Ambassadrices et Ambassadeurs nommés par la Faculté d'éducation

Vivian Barbot

Ambassadrice 2001
Éducation 1976
Théologie, éthique et philosophie 1994

Extrait de son hommage

«Ta vie, tu la fais debout!» Ce conseil de sa mère a bien servi à Vivian Barbot. Lorsqu'elle débarque à Montréal en pleine année de l'Expo 67, elle découvre alors une société en pleine mutation et s'associe naturellement au processus. Après quelques années d'enseignement au secondaire, elle couronne sa formation en 1994 par une maîtrise en sciences humaines des religions de l'Université de Sherbrooke.

Entre temps, Vivian Barbot travaillera près de vingt ans comme professeure de français au Cégep de Victoriaville, un emploi qu'elle a quitté pour assumer, en juin 2001, la présidence de la Fédération des femmes du Québec. Dès lors, elle devient un modèle et une inspiration pour toutes les femmes immigrantes du Québec, qu'elle souhaite aider à se sentir pleinement intégrées à la société québécoise.

Vivian Barbot étonne par sa simplicité, sa franchise et son humour. Elle fascine par la justesse de ses propos, le calme de son réalisme et la force de ses convictions. Épouse, mère, enseignante, militante, Vivian Barbot est d'abord une femme du monde qui a placé la justice sociale au sommet de ses préoccupations. Elle avance dans la vie avec la ferme intention de changer les choses. Aux élections fédérales de janvier 2006, elle est devenue députée pour le Bloc québécois dans le comté de Papineau.

Gala du rayonnement 2001

Lucie Dumas

Ambassadrice 2010
Éducation 1982 et 1987
Administration 2005

Extrait de son hommage

Persuadée que la qualité des services de santé passe avant tout par une gestion qui respecte et valorise les ressources humaines, Lucie Dumas travaille à son idéal depuis plus de 20 ans au Centre de réadaptation Estrie (CRE), dont les 12 dernières années comme directrice générale.

Pour traduire en mots sa mission, elle dit : « Je veux travailler et guérir dans un environnement qui sent bon! » Son profond respect de la clientèle s’exprime par des idées novatrices telle la création d’un programme de voile adaptée permettant à toute personne, quelle que soit la sévérité de son handicap physique, de quitter son fauteuil roulant pour voguer sur le Petit Lac Magog.

Animé de sa passion, le CRE a célébré le 12 février 2009 sa désignation à titre d’établissement d’excellence au sein du groupe international Planetree, une certification de qualité accordée selon des critères précis d’humanisation des soins et de la gestion.

Gala du rayonnement 2010

Camille Gendron

Ambassadeur 2013
Éducation 1970, 1977 et 1999

Extrait de son hommage

On compare parfois le monde de l’éducation à un grand navire. Dans ce grand vaisseau, Camille Gendron a travaillé à la fois sur le pont, dans la salle des machines et dans la cabine de pilotage. Il a été enseignant, directeur d’école, conseiller pédagogique, directeur des services éducatifs et directeur général adjoint à la Commission scolaire des Sommets, avant de devenir coordonnateur d’un important projet de mobilisation régionale contre le décrochage scolaire.

Il a travaillé autant auprès des enfants que des adultes en formation professionnelle. Il a même donné des cours de mathématiques aux parents. Bref, il connaît tous les recoins du bateau.

Il a également affronté bien des tempêtes, en particulier celles liées à la fusion des commissions scolaires et à l’implantation de la réforme pédagogique. Mais il a toujours tenu le cap. Partout où il passe, il laisse dans son sillage un héritage de crédibilité, d'intégrité et de qualité. On lui reconnaît un souci constant de promouvoir la réussite éducative, mais aussi l’ouverture d’esprit des jeunes.

Tout au long de sa carrière, il a gardé des liens très forts avec l’Université, par exemple en mettant à contribution les chercheurs de la Faculté d’éducation, dans le but avoué d'intégrer la théorie et la pratique. Il a aussi contribué à la mise sur pied de la Chaire de recherche de l’Université de Sherbrooke sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez le jeune enfant.

