Richard Wagner : Thèmes de recherches

Dommages et réparation de l'ADN.

Les dommages à l'ADN et les défauts de la réparation sont des causes importantes du cancer et présentent alternativement des voies thérapeutiques à exploiter. Nous sommes experts en caractérisation des dommages à l'ADN et du développement d'études mécanistiques de la formation des dommages induits par les radiations ionisantes, la lumière ultraviolette et d'autres agents génotoxiques (Acc. Chem. Res. (2010) 43, 564-71). En l'espèce, nos expériences se concentrent sur la synthèse de nucléosides et d'oligonucléotides modifiés, l'étude d'intermédiaires instables, les marquages, les études cinétiques et les analyses de dommages par la spectrométrie de masse (Chem. Res. Toxicol. (2012) 25, 1902-11 ; J. Am. Chem. Soc. (2012) 134, 17366-68.).

Nouveaux signaux épigénétiques.

La 5-methylcytosine est la cinquième base de l'ADN et joue un rôle important dans l'expression génétique. Une nouvelle modification épigénétique nommée 5-hydroxyméthylcytosine (5hmC) provenant de l'oxydation de la 5-methylcytosine a été récemment découverte (pour une revue voir Cadet et Wagner Mut. Res. (2013) sous presse). Les niveaux de 5hmC dans l'ADN de cellules cérébrales normales sont exceptionnellement élevés. Notre recherche vise à comprendre pourquoi il y a une baisse considérable du 5hmC dans le développement et la progression du cancer du cerveau. Pour y parvenir, nous avons développé des méthodes précises pour mesurer les modifications épigénétiques dans l'ADN cellulaire et des méthodes de culture cellulaire pour en modifier les niveaux artificiellement.

Métabolisme de la vitamine C.

La vitamine C (ascorbate) est un des principaux antioxydants contre les oxydants générés par les processus intra et extracellulaire dans l'organisme. L'oxydation de l'ascorbate produit la dehydroascorbate, qui est un produit instable. Nous étudions les réactions de produits instables de la dehydroascorbate avec le glutathion et les résidus cystéine des protéines (Free Radic. Med. Biol. (2010) 49, 984-91; Chem. Res. Toxicol. (2013) 26, 1333-39.). Nos méthodes incluent la détermination de la vitamine C, du glutathion et de leurs formes oxydées dans les échantillons biologiques, l'incorporation de l'ascorbate et de la dehydroascorbate dans les cellules et l'analyse des nouveaux adduits entre la dehydroascorbate et les protéines par la spectrométrie de masse.