Études médicales prédoctorales

La contribution du Département des sciences de la santé communautaire (DSSC) à la formation de futurs médecins s’actualise par l’Unité de médecine préventive et de santé publique, située à la fin de la première année du cursus prédoctoral, et par les stages d’externat en santé communautaire qui, eux, se déroulent au début de la troisième année. 

D’une durée de quatre semaines, l’Unité de médecine préventive et de santé publique comprend deux phases distinctes. La première initie les étudiants à la méthodologie de la recherche clinique et épidémiologique ainsi qu’à la lecture critique des écrits scientifiques. Cette initiation repose sur un atelier de statistique ainsi que deux problèmes cliniques abordant des notions d'épidémiologie, le tout réalisé en petits groupes. Axée sur l’apprentissage par problèmes, la seconde phase vise à développer chez l’étudiant des compétences dans les domaines suivants de la santé publique : la prévention et le contrôle des maladies transmissibles, la santé au travail, la santé environnementale, les saines habitudes de vie, la prévention des cancers et l’influence des facteurs psychosociaux sur la santé. Pour plus d’information : Pre Mélissa Généreux, responsable de l’Unité de médecine préventive et de santé publique

Le stage d’externat en santé communautaire compte parmi les activités obligatoires des étudiants en médecine de l’Université de Sherbrooke. Le stage comprend trois activités principales : 1) réalisation d'un projet de santé publique supervisé par un professeur et réalisé en groupe de quatre ou cinq externes; 2) des cours permettant une révision des concepts-clés de la discipline; 3) compréhension de diverses interventions de santé publique par la participation à quelques activités complémentaires dans la communauté ou des discussions structurées autour de mises en situation.