Gala du rayonnement 2013

Marie-Paule Kirouac

Ambassadrice 2004
Éducation 1979 et 1990

Extrait de son hommage

Un très, très grand cœur… Voilà qui décrit fidèlement Marie-Paule Kirouac. Après une longue carrière en enseignement au niveau secondaire, elle a eu vent d'un projet bien spécial : la création à Sherbrooke d'une maison pour personnes atteintes de cancer en phase terminale.

Serviette sous le bras, elle est partie sensibiliser des gens d'affaires. La campagne de financement a connu un tel succès que l'objectif initial a été doublé, et de là est née la Maison Aube-Lumière. Directrice générale depuis 1997, Marie-Paule Kirouac déploie douceur et compassion afin que ses invités vivent leurs derniers moments dans la plus grande sérénité. Elle les accompagne, elle questionne, elle prend soin. Parmi les gens qu'elle aurait aimé rencontrer, il y a Lucille Teasdale dont elle admire la générosité sans limite.

Gala du rayonnement 2004

Pauline Ladouceur

Ambassadrice 2012
Éducation 2003

Extrait de son hommage

En 2011, lors du Congrès de l'Internationale de l'éducation, Pauline Ladouceur est devenue la première Québécoise à recevoir le prestigieux prix Albert Shanker pour sa remarquable contribution au monde pédagogique. Intimement convaincue que chaque élève a sa place à l'école et que chaque personne a droit à une place dans la société, elle a consacré une bonne partie de sa vie à comprendre les difficultés des enfants pour mieux réussir à leur apprendre à lire.

Forte de ses 30 ans d’enseignement à la Commission scolaire Marie-Victorin, elle travaille depuis 2007 à la Centrale des syndicats du Québec comme conseillère aux dossiers Vie professionnelle, principalement pour les cas d’élèves en difficulté. Passionnée, elle cherche toujours à se réaliser davantage dans ce qu’elle aime, comme en témoigne la maîtrise en enseignement qu’elle a complétée en 2003 à l’UdeS et qui figure, pour elle, parmi ses plus importantes fiertés en carrière.

Gala du rayonnement 2012

Normande Lemieux

Ambassadrice 2006
Éducation 1977 et 2003

Extrait de son hommage

Susciter la motivation, le goût et la passion… Voilà la description la plus brève, mais la plus complète, de ce qu'effectue chaque jour Normande Lemieux.

Directrice de la Commission scolaire des Patriotes depuis février dernier, elle est la somme de toutes ses expériences passées, d'abord comme enseignante en adaptation scolaire, comme conseillère pédagogique puis comme directrice d'école secondaire.

Tous les projets qu'elle initie, qu'elle développe et qu'elle appuie sont teintés de son sens de l'équité et du respect qu'elle voue aux différences. Proactive et engagée, elle est de tous les comités, dont la Table de pilotage du renouveau pédagogique et la Commission permanente sur la mission éducative de la Fédération des commissions scolaires. Ses talents de pédagogue et de communicatrice sont partout reconnus, mais elle recèle aussi plusieurs talents cachés. La fleuristerie, l'horticulture, la menuiserie et le chant figurent parmi les atouts de cette sympathique touche-à-tout.

Gala du rayonnement 2006

Jacques Limoges

Ambassadeur 2007
Éducation 1975

Extrait de son hommage

Décrire Jacques Limoges comme un non-conformiste relèverait de l’euphémisme. D’ailleurs, de tous les mots de la langue française, « autrement » est celui qu’il préfère, ex aequo avec « présent ».

Professeur au Département d’orientation professionnelle durant plus de 25 ans, le pédagogue a brillé d’originalité pour former ses étudiants, souhaitant non pas les cloner, mais bien les mettre au monde en tant que conseillers.

Sa différence est devenue référence, comme en témoignent les prix qu’il a remportés, la vingtaine d’ouvrages qu’il a publiés et les ateliers de formation qu’il a animés sur le « counseling » de groupe et sur l’insertion socioprofessionnelle, entre autres.

