Service universitaire de gérontopsychiatrie

Historique

L'histoire du Service universitaire de gérontopsychiatrie est intimement liée à celle du développement de l'Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (IUGS).

En octobre 1983, un premier projet de développement en gérontopsychiatrie, appelé alors psychogériatrie, fut présenté au CRSSS par l’hôpital d’Youville. Aucun service de ce type n’existait alors en Estrie.

En janvier 1984, débutèrent les activités intrahospitalières auxquelles s’ajoutèrent d’abord un volet de consultation externe, puis en juillet de la même année, une équipe ambulatoire de psychogériatrie. C’est alors que les premiers stages électifs en psychiatrie gériatrique furent offerts aux résidents.

En 1988, avec l’arrivée du premier gérontopsychiatre, professeur plein-temps universitaire, on réorganisa les services, afin de mieux répondre aux besoins des clientèles tant à l’interne qu’à l’externe et de permettre d’offrir des stages réguliers aux résidents en psychiatrie. La faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke innova en étant une des premières institutions à rendre ce stage obligatoire dans son programme de psychiatrie.

En septembre 1990, l’accroissement des effectifs médicaux et de nursing permit l’augmentation des activités cliniques ainsi que la création du département de psychiatrie à l’hôpital d’Youville.

En 1995, afin de mieux décrire les services offerts, l’appellation psychogériatrie fut remplacée par le terme gérontopsychiatrie définit comme étant « le domaine de la psychiatrie consacré à l'étude et aux soins des personnes âgées ».

1996 marqua la naissance de l’Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (IUGS), suite à la fusion de l’hôpital d’Youville (fondé en 1875) et du Sherbrooke Hospital (fondé en 1888).

En 2004, l’IUGS – suite à l’intégration du CHSLD-Estriade – devint, avec près de 800 lits de soins aigus et de longue durée,  le plus grand milieu de soins gériatriques au Québec. La faculté de médecine en profite alors pour créer un Service universitaire de gérontopsychiatrie.

En 2005, après la fusion des CLSC de Sherbrooke et de l’Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke, c’est la naissance du Centre de santé et services sociaux-Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS). Sa mission : améliorer la santé et le bien-être de toute la population sous sa responsabilité, tout particulièrement les personnes âgées en perte d’autonomie. Il est aussi le seul CSSS dont toutes les composantes sont désignées universitaires. C’est à l’intérieur de ces vocations que s’inscrit le Service universitaire de gérontopsychiatrie.

En 2009 , le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada exigeant maintenant des résidents de psychiatrie un stage de six mois de gérontopsychiatrie , deux professeurs d’enseignement clinique deviennent membres du service et offrent un stage à l’Hôpital Charles LeMoyne.

En 2010, pour mieux répondre aux besoins grandissants des résidents, un autre professeur d'enseignement clinique se joint au service pour offrir un stage au CHUS Georges L. Dumont de Moncton.

En 2015, au moment de la fusion des institutions de santé en Estrie pour créer le CIUSSS de l'Estrie - CHUS, le service universitaire de gérontopsychiatrie comptait 8 membres actifs.

Activités académiques

Le Service universitaire de gérontopsychiatrie dispense tout l'enseignement clinique et théorique dans ce domaine. En plus de recevoir tous les résidents de psychiatrie pour leur stage obligatoire de gérontopsychiatrie, il accueille également les résidents seniors de gériatrie, de médecine de famille effectuant une troisième année en soins aux personnes âgées ainsi que les externes du programme de médecine. Des stages électifs peuvent être élaborés pour répondre à des besoins spécifiques de formation complémentaire.

Par ailleurs, les membres du Service universitaire dispensent l'enseignement théorique dans le cadre de la formation des résidents. Lors des stages, ils encadrent le programme de lecture spécifique commun aux trois milieux et supervisent une revue de la littérature ciblant un problème clinique particulier.

De plus, les professeurs plein-temps du Service de gérontopsychiatrie s'impliquent au niveau de la maîtrise en sciences cliniques, au premier cycle de l'école d'infirmières, auprès des étudiants de médecine et de réadaptation de la faculté de médecine et des sciences de santé de l'Université de Sherbrooke. On reconnaît leur expertise et leur engagement soutenu dans les programmes de formation médicale continue régionale et provinciale ainsi qu'auprès des autres professionnels de la santé.

Activités de recherche

Les professeurs du Service universitaire de gérontopsychiatrie participent à la recherche et au développement des connaissances en psychiatrie gériatrique en s'impliquant dans des groupes de recherche et des comités dédiés aux personnes âgées. De plus, ils ont publié des chapitres de livres, des articles scientifiques, fait de nombreuses communications et conférences.

Direction du service

Membres du service

  • Dr Jean-Robert Maltais, professeur agrégé, plein temps universitaire, M.D., CSPQ, FRCP(C), gérontopsychiatre – CSSS-IUGS
  • Dr Jean-François Trudel, professeur titulaire, plein temps universitaire, M.D., CSPQ, FRCP(C),M Sc, gérontopsychiatre - CSSS-IUGS
  • Dre Lucie Des Parois, professeure d'enseignement clinique, M.D., CSPQ, FRCP(C), gérontopsychiatrie CHCLM
  • Dre Anne-Marie Ponton, professeure d'enseignement clinique, M.D., CSPQ, FRCP(C), gérontopsychiatrie CHCLM
  • Dr Jean-François Ricard, professeur d'enseignement clinique, M.D., CSPQ, FRCP(C), gérontopsychiatrie CHCLM
  • Dr Jean-Marc Chianetta, professeur d'enseignement clinique, M.D., CSPQ, FRCP(C), gérontopsychiatrie CHU Georges L. Dumont Moncton

Coordonnées

Service universitaire de gérontopsychiatrie
375, rue Argyll
Sherbrooke (Québec) J1J 3H5
Tél.: 819 821-5103
Fax: 819 829-7137
CourrielJessika.Roy.Desruisseaux@USherbrooke.ca