1981

Extrait de son hommage

Déjà à l’époque, Glenn rêvait de faire partie des grandes ligues. Son rêve est devenu réalité lorsqu’au tournant des années 1980, il a été recruté par l’équipe Nationale du Canada dont il deviendra plus tard l’entraineur-chef. Entre les deux, il sera recruté par le club professionnel Paris Volley… dont il deviendra plus tard l’entraîneur-chef.

Et quel entraineur! En 1999-2000, sous sa férule tenace et rigoureuse, l’équipe est entrée dans l’histoire du sport français en devenant la première équipe française de volleyball à réaliser un incroyable triplé en remportant la Coupe de France, la Coupe d’Europe des Vainqueurs de coupes et le Championnat de France. L’année suivante, l’équipe récidivait avec un spectaculaire quadruplé : La Coupe de France, la Ligue des Champions, la Super Coupe d’Europe et le Championnat de France. Et 2002-2003 voyait le Paris Volley devenir la première équipe au titre de Championne de France pour la quatrième année consécutive, battant, une fois encore, les meilleurs clubs professionnels d’Europe!

Mais attendez! De retour au pays, en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe canadienne masculine de volleyball, il a consacré 10 ans de sa vie pour propulser son équipe jusqu’aux Jeux Olympiques. 

Résultat : Glenn Hoag a fait grimper l’équipe canadienne de volleyball en 5e place en 2016 à Rio. Un sommet inégalé! Inimaginable! Sauf par lui-même! Et à bout de bras, faut-il le dire!

Médaillé d’or de l’Académie des Sports en France en 2003 et intronisé en 2011 au Temple de la Renommée de volleyball du Québec, Glenn Hoag rayonne de par le monde. À preuve, il est aujourd’hui l’entraineur-chef de l’équipe nationale de… Turquie, un défi qu’il relève avec brio. Comme quoi, lorsqu’on est un VRAI rassembleur comme lui, les différences culturelles et linguistiques n’interfèrent pas dans la partie!  

Gala du rayonnement 2017

Yvon Lachance

Ambassadeur 2002
Éducation physique et sportive 1970

Extrait de son hommage

Trente-cinq ans d'enseignement scolaire et vingt-cinq ans de formation d'entraîneur nécessite un mélange de curiosité, de ténacité, d'ouverture d'esprit et un talent de pédagogue exceptionnel.

Entraîneur émérite et apprécié, Yvon Lachance s'est illustré sur plus d'un terrain. Au nombre des distinctions reçues figurent celles d'Entraîneur provincial de l'année en baseball en 1987, d'Entraîneur de l'année aux galas méritas de l'Estrie en 1987 et en 1988 et de Lauréat du prix Élaine-Tanguay en 2005, remis par Sports-Québec et qui souligne la contribution d'une personne qui s'est distinguée au Québec dans la formation d'intervenants sportifs.

Avec 125 formations à son actif, ce Sherbrookois est plus qu'un simple formateur, il est une véritable référence en matière de sports, tant au niveau national qu'international. À travers les années, l'expertise d'Yvon Lachance est devenue légendaire. Il a participé, entre autres, à la rédaction du Programme national de certification des entraîneurs et à la conception du programme en éducation physique et à la santé, lors de la dernière réforme scolaire québécoise. Aujourd'hui retraité de l'enseignement, il demeure passionné, dirigeant à quelques occasions des formations et offrant son expertise pour l'évolution des programmes sportifs québécois.

Gala du rayonnement 2002

Jean Laroche

Ambassadeur 1995
Éducation physique et sportive 1980

Extrait de son hommage

Monsieur Laroche est devenu entraîneur sportif de renommée internationale. Il est récipiendaire du prestigieux prix 3M 1994 décerné par l’Association canadienne des entraîneurs.

Monsieur Laroche a une feuille de route éloquente, tout autant que celle des athlètes qui se sont entraînés sous sa direction, dont Sylvie Daigle, Marc Quessy et André Viger, pour ne nommer que ceux-là. Sa réussite et sa ténacité rejaillissent sur l'ensemble de la communauté universitaire de Sherbrooke.