Depuis 2001, il n’a de retraité que le nom puisqu’il demeure très actif comme professeur associé. De plus, le prolifique auteur n’a pas rangé sa plume et le réputé conférencier manie toujours le verbe avec autant de verve et d’à-propos.

Gala du rayonnement 2007

Manon Meilleur

Ambassadrice 2015
Éducation 1997

Extrait de son hommage

Dès ses débuts, Manon Meilleur n’a pas tardé à partager son enthousiasme, ses compétences, sa franchise et son goût pour le travail d’équipe. Constamment à l’avant-garde, elle fait preuve d’innovation dans tous ses projets pédagogiques et aborde tous les enjeux professionnels avec une énergie contagieuse.

Il y a toujours quelque chose à construire avec Manon Meilleur. En 2003, cinq enfants de 5e année de sa classe ont remporté le premier prix du concours organisé par le Biodôme de Montréal en créant une un panneau informatif sur l’étoile de mer polaire. En 2005, ses élèves ont gagné le prix régional du Concours québécois en entrepreneuriat pour leur implication au projet PAPYRUS. Ils ont transformé la classe en véritable usine de papier artisanale. Notre enseignante a d’ailleurs reçu les hommages des commissaires de la CSRS pour ce projet.

Dans sa classe, la créativité est un atout au service de la pédagogie. Elle y a intégré un banc recyclé sur roulettes pour être davantage à la hauteur de ses élèves, un divan ou un fauteuil pour agrémenter son coin lecture, des tables spéciales pour intégrer un ordinateur. Son esprit créatif et ses réalisations n’ont aucune limite. Avec Manon Meilleur, tout est possible.

Et toutes les matières sont un prétexte au plaisir! Elle a le désir d’intéresser les enfants à tout ce qui les entoure, et ça fonctionne! Rien ne lui plait davantage dans son travail, que de voir ses élèves heureux et motivés et de les voir surmonter leurs difficultés. Elle fait partie de ces quelques enseignants qui donnent envie aux adultes de redevenir des enfants.

Gala du rayonnement 2015

Yves Nadon

Ambassadeur 2005
Éducation 1979

Extrait de son hommage

Professeur de première, diplômé en enseignement préscolaire et primaire, Yves Nadon s'illustre à l'école Notre-Dame-du-Rosaire de Sherbrooke depuis 25 ans. Dans chaque recoin de sa classe, les livres et les élèves se font complices. Sa signature : enseigner la lecture avec des livres jeunesse plutôt qu'avec des manuels scolaires, une approche pédagogique qu'il présente dans un livre intitulé Lire et écrire en première année… et pour le reste de sa vie.

Aux éditions Les 400 coups, il dirige la collection pour enfants Carré blanc inspirée de son credo : « Il faut arrêter de prendre les flots pour des idiots ». Les mots, Yves Nadon les vénère, les enseigne, les publie, les inspire, mais il ne les mâche jamais. Fin parleur et grand faiseur, il n'hésite pas à se prononcer et à dénoncer, notamment au sein de la Coalition nationale pour les livres qu'il a lui-même formée.

Gala du rayonnement 2005

Katherine Ouellet

Ambassadrice 2003
Éducation 1999 et 2000

Extrait de son hommage

Souriez, c'est lundi! Voilà non seulement ce que lit Katherine Ouellet, mais également ce qu'elle vit et transmet! Responsable des ressources humaines et de la formation chez Breton, Banville et associés depuis 2001, elle est la clé d'une rare complicité!

Passée maître en éducation et en gestion de la formation depuis l'obtention de son diplôme de 2e cycle, elle déploie stratégies et imagination afin que la firme de génie-conseil qui l'emploie soit un véritable lieu de réalisation et une organisation dite apprenante.

Son génie à elle, c'est son intuition, son enthousiasme et sa grande intégrité! Son parcours professionnel s'inscrit sous le signe de la diversité et multiplie les défis brillamment relevés! Depuis maintenant près de 20 ans, Katherine Ouellet travaille au développement du plein potentiel de chacun et, en cordonnière bien chaussée, elle est la première à s'accomplir pleinement!

