I – OBJECTIFS GÉNÉRAUX DU PROGRAMME

Le programme vise à ce que chaque résident en fin de formation puisse démontrer :

1) Des connaissances appropriées à une expertise médicale psychiatrique, concernant :

1.     a) Expertise théorique

  • L’étiologie, les symptômes, l’évolution et le traitement de tous les principaux troubles mentaux.
  • Le développement normal et pathologique.
  • La psychopharmacologie et autres thérapies biologiques.
  • Les principes des diverses formes de psychothérapie.
  • Les aspects sociaux et systémiques des troubles psychiatriques
  • Les principes d’appréciation de la qualité des actes médicaux.
  • Les aspects légaux et organisationnels de la pratique médicale et psychiatrique.
  • Les fondements neurologiques et les sciences de base qui sous-tendent l’exercice de la psychiatrie clinique. 

1.     b) Expertise pratique

  • Faire une anamnèse pertinente de tout trouble mental, dans tous les groupes d’âge et dans une variété de contextes cliniques.
  • Accomplir un examen mental pertinent.
  • Formuler un diagnostic différentiel pertinent et bien justifié; savoir recommander les investigations complémentaires pertinentes.
  • Évaluer des difficultés relationnelles (familiales, conjugales, etc.).
  • Élaborer une synthèse des aspects biologiques, psychologiques et sociaux en cause dans chaque cas.
  • Diagnostiquer et traiter les urgences psychiatriques.
  • Élaborer et mener à bien un plan de traitement pertinent, tant sur le plan psychothérapeutique, social que biologique, formuler un pronostic raisonnable.
  • Recommander, le cas échéant, des mesures préventives pour diminuer la détresse et le risque de rechute

2) Une capacité de communiquer, telle que démontrée par les compétences suivantes :

  • Savoir écouter et respecter les malades et leurs proches, être attentif à leurs besoins et demandes, maintenir un bon dialogue avec eux.
  • Savoir expliquer et vulgariser au patient et à son entourage le diagnostic, plan de traitement et pronostic des diverses situations cliniques.
  • Établir une relation thérapeutique efficace.

3) Une capacité de collaborer, telle que démontrée par les compétences suivantes :

  • Assumer le rôle de médecin traitant ou de consultant, selon le contexte.
  • Fonctionner comme membre d’une équipe et utiliser de façon appropriée les compétences des collègues de disciplines connexes : médecins non-psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux, ergothérapeutes, infirmiers et infirmières, etc.
  • Enseigner, superviser et aussi apprendre dans ses interactions avec ses collègues médecins ou d'autres disciplines.
  • Démontrer sa capacité à identifier ses forces et ses faiblesses, à recevoir conseils, critiques ou compliments et en tirer le meilleur.
  • Savoir écouter les collègues médecins et non-médecins, savoir reconnaitre les contributions possibles des disciplines connexes.
  • Rédiger des rapports, tenir ses dossiers de façon assidue et pertinente.

 4) Une capacité de gestion pertinente des ressources, telle que démontrée par les compétences suivantes :

  • Savoir respecter l'équilibre coût / bénéfice dans ses investigations et décisions thérapeutiques.
  • Savoir assumer le leadership médical et coordonner les efforts de l'équipe de traitement.
  • Savoir utiliser les ressources communautaires lorsqu'il y a lieu.
  • Utiliser les ressources technologiques pertinentes pour favoriser les soins au patient et la formation médicale continue.
  • Savoir évaluer a posteriori l’efficacité de ses décisions et y apporter des ajustements s’il y a lieu.

 5) Une capacité de promouvoir la santé, telle que démontrée par les compétences suivantes :

  • Connaitre les structures du système de santé et des ressources hospitalières pour pouvoir influencer les décisions favorisant le mieux-être des patients.
  • Connaitre et informer lorsqu'il y a lieu les différents groupes sociaux et communautaires pouvant jouer un rôle dans la prévention de la maladie et la réintégration des patients atteints.
  • Savoir supporter (et participer lorsqu'il y a lieu) les activités permettant de diminuer les tabous et préjugés face à la clientèle pour mieux diffuser les mesures de prévention et de support pertinentes dans les familles et la communauté.
  • Savoir conseiller les patients en regard de saines habitues de vie, gestion du stress, utilisation de substances de dépendance autres.

 6) Une érudition, telle que démontrée par les compétences suivantes :

  • Savoir synthétiser les connaissances de base pour mieux les vulgariser, les transmettre et les appliquer dans les spécificités du quotidien.
  • Conserver la curiosité de se tenir à jour à partir de différentes sources, et demeurer à l’affut de nouvelles connaissances applicables dans le quotidien.
  • Développer une méthode d'évaluation de sa mise à jour des connaissances.
  • Utiliser des données probantes de la littérature et en faire une analyse critique menant à des changements pertinents dans sa pratique quotidienne.
  • Faciliter la transmission de connaissance à son entourage (étudiants, collègues, autres professions etc) à travers une guidance et des techniques permettant une rétroaction constructive de leurs apprentissages.
  • Contribuer au développement de nouvelles connaissances.  

7) Un professionnalisme, tel que démontré par les compétences suivantes :

  • Recevoir de façon ouverte et constructive les critiques et les commentaires.
  • Démontrer son sens des responsabilités: respect des obligations et engagements, souci du travail bien fait, ponctualité.
  • Respecter les individus de sexe, de race, de religion ou d’orientation sexuelle différents.
  • Faire preuve d’honnêteté, d’intégrité et de franchise dans l’accomplissement de ses fonctions professionnelles.
  • Cultiver une attitude d'ouverture et de réflexion éthique sur les gestes et décisions posés quotidiennement face aux patients, à leur entourage, et aux compagnies pharmaceutiques.
  • Démontrer son respect des règles déontologiques habituelles de la profession.

II – OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Chacun des stages et chacune des activités de formation longitudinale du programme comportent des objectifs spécifiques, auxquels est arrimée l’évaluation formative et sommative. Ces objectifs spécifiques peuvent être consultés sur demande.