Gala du rayonnement 1995

Marielle Ledoux

Ambassadrice 2005
Éducation physique et sportive 1971

Extrait de son hommage

Professeure au Département de nutrition de l'Université de Montréal depuis 1976, Marielle Ledoux est à la fois pionnière et docteure en sa matière. Bonne vivante et fière adepte des saines combinaisons, elle a été la première et longtemps la seule au Canada à allier les formations de nutritionniste et d'éducatrice physique.

Déjà, dans les années 70, elle proposait aux organismes sportifs d'intégrer l'approche nutritionnelle dans la préparation des athlètes. Si sa vision inspirait alors du scepticisme, ses recherches et sa persévérance lui auront certes donné raison.

Membre de nombreux comités de consultation, Marielle Ledoux a agi comme première vice-présidente « recherche appliquée » de la Société Canadienne de physiologie de l'exercice et mis sur pied au Québec le réseau de nutritionnistes du sport le plus important au pays. Pratiquante de ce qu'elle prêche, soit l'équilibre, cette épicurienne adore le vélo, le kayak, le ski, la bonne bouffe et le bon vin.

Gala du rayonnement 2005

Georges-B. Lemieux

Ambassadeur 2006
Éducation physique et sportive 1967
Lettres et sciences humaines 1970

Extrait de son hommage

Étudiant, athlète, entraîneur, administrateur, doyen, directeur, professeur… Au cours des 40 dernières années, Georges-B. Lemieux s'est illustré et démarqué à tous ces titres à l'Université de Sherbrooke.

La Faculté d'éducation physique et sportive n'a plus beaucoup de secrets pour cet homme qui se définit selon trois verbes : aider, analyser, innover. En conjuguant ces actions, il a donné vie et forme à des projets avant-gardistes et riches de sens, dont le programme coopératif en kinésiologie et le programme d'activité physique Touratelier, destiné aux adultes ayant une déficience intellectuelle de moyenne à profonde.

Élu « Athlète le plus gentilhomme » en 1966 et « Professeur de l'année » à deux reprises au sein de sa Faculté, il a le cœur à l'ouvrage et l'esprit au partage. Aussi, chaque fois qu'un comité est formé, il est toujours le premier choix au repêchage.

Gala du rayonnement 2006

Luc Morel

Ambassadeur 2003
Éducation physique et sportive 1971

Extrait de son hommage

Planification, prévention, promotion, gestion, coordination… Autant d'actions qui jalonnent la feuille de route de Luc Morel depuis l'obtention de son diplôme en éducation physique en 1971.

Après huit années consacrées à la coordination du module promotion-prévention, Luc Morel a été nommé coordonnateur au développement organisationnel à la Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie.

La santé, il l'inspire et la respire, déployant sans cesse de nouvelles idées pour inciter tout le monde à bouger! Au cours des dernières années, il a notamment démarré un centre de plein air, fondé un club de conditionnement physique pour adultes, conçu un programme de loisir actif pour les familles et mis sur pied le Centre 1,2,3, Go dédié aux tout-petits. Entregent et dévouement, voilà deux mots qui décrivent bien l'organisateur dynamique qu'il est et que tous apprécient!

Gala du rayonnement 2003

Robert Paquin

Ambassadeur 2007
Éducation physique et sportive 1971

Extrait de son hommage

Robert Paquin a d’abord cru à une bonne blague lorsqu’il a reçu une lettre l’avisant que la Fédération internationale de gymnastique (FIG) lui décernait le titre de « Meilleur juge FIG 2001-2004 ». La nouvelle était toutefois fondée et l’honneur, pleinement mérité.

Juge en chef de la Fédération canadienne de gymnastique durant 14 ans, l’ancien athlète et entraîneur a fait figure d’officiel et d’intégrité dans les compétitions sportives les plus prestigieuses, dont les Jeux olympiques d’Atlanta et d’Athènes.

Parallèlement, l’actuel directeur général de la Fédération de gymnastique du Québec a mené de front une carrière de pédagogue et d’administrateur dans son Abitibi natale, assumant la direction générale de la Commission scolaire de Malartic durant 20 ans, puis celle du campus de Val-d’Or de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue durant six ans.

