Programmes

Le Département de pharmacologie-physiologie offre à la fois des programmes d'étude en pharmacologie et en physiologie.

Les programmes d'études en pharmacologie

La formation en pharmacologie offerte à l'Université de Sherbrooke permet à l'étudiante ou à l'étudiant d'envisager une formation et une spécialisation dans le domaine de la pharmacologie académique ou clinique ou celui de la recherche industrielle ou encore de développer une expertise professionnelle en pharmacologie, qui sont autant de secteurs d'activité voués à un développement prometteur au Québec.

En effet, les débouchés qui s'offrent aux personnes diplômées en pharmacologie de Sherbrooke couvrent les champs d'activité suivants :

  •     pharmacologie clinique : étude des médicaments chez l'homme;
  •     industrie pharmaceutique, en qualité de chercheur ou de conseiller scientifique;
  •     organismes gouvernementaux reliés à la protection de la santé : aliments et drogues, usage non médical des drogues;
  •     établissements d'enseignement universitaire et collégial, dans les fonctions d'enseignement ou de recherche.

Des informations supplémentaires sur le programme de premier cycle en pharmacologie sont disponibles sur le site web du Baccalauréat en pharmacologie.

N.B. L’obtention d’un diplôme de maîtrise ou de doctorat en pharmacologie ne permet pas d’exercer la profession de pharmacien(ne) ou technicien(ne) en pharmacie.

Les programmes d'études en physiologie

Les programmes de maîtrise et de doctorat en physiologie permettent aux étudiants d’intégrer la physiologie cellulaire avec les fonctions de l’organe et l’organe dans l’organisme, en vue de comprendre la physiologie normale et les bases de la physiopathologie. C’est ce que nous appelons l’étude du physiome, en suite logique aux concepts de « génome » et « protéome ».

Nos programmes peuvent être réalisés sans spécialisation ou dans un cheminement avec spécialisation en biophysique ou en endocrinologie. L’obtention des parenthèses au diplôme s’accompagne de l’obligation d’effectuer les travaux de recherche dans le domaine de la biophysique ou de l’endocrinologie sous la direction d'un ou d'une professeur œuvrant dans ce domaine, et de suivre des cours gradués dans ces spécialités.