Milieux naturels

Parc du Mont-Bellevue

Contigu au Campus principal, le parc du Mont-Bellevue, avec ses 200 hectares regroupant le mont Bellevue et le mont John-S.-Bourque, est le plus grand parc de Sherbrooke.

Ses 30 kilomètres de sentiers sont très fréquentés par la communauté universitaire, que ce soit pour y faire de la randonnée pédestre, de la course à pied, du vélo de montagne, de la raquette, du ski de fond ou une simple promenade. Un sentier d'environ 1,6 km relie les résidences du Campus principal, la rue Galt Ouest et le chalet Antonio-Pinard au Parc du Mont-Bellevue. Un autre sentier, d'environ 1,1 km relie les résidences au stationnement Dunant.

Ce parc comporte également des zones protégées pour assurer la conservation de ses multiples écosystèmes et de sa biodiversité remarquable.

Les deux tiers des terrains de ce parc sont la propriété de l'UdeS. En tenant compte de ce parc, le Campus principal est donc boisé à 70 %.

Consulter les dépliants cartographiques des activités d'été et d'hiver, directement sur le site du parc.

Une employée s'entraîne sur le mont Bellevue

Parc écoforestier de Johnville

Depuis 2011, le Parc écoforestier de Johnville jouit d'une protection à perpétuité qui permet d'assurer la pérennité de ses milieux naturels.

Nature Cantons-de-l'Est, l'Université Bishop's et l'Université de Sherbrooke, conjointement propriétaires de 184 ha du parc depuis décembre 2010, se sont entendu pour que les terrains appartenant aux universités sherbrookoises et ceux acquis par nature Cantons-de-l'Est soient l'objet d'une servitude réelle et perpétuelle de conservation. La servitude, qui lie non seulement les propriétaires actuels mais aussi tout propriétaire qui pourrait leur succéder, proscrit les activités susceptibles d'avoir un impact négatif sur les milieux humides et forestiers, comme le drainage, la construction de chemins ou la circulation en véhicule motorisé.

L'ensemble des activités récréatives et éducatives destinées au grand public et aux groupes sont maintenues et même développées afin de répondre aux attentes des Estriennes et des Estriens pour des milieux naturels aménagés et préservés. Nature Cantons-de-l'Est est le maître d'œuvre de ces activités.

Photo : Denis et Gisèle Plante