Gala du rayonnement 2007

Jean Perrault

Ambassadeur 2004
Éducation physique et sportive 1969

Extrait de son hommage

Jean Perrault est maire de Sherbrooke depuis 1994 et président de l'Union des municipalités du Québec. L'homme politique aguerri, déterminé et respecté a le verbe facile et le sourire communicatif. Il a aussi la détermination d'un leader, la curiosité d'un homme d'équipe. « La vie, c'est comme le sport : tu dois te dépasser, tu dois performer », lance-t-il.

Son parcours le révèle fidèle à ses paroles. Passionné de sport, il a été champion canadien de ski nautique en 1965, et ce, tout en faisant partie de l'équipe canadienne de ski alpin, étant du même souffle le seul athlète à faire partie simultanément de deux équipes nationales. Mordu de ski nautique, il en a fondé une école et créé la Fête du lac des Nations pour la financer. Il aime tellement la performance qu'il a été nommé athlète de l'année dès son arrivée à l'Université.

Jean Perrault a aussi été durant près de 25 ans au Collège de Sherbrooke, où il a agi à titre de professeur, directeur du Service des sports et directeur du Centre d'activité physique. Coprésident des Mondiaux jeunesse d'athlétisme qui se tenaient à Sherbrooke en 2003, il a aussi été intronisé en mars 2006 au Hall de la renommée du sport à l'Université de Sherbrooke à titre d'athlète.

Gala du rayonnement 2004

Mario Sévigny

Ambassadeur 2001
Éducation physique et sportive 1982 et 1987

Extrait de son hommage

Mario Sévigny ose prendre le parti du mouvement et faire bouger le monde autour de lui. Détenteur d'un baccalauréat en kinanthropologie en 1982 et d'un diplôme de second cycle en enseignement de l'éducation physique de l'Université de Sherbrooke en 1987, Mario Sévigny est professeur à l'école secondaire La Poudrière de Drummondville.

Il travaille avec les adolescents depuis de nombreuses années et met le meilleur de ses énergies à promouvoir leur mieux-être, tant au plan individuel que collectif. Sa nomination à la présidence de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec en 1992 lui a permis d'étendre son champ d'action et de porter de nombreux dossiers à l'avant-plan médiatique et politique.

La mise sur pied du mouvement PEP (Par l'éducation physique), valorisant une éducation sportive de qualité accessible à tous, est une initiative à laquelle il se réjouit d'avoir été associé. Mais on l'a vu aussi s'engager pour dénoncer la violence au hockey, prôner la création d'avantages fiscaux pour les gens inscrits à un programme d'activité physique et monter aux barricades dans le cadre de la nouvelle réforme scolaire pour défendre le maintien du nombre d'heures de cours réservées à l'éducation physique.

Mario Sévigny est un homme d'action, qui s'avoue fonceur, dynamique et tenace. Il travaille sans relâche à la valorisation de sa profession parce qu'il croit fermement à l'importance de sa mission sociale. Que ses élèves affichent un sourire, qu'ils redemandent de bouger, et qu'on leur permette de le faire le plus longtemps possible, voilà ce qu'il prêche.

Gala du rayonnement 2001

France St-Louis

Ambassadrice 2008
Éducation physique et sportive 1980

Extrait de son hommage

Intronisée en 2003 au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, la hockeyeuse France St-Louis a un tableau de médailles fort garni où brillent, entre autres, cinq médailles d’or remportées en championnat du monde et, le rêve de sa vie, une médaille d’argent gagnée en 1998 aux Jeux olympiques de Nagano.

Celle qui a maintes fois ravi le titre de « Joueuse la plus utile » au cours de sa carrière sportive n’a rien perdu de son utilité en troquant ses patins pour ses souliers d’éducatrice physique. Son apport est primordial puisqu’elle influence les jeunes à adopter de saines habitudes de vie.

Enseignante depuis 26 ans et sportive depuis toujours, cette femme travaillante et enjouée combine le meilleur de ses deux mondes en enseignant l’éducation physique au Cégep du Vieux-Montréal et en dirigeant l’école de hockey qu’elle a fondée voilà déjà 10 ans.

Gala du rayonnement 2008