Plantations d’arbres

Le Campus principal s'embellit d'année en année grâce à des initiatives étudiantes de plantations d’arbres. Ces plantations successives permettent de transformer des espaces gazonnés en espaces boisés, contribuant ainsi à atténuer la pollution de l'air et les gaz à effet de serre, à tempérer les rigueurs du climat en créant de la fraîcheur l'été et à maintenir la biodiversité sur le campus. De plus, l'utilisation d'espèces adaptées à nos climats et dont les exigences en matière de sol, d'eau et de soleil correspondent à l'endroit où ils sont plantés favorise leur implantation, diminue les besoins ultérieurs en entretien et accélère la revégétalisation naturelle.

Le tout a commencé en 2011, alors qu'une corvée de plantation d’arbres a été organisée près des résidences dans le cadre d’un cours de biologie offert à la Faculté des sciences En tout, 70 étudiantes et étudiants ont planté 300 arbres. Ces arbres, de 22 espèces indigènes différentes correspondant à celles présentes au parc du Mont Bellevue situé tout près, ont été plantés de façon assez dense pour qu’une forêt prenne littéralement place à cet endroit. Le gazon n'est plus coupé dans cette zone, ce qui permet à la forêt naturelle de reprendre petit à petit «ses droits».

Un jardin pour attirer les pollinisateurs

L’année suivante, à l’instigation de l’Association générale des étudiants en sciences et d’un groupe d’étudiantes et d’étudiants au baccalauréat en écologie, un jardin contenant plus de 800 plantes et arbustes à fleurs a été aménagé devant l’Atrium du Pavillon des sciences de la vie.

Le jardin couvre une surface de près de 400 m2. Il comporte une vingtaine d’espèces d’arbustes et de plantes, dont des lilas, des monardes, des échinacées et des asters. Les espèces choisies sont indigènes et vivaces en Estrie. Leurs fleurs attirent les insectes pollinisateurs.

183 arbres de plus

Au printemps 2014, une quarantaine d'étudiants ainsi que quelques membres du personnel ont procédé à la plantation de 183 arbres, près des pavillons Albert-Leblanc et J.-S.-Bourque. Les arbres plantés ont été des espèces indigènes déjà présentes sur les monts J.-S.-Bourque et Bellevue : ostryers de Virginie, érables à sucre, pruches du Canada, tilleuls d'Amérique, amélanchiers, etc.

Pommeraie

La même année, 45 pommiers ont aussi été plantés. Là encore, les questions de rusticité, de résistance aux maladies et de facilité d'entretien ont été prises en compte. Les pommiers proviennent d’une pépinière écologique spécialisée dans la préservation d’espèces patrimoniales du Québec adaptées au climat nordique.

Plus de 1000 arbres en 2016

Un grand total de 1088 arbres et arbustes ont été plantés au cours des dernières semaines sur le Campus principal et au Campus de la santé dans la foulée des plantations qui se succèdent depuis plusieurs années. S’ajoutent à cet impressionnant total quelque 830 plantes vivaces qui enjolivent maintenant l’environnement de travail et d’études à l’UdeS.

Quelques dizaines de bénévoles étudiants recrutés par la FEUS et le REMDUS ainsi que des membres du personnel de l’UdeS s’étaient réunis pour ajouter quelque 450 arbres et arbustes sur le Campus principal lors de la maintenant traditionnelle corvée annuelle de plantation.

Le lundi 19 octobre, à l’initiative d’Alexandre Gagnon et d’une vingtaine de ses coéquipiers de l’équipe de football du Vert & Or, 270 épinettes blanches ont été plantées à l’arrière du stade extérieur. Représentant les 270 touchés réussis par l’équipe depuis son retour sur la scène du football universitaire en 2003, ces épinettes viennent s’ajouter à une plantation existante située entre le stade extérieur et le chemin de Sainte-Catherine.

Les membres du personnel du Service de sport et de l’activité physique ainsi qu’une vingtaine d’étudiants athlètes du Vert & Or ont, eux aussi, réalisé un projet de verdissement de leur milieu de travail. Lors d’une corvée tenue en septembre, une dizaine d’ormes, chênes et épinettes ont été plantés devant Centre sportif du campus principal. Plus de 300 viornes, rosiers, rudbeckies et amélanchiers ont aussi été plantés à cette occasion.

Aménagements au Centre culturel

Les abords du Centre culturel ont aussi été aménagés alors que plus de 70 arbres et arbustes ont été plantés en façade et chaque côté d’une allée conduisant des parcs de stationnement à l’entrée de l’édifice. Des ormes, des pins mugo et des ifs constituent l’essentiel des espèces utilisées pour cet aménagement.