Centre d'imagerie moléculaire de Sherbrooke (CIMS)

Reconnu comme centre d’expertise en imagerie moléculaire, le Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke (CIMS) exploite les modalités d’imagerie TEP (Tomographie d’Émission par Positrons ou « PET: Positron Emission Tomography »), TDM (TomoDensitoMétrie ou « CT: X-ray Computed Tomography »), IRM (Imagerie par Résonance Magnétique ou « MRI: Magnetic Resonance Imaging ») et optique comme outils de recherche et d’investigation préclinique et clinique. 

Les chercheurs du CIMS conçoivent et construisent de nouveaux appareils pour l’imagerie TEP/TDM simultanée, développent de nouveaux biomarqueurs (radiotraceurs TEP, agents de contraste magnétiques et sondes optiques) et en effectuent la modélisation pharmacocinétique pour étudier les organismes vivants de façon non-invasive et pour améliorer le diagnostic et le traitement des maladies.

Le CIMS est le premier centre de cette envergure au Canada.  Il regroupe l’imagerie préclinique et clinique, ainsi que toutes les ressources pour le développement, la validation et la production de nouveaux scanners et de nouveaux biomarqueurs pour l’imagerie tridimensionnelle chez l’animal et chez l’humain.  Il offre l’accès à une plateforme d’équipements à la fine pointe de la technologie à l’intérieur d’un centre unique au Québec pour plus d’une cinquantaine de projets de recherche fondamentale, préclinique et clinique.

Les projets de recherche fondamentale trouvent naturellement des applications en santé par le biais d’études précliniques sur modèles animaux et de projets complémentaires de recherche clinique développés par les chercheurs-cliniciens dans le domaine de la médecine nucléaire, de la radio-oncologie et de la radiobiologie.  C’est tout particulièrement le cas pour les projets impliquant l’imagerie combinée avec des applications en oncologie, cardiologie, neurologie et métabolisme (e.g. diabète). Sur le plan clinique, le CIMS est, depuis son ouverture en 1998, le centre TEP le plus actif au Canada (>2,700 patients par année) et parmi les plus actifs en Amérique du Nord, offrant ainsi un vaste bassin de population pour le recrutement de patients dans le cadre d’études cliniques.  

Le CIMS compte une chaire de recherche du Canada et une chaire privée parmi ses partenaires :

Principales réalisations

  • Subvention du gouvernement du Québec de 4.9 M$ pour le Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke
  • Subvention du fonds des initiatives nouvelles de la Fondation canadienne pour l’innovation de 6.6 M$ pour l’intégration de technologies avancées dans un complexe de recherche biomédicale multidisciplinaire
  • Subvention du fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation de 0.78 M$ pour une plate-forme polyvalente d’imagerie moléculaire sur modèle animal pour la recherche biomédicale
  • Avancement moléculaire en imagerie / Advanced molecular imaging (AMI), maintenant Gamma medica (