Service interdépartemental des soins intensifs

Dr Marc-André Leclair
Directeur
Secrétaire médicale
Mme Natacha Lafrance
Tél. : 819 821-8000, poste 74948

Courriel : Service interdépartemental des soins intensifs

Répertoire des professeurs

Site Intranet
À propos du Service

Le Service interdépartemental de soins intensifs du CIUSSS de l’Estrie – CHUS est composé de 12 intensivistes, soit 10 professeurs plein temps universitaire, incluant 2 cliniciens-chercheurs boursiers et 2 professeurs d’enseignement clinique.  Les membres du Service proviennent des services de médecine interne, pneumologie, anesthésiologie et de chirurgie générale.

Faits saillants

Enseignement
  • 13 intensivistes professeurs
  • Responsable au prédoc demeure le Dr St-Arnaud avec une offre de stage à 3 externes à chaque période
  • Responsable au postdoc demeure Dr Mayette avec offre de stage aux divers départements (3 périodes dans la formation du tronc commun de médecine interne, 7 en anesthésie, 2 en chirurgie, 2 en MIG, 2 en pneumologie et une en médecine d’urgence).
  • Programme d’activités académiques didactiques hebdomadaire offert tout au long de l’année
  • Programme élaboré d’activités d’apprentissage par simulation
  • Implication active du groupe à la formation médicale continue au niveau régional et provincial
Recherche
  • Activités de recherche fondamentale (Dr Olivier Lesur) et clinique (Dr François Lamontagne et Dr Frédérick D’Aragon)
  • Une équipe de recherche dédiée, qui inclus infirmières, inhalothérapeutes et personnel de soutien
  • Plusieurs projets de recherche sont actifs en continu, pour lesquels tous les membres du service agissent comme co-investigateurs ou participent activement au recrutement de patients
  • Plusieurs publications majeures en 2017
Coup de coeur
  • Retour du Dr Lamontagne de son année de fellowship en Angleterre
Perspective d'avenir
  • Recrutement à diversifier d’ici 3-5 ans

Activités académiques

Au niveau prédoctoral, les professeurs du Service interdépartemental de soins intensifs sont très impliqués dans la prestation de plusieurs phases du programme de médecine de même que dans le développement du renouveau curriculaire. Le Service interdépartemental de soins intensifs reçoit également des externes en stage tout au long de l’année académique, offrant ainsi une introduction au monde des soins critiques aux externes du programme de Sherbrooke, mais également aux étudiants des autres facultés québécoises et même parfois de l’extérieur. Le responsable du prédoctoral aux soins intensifs est le Dr Charles St‑Arnaud.

Au niveau postdoctoral, les soins intensifs représentent une portion importante de la formation des résidents aux programmes de médecine interne tronc commun (3 périodes de stage, soit une par année), anesthésiologie (7 périodes de R1-R5), fondements chirurgicaux (2 périodes de stage), médecine interne générale (2 périodes de stage), pneumologie (2 périodes de stage) et médecine d’urgence (1 période de stage). S’ajoute à cette exposition une couverture complète par les résidents des services de garde au sein des trois unités.  Un programme d’activités académiques didactiques hebdomadaire est offert tout au long de l’année, incluant des revues des grands syndromes de soins intensifs, des clubs de lecture et des activités d’évaluation de la qualité de l’acte impliquant les résidents. Finalement, un programme élaboré d’activités d’apprentissage par la simulation est offert aux résidents et géré par les professeurs du Service, incluant des simulations de gestion de crise multidisciplinaire, d’ACLS, de simulations procédurales, de soins de fin de vie et d’échographie ciblée. Le responsable du postdoctoral aux soins intensifs est le Dr Michael Mayette.

Le groupe de soins intensifs participe également à la formation médicale continue au niveau régional et provincial, notamment à travers la création, en 2017, du premier cours ACES en français (cours accrédité du Collège royal) et par la participation annuelle au Symposium québécois de soins intensifs.

Activités de recherche et rayonnement

Le Service interdépartemental de soins intensifs est très actif en recherche fondamentale (Dr Olivier Lesur) et clinique (Dr François Lamontagne et Dr Frédérick D’Aragon).  Plusieurs projets de recherche sont actifs en continu et pour lesquels tous les membres du Service agissent comme co-investigateurs ou participent activement au recrutement de patients.  Une équipe de recherche dédiée, incluant infirmières, inhalothérapeute et personnel de soutien est associée au Service interdépartemental de soins intensifs.  L’équipe de recherche, sous la direction des Drs Lamontagne et D’Aragon, participe activement aux activités du Canadian Critical Care Trials Group (CCCTG), un groupe de recherche pancanadien.

Activités cliniques

Les activités cliniques sont réparties sur trois unités de soins intensifs indépendantes réparties aux installations Fleurimont et Hôtel-Dieu (soins intensifs médicaux, soins intensifs chirurgicaux et une unité médico-chirurgicale mixte). Ces trois unités de soins totalisent 30 lits à l’installation Fleurimont et 14 lits à l’installation Hôtel-Dieu.  Les soins intensifs du CHUS sont le lieu de référence et de transfert pour l’ensemble du CIUSSS de l’Estrie nécessitant des soins de niveau tertiaire ou quaternaire, desservant une population d’un demi-million d’habitants, et ce, pour un total de 5 000 admissions par an.  Une grande variété de pathologies aiguës y sont prises en charge, incluant des pathologies médicales (choc, insuffisance respiratoire, intoxications, AVC, soins post‑réanimation cardiaque, pathologies neuromusculaires graves, désordres métaboliques, saignements intracrâniens, complications obstétricales) et chirurgicales (traumatologie, chirurgie cardiaque, thoracique, vasculaire, neurochirurgie, chirurgie spinale, hépatobiliaire, ORL complexe, surtout oncologique, bariatrique). Pour répondre à ces besoins divers, les trois unités ont la capacité d’offrir des soins de haut niveau incluant, entre autres, la ventilation mécanique de base et avancée, la thérapie de suppléance rénale et le support cardiorespiratoire mécanique.