Louis-Charles Fortier, Ph.D.

Professeur titulaire

Coordonnées

Courriel: Louis-Charles.Fortier@USherbrooke.ca
Téléphone: 819 821-8000 poste 75322
Télécopieur: 819 820-6831

Site WEB du laboratoire

Importance de la recherche

Le problème des bactéries résistantes aux antibiotiques est plus que jamais un enjeu majeur à l’échelle mondiale. Les bactéries pathogènes évoluent continuellement et rapidement et sont de plus en plus résistantes à la plupart des antibiotiques. Clostridium difficile est l’une des bactéries qui s’est récemment hissée au sommet de la liste des bactéries pathogènes les plus problématiques et meurtrières en milieu hospitalier. De nouvelles souches hypervirulentes et multi résistantes aux antibiotiques ont fait émergence et représentent un sérieux problème de santé publique en Amérique du Nord, en Europe, et ailleurs dans le monde.  Puisque cette bactérie s’attaque principalement aux personnes âgées et que la population mondiale ne cesse de vieillir, le problème des infections nosocomiales causées par C. difficile est loin d’être résolu.

Notre laboratoire est l’un des rares au Canada à étudier les aspects fondamentaux de la biologie et de la virulence de C. difficile. Nous sommes également un des rares laboratoires dans le monde à étudier les bactériophages (virus) infectant C. difficile. Nos recherches visent principalement à mieux comprendre les mécanismes de virulence et les forces évolutives chez cette bactérie. Pour ce faire, nous étudions entre autre le rôle que jouent les multiples bactériophages intégrés dans le génome de la bactérie. Nous étudions également des phénotypes importants dans le processus de pathogénèse des infections à C. difficile, tel la régulation de la production de toxines, la sporulation, la germination des spores, la motilité, l’adhésion cellulaire, etc. Finalement, nous travaillons à développer de nouvelles approches thérapeutiques pour traiter les infections à C. difficile.

Notre laboratoire offre un environnement unique pour l’étude des bactéries pathogènes anaérobies et possède une plateforme avec des équipements de pointes pour des travaux en microbiologie moléculaire. Nous avons également accès à une animalerie permettant d’effectuer des études in vivo à l’aide de modèles animaux d’infection à C. difficile tels la souris et le hamster.

Réalisations représentatives

Depuis 2007, notre équipe a obtenu des subventions d’opération et d’équipement de la Fondation Canadienne pour l’Innovation (FCI-programme des leaders), des Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC), du Conseil de Recherches en Sciences Naturelles et Génie du Canada (CRSNG-programme découverte et programme d’outillage et instruments), du Fonds Québécois de la Recherche sur la Nature et les Technologies (FQRNT - programme en équipe) ainsi que de Pfizer Inc. Le Pr. Fortier est aussi chercheur boursier du Fonds de la Recherche en Santé du Québec (FRSQ).

Nos travaux on mené à la publication d’importants articles dans des journaux de prestige en microbiologie, tels PLoS Pathogens, PLoS Genetics, Journal of Bacteriology, Applied and Environmental Microbiology, etc. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec d’autres équipes de recherche et nos travaux  ont mené à l’obtention du prix de la découverte de l’année 2010 selon le magazine Québec Science (Mulhbacher et al, PLoS Pathogens, 2010). Cette découverte a également été largement diffusée dans les médias et a fait l’objet de reportages télés (P. ex. Le Code Chastenay à Télé-Québec en novembre 2010).

Savoir-faire

Microbiologiste moléculaire et expert sur la biologie du C. difficile et des facteurs de virulence (toxines, sporulation, motilité). Expert sur la biologie des bactériophages.