Objectifs du programme

Le programme vise à ce qu’à la fin de sa formation, chaque résident ou résidente puisse démontrer :

  1. Des connaissances à jour sur :
  1. l’étiologie, les symptômes, l’évolution et le traitement de tous les principaux troubles mentaux
  2. les principes des diverses psychothérapies
  3. les fondements neurologiques et les sciences de base qui sous-tendent l’exercice de la psychiatrie clinique
  4. les aspects sociaux et systémiques des troubles psychiatriques
  5. les principes d’appréciation de la qualité des actes médicaux
  6. les aspects légaux et organisationnels de la pratique médicale et psychiatrique
  1. Une compétence adéquate, démontrée par la capacité à :
  1. faire une anamnèse pertinente de tout trouble mental, dans tous les groupes d’âge et dans une variété de contextes cliniques
  2. évaluer des difficultés relationnelles (familiales, conjugales, etc. )
  3. accomplir un examen mental pertinent
  4. formuler un diagnostic différentiel pertinent et bien justifié; savoir recommander les investigations complémentaires pertinentes
  5. élaborer une synthèse des aspects biologiques, psychologiques et sociaux en cause dans chaque cas
  6. diagnostiquer et traiter les urgences psychiatriques
  7. établir une relation thérapeutique efficace
  8. élaborer et mener à bien un plan de traitement pertinent, tant sur le plan psychothérapeutique, social que biologique
  9. recommander, le cas échéant, des mesures préventives pertinentes pour diminuer la détresse et le risque de rechute
  10. assumer le rôle de médecin traitant ou de consultant, selon le contexte
  11. communiquer efficacement avec patients et collègues
  12. enseigner, superviser
  13. savoir bien gérer son temps
  14. rédiger des rapports, tenir ses dossiers de façon assidue et pertinente
  15. fonctionner comme membre d’une équipe et utiliser de façon appropriée les compétences des collègues de disciplines connexes : médecins non-psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux, ergothérapeutes, infirmiers et infirmières, etc.
  16. savoir trouver, analyser, trier, synthétiser, et appliquer dans sa pratique clinique, l’information médicale et psychologique pertinente et à jour.
  1. Un savoir-être approprié, tel que démontré par les attitudes suivantes :
  1. respecter ses collègues médecins et non-médecins, savoir reconnaître les contributions possibles des disciplines connexes
  2. respecter les malades et leurs proches, être attentif à leurs besoins et demandes, maintenir un bon dialogue avec eux
  3. faire preuve de curiosité, de désir d’apprendre et de se perfectionner
  4. démontrer sa capacité à identifier ses forces et ses faiblesses, à recevoir conseils, critiques ou compliments et en tirer le meilleur
  5. savoir prendre des initiatives pertinentes
  6. démontrer son sens des responsabilités : respect des obligations et engagements, souci du travail bien fait, ponctualité
  7. respecter les individus de sexe, de race ou d’orientation sexuelle différente de la sienne
  8. faire preuve d’honnêteté, d’intégrité et de franchise dans l’accomplissement de ses fonctions professionnelles. Démontrer son respect des règles déontologiques habituelles de la profession.

Objectifs sous format CanMEDs

Pour l’atteinte de sa mission, le programme compte sur les expériences cliniques et pédagogiques suivantes :

    1. Une série de stages obligatoires, qui incluent :
    • 8 mois dans des disciplines médicales connexes à la psychiatrie, soit la médecine interne, la neurologie, et la pédiatrie ou la médecine de famille
    • 1 mois en recherche
    • 6 mois sur une unité intra-hospitalière de soins aigus et clin. externe (CHUS)
    • 6 mois consacrés aux soins externes communautaires, à l’urgence psychiatrique et aux soins aigus
    • 6 mois en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
    • 6 mois de soins auprès des psychotiques chroniques (soins prolongés et réadaptation)
    • 3 mois de soins aux clientèles médicales/chirurgicales (consultation-liaison)
    • 6 mois de gérontopsychiatrie
    • 3 mois en psychiatrie légale et criminelle

    Chacun des stages obligatoires comporte des objectifs spécifiques.

    1. Des stages optionnels, jusqu’à 12 mois de la formation totale, permettant au résident de se perfectionner plus avant dans des domaines de son choix. Ces stages ont généralement lieu vers la fin de la formation.
    2. Des activités théoriques de formation, dont :
    1. un enseignement de base, à raison d’une demi-journée par semaine, visant l’apprentissage des principales connaissances nécessaires à l’exercice de la psychiatrie générale (grands syndromes psychiatriques, pharmacologie, toxicomanie, neurosciences, etc.). Cet enseignement détaillé plus loin durera trois ans et demi (de R1 à R4 incl.)
    2. des modules de onze avant-midis chacun sont implantés à l’intérieur de ces cours. Ils couvriront de façon spécifique les diverses formes de psychothérapie tel que détaillé plus loin.
    3. des présentations de cas cliniques et des présentations académiques formelles hebdomadaires pendant l’année académique (septembre-juin). Les présentations de cas sont généralement faites par les résidents et sont une occasion d’apprentissage des habiletés d’enseignant. Ces présentations font l’objet d’évaluation formative.
    4. une formation théorique inter-universitaire sur la psychiatrie légale, à raison d’une journée annuelle au cours des cinq années de la formation
    5. un club de lecture mensuel dans un but de formation à l’analyse critique de la littérature
    6. un 2e club de lecture mensuel sur la mise à jour des expertises plus cliniques
    7. un programme facultaire d’initiation aux aspects administratifs, légaux et déontologiques de la pratique médicale
    8. un programme de formation aux activités d’évaluation de la qualité de l’acte médical et d’initiation à la recherche clinique (résidents 4)
    9. un programme de préparation aux examens écrits et oraux de spécialité (résidents 5)
    10. un programme de formation aux aspects administratifs de l’exercice de la psychiatrie ALDO (résidents 4 ou 5)
    1. Une formation à la relation thérapeutique et aux psychothérapies, sous la forme de supervisions hebdomadaires de cas choisis, de la 2e année de résidence jusqu’à la fin, en plus des modules implantés dans la formation hebdomadaire.
    2. Une aide financière pour la participation aux activités d’éducation continue à l’extérieur de notre réseau d’enseignement.

    Schéma de la résidence