Émission de GES par des sources mobiles

Les émissions de GES des sources mobiles sont engendrées principalement par le déplacement des membres du personnel dans l'exercice de leurs fonctions, par la consommation énergétique de la flotte de véhicules de l'UdeS, ainsi que les déplacements de la communauté universitaire entre leur domicile et l'Université.

La Stratégie de mobilité durable de l'Université permet une réduction importante des émissions de GES engendrées par les déplacements de la communauté universitaire grâce à des mesures comme : le libre-accès au transport en commun pour l'ensemble des étudiantes et étudiants, l'accès au transport interurbain entre les campus de Sherbrooke et Longueuil et les mesures favorisant le covoiturage et le transport actif.

En ce qui concerne la flotte de véhicules, l’Université a fait l’acquisition de plusieurs véhicules électriques, écoénergétiques et hybrides pour les employés du Campus principal. Près de 10% du parc de véhicules de l’Université de Sherbrooke est constitué de véhicules électriques et ce pourcentage s’élève à 40 % lorsque nous considérons les véhicules réservés pour un usage intérieur dans les souterrains et pavillons. Ces gestes concrets contribuent à diminuer l'utilisation de combustible fossile et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Des bornes publiques de recharge pour véhicules électriques du Circuit électrique sont disponibles au Campus principal, au Campus de la santé, au Campus de Longueuil, au Parc Innovation et au C2MI (Bromont) en plus de 6 bornes à usage interne.