Service de chirurgie thoracique

Pre Chantal Sirois
Directrice

Renseignements  
819 821-8000, poste 74356
Courriel : Service de chirurgie thoracique

Répertoire des professeurs

Site Intranet
À propos du Service

Le Service de chirurgie thoracique de la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) est assuré par les Prs Marco Sirois et Chantal Sirois qui sont aussi chirurgiens au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). Ce service du Département de chirurgie s’inspire des autres universités canadiennes telles que Montréal, Laval, McGill, UBC et Toronto. La chirurgie thoracique au CHUS est essentiellement basée au pavillon Fleurimont. Nous offrons également un service au pavillon Hôtel-Dieu.

Le Service de chirurgie thoracique couvre la population désignée par le Réseau universitaire intégré en santé (RUIS) de Sherbrooke, c'est-à-dire les régions de l'Estrie, du Centre du Québec (Drummondville et Arthabaska) ainsi que de Granby et de Cowansville.

Activités académiques

Les résidents inscrits dans le programme de chirurgie générale sont exposés à la chirurgie thoracique durant leur formation.  De plus, nous accueillons les résidents étrangers intéressés à faire un stage de chirurgie thoracique à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke.

Activités universitaires

Actuellement, il n'y a pas de programme de résidence en chirurgie thoracique à l'Université de Sherbrooke. Par conséquent, l'enseignement de la chirurgie thoracique se fait dans le cadre du programme de chirurgie générale. Donc, les résidents en chirurgie générale font 2 stages de chirurgie thoracique pendant leur formation.

Nous accueillons également des résidents et étudiants étrangers qui sont intéressés à faire un stage de chirurgie thoracique dans notre milieu universitaire (IFMSA).

Plusieurs activités académiques telles qu'une clinique de tumeurs (tumor board) à toutes les semaines et des réunions d'enseignement mensuelles sont également organisées. 

Résidents

Nouvelle classifcation TNM - cancer du poumon 2010

Consultez l'intranet du service pour visualiser les interventions chirurgicales effectuées par notre équipe (banque de photos, images radiologiques et vidéos). 

Activités de recherche

Les membres du Service de chirurgie thoracique participent à des études autant fondamentales que cliniques en collaboration avec le Pr Éric Rousseau

Dr Walid Abu Arad est un chirurgien travaillant en collaboration avec l'équipe de chirurgiens sur plusieurs projets de recherche clinique.

Les chirurgiens thoraciques participent également à une étude randomisée multicentrique sur les pneumothorax occultes (OPTICC) ainsi qu'à un projet nord-américain sur le traitement chirurgical du cancer du poumon (BRC-5-NCIC).

Activités cliniques

Le service de chirurgie thoracique est composé des professeurs Marco Sirois et Chantal Sirois.

Présentement, la chirurgie thoracique au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) couvre un large spectre de pathologies incluant : cancer du poumon, mésothéliome, cancer de l'oesophage, pathologies bénignes du poumon, pneumothorax, pathologies du médiastin et trauma.  Nous performons une multitude d'interventions telles que lobectomies, pneumonectomies, médiastinoscopie, thoracoscopie (VATS), thymectomie, oesophagectomie, sympathectomies pour hyperhidrose, résection de paroi thoracique et bien d'autres. 

Poumon artificiel

L’application clinique du poumon artificiel Novalung® est commencée au CHUS. En effet, notre hôpital est devenu le premier centre à avoir utilisé cette technologie avec succès. Le 2 juillet dernier, nous avons implanté ce poumon artificiel chez un homme de 47 ans souffrant d’une grave pneumonie. Il s’agit en fait d’un appareil d’assistance pulmonaire extra-corporel dont le but est de remplacer le poumon temporairement jusqu’à ce que celui-ci guérisse. Ce qu’il y a de révolutionnaire dans cet appareil, c’est qu’il n’y a pas de pompe.

Nous travaillons présentement sur l’élaboration d’un appareil similaire mais plus petit qui pourrait permettre aux patients avec insuffisance respiratoire chronique (MPOC) de l’utiliser sur un mode ambulatoire (à la maison). Ceci est encore à l’étape expérimentale.