Gala du rayonnement 2003

Ginette Pépin

Ambassadrice 2008
Éducation 1962

Extrait de son hommage

Dès l’âge de 7 ans, Ginette Pépin savait qu’elle deviendrait enseignante et, rapidement, sa conviction est devenue vocation. Persuadée que l’éducation constitue la base de la société, la pédagogue a rempli le coffre d’outils de centaines de jeunes en Estrie, d’abord comme professeure puis comme directrice adjointe des écoles Le Ber et Mitchell.

Sur le plan personnel, elle dit avoir trouvé dans le syndicalisme une école de formation extraordinaire. Entière, franche et rassembleuse, cette défenderesse des droits des travailleurs a été la première femme à diriger le Syndicat de l’enseignement de l’Estrie, rôle qu’elle assuma de 1973 à 1979. Quiconque a croisé sa route peut mettre un visage et un nom sur l’expression « Ce que femme veut… »

Aujourd’hui retraitée, elle continue de s’engager comme présidente de l’Association québécoise des directeurs et directrices d’établissements d’enseignement retraités, section Estrie.

Gala du rayonnement 2008

Colette Roy Laroche

Ambassadrice 2014
Éducation 1976

Extrait de son hommage

À moins d’avoir passé les derniers mois sur une autre planète, vous connaissez forcément le nom et le titre de notre Ambassadrice : Madame Colette Roy Laroche, mairesse. Vous connaissez aussi son visage pour l’avoir vue quotidiennement au lendemain de la tragédie ferroviaire qui a frappé Lac-Mégantic.

Comme la majorité des Québécois, vous avez pu déceler en elle la marque des grands chefs : une capacité hors du commun à réagir rapidement, adéquatement, et avec aplomb. En la voyant tenir la barre jour après jour, vous avez peut-être pensé que Madame Roy Laroche avait une formation en communication. Eh bien, non. Elle est détentrice d’un diplôme en éducation! 

Ayant œuvré de nombreuses années dans le milieu scolaire, elle a à cœur tout ce qui touche à l’éducation. Elle fut entre autres présidente du conseil d’administration du Cégep de Beauce-Appalaches; présidente de la Table régionale de développement de la formation professionnelle en Estrie; membre du conseil supérieur de l’Éducation; sans oublier membre de l’Assemblée des membres de l’Université de Sherbrooke.

Au tournant des années 2000, il s’est avéré que Madame Roy Laroche n’allait pas consacrer sa retraite à la lecture, à la peinture ou à la généalogie, ses trois passions secrètes. C’est plutôt la politique qui l’interpelle. Élue mairesse de Lac-Mégantic dès sa première tentative en 2002, elle siège, en parallèle avec ses nouvelles fonctions, aux conseils d’administration de plusieurs organisations : de l’Union des municipalités du Québec à l’École nationale des pompiers en passant par la Corporation des Fleurons du Québec.

Gala du rayonnement 2014

Francine Ruest-Jutras

Ambassadrice 2002
Éducation 1969

Extrait de son hommage

Avec un baccalauréat en pédagogie, des crédits en droit et un brevet d'enseignement en musique, Francine Ruest Jutras a su s'ouvrir plus d'une porte. Elle a la volonté et la rigueur de l'enseignante.

Intéressée par la chose publique, elle s'est lancée en politique municipale dans une période de restructuration des municipalités régionales de comté. « Il devenait alors possible de définir les axes de développement et d'imaginer une ville telle qu'on la voulait. »

Mairesse de sa ville d'origine depuis 1987, Francine Ruest-Jutras n'est pas la femme d'un seul emploi; elle est également préfète de la MRC de Drummond et présidente de la Société de développement économique de Drummondville, un poste qui l'a amenée à effectuer des missions économiques en Allemagne, en France, au Mexique, en Afrique et en Chine.

À sa feuille de route est venu s'ajouter le titre de présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), un rôle qu'elle a assumé avec grande fierté puisque, pour la première fois en 80 ans d'histoire, l'UMQ avait une femme à sa tête, une femme de tête et de cœur.

Gala du rayonnement 2002

Vincent Vallières

Ambassadeur 2011
Éducation 2002

Extrait de son hommage

Quelle est la plus grande satisfaction de Vincent Vallières en regard de son métier? Sentir que ce qu’il fait n’est pas vraiment un travail! Avec sa poésie contemporaine et sa riche singularité, l’auteur-compositeur-interprète occupe pleinement son espace dans le paysage musical québécois, lui qui compte déjà cinq albums à sa discographie, dont son plus récent opus qui s’intitule Le monde tourne fort, lancé en 2009.

Écrire des chansons et les promener en spectacle… Voilà ce qui anime au quotidien celui qui espère que ses réalisations les plus importantes sont encore devant lui.

Sherbrookois d’origine, Vincent Vallières est aussi fidèle à ses amis qu’il l’est à sa région; les liens qu’il a tissés à l’Université de Sherbrooke au cours de son baccalauréat en éducation sont toujours aussi solides, quelque dix belles années plus tard.

Gala du rayonnement 2011

Shawn Young

Ambassadeur 2017
Éducation 2010

Extrait de son hommage

De 2006 à 2015, il sera donc enseignant de chimie-physique en 5e Secondaire au Séminaire Salésien de Sherbrooke. Mais pas un enseignant comme les autres. Un véritable sniper de la créativité, prodiguant d’excellents cours et mettant en place de supers projets scolaires par le biais du jeu. 

C’est au Salésien qu’il met sur pied une plateforme de jeu qui deviendra l’étonnant Classcraft, un jeu de rôle en ligne qui rend l’apprentissage plus ludique et devient une méthode stimulante révolutionnaire pour motiver les jeunes à se dépasser, tout en jouant en équipe à ce qui les passionne le plus : un jeu vidéo… ET EN CLASSE S.V.P.!

Il dira un jour : « L’école, c’est l’endroit idéal pour s’ouvrir à de nouvelles réalités et à de nouveaux questionnements. Je crois que l’apprentissage est un effort collaboratif et que nous pouvons l’entreprendre avec humour et passion. »

De 2006 à 2013, en parallèle de son travail d’enseignant, Shawn Young mène sa propre compagnie de développement Web Connected Factory. Or, Classcraft connaît une telle popularité qu’il décide de quitter l’enseignement traditionnel pour s’immerger entièrement dans son jeu. 

Il fonde ainsi les Studios Classcraft, en 2013, avec l’aide de son père et de son frère.

Depuis 2014, le logiciel a été traduit en neuf langues et utilisé par plus de deux millions de personnes dans 75 pays, des États-Unis au Canada en passant par l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France, l’Allemagne, la Chine et la Russie. Depuis juin 2016 seulement, on dénombre un million d’utilisateurs de plus, et plus de 5 000 enseignants du Québec ont un compte Classcraft. En décembre 2015, des représentants de Classcraft, dont Shawn Young, ont même été invités à participer à un forum de discussion sur l'utilisation des jeux dans le monde de l'éducation à… Washington!... à la Maison-Blanche.

Cofondateur de l’Association des Entreprises pour le Développement des Technologies Éducatives au Québec qui fait rayonner le travail de ses membres  chez nous et à l’international, Shawn a été honoré d’un Mérite estrien en 2014 et a été reconnu par le National School Boards Association en 2015 et l’Edtech Digest Cool Tool Award la même année… Ses honneurs sont pleinement mérités puisque sa contribution dans le domaine des technologies éducatives est tout à fait remarquable. Allier apprentissage et jeu vidéo a toujours été au cœur du développement de l’industrie du jeu vidéo, mais n’a jamais réellement connu de succès jusqu’à la venue de Classcraft qui a littéralement révolutionné le domaine. Plusieurs avant lui s’y sont essayé, mais Shawn Young a réussi. 

Gala du rayonnement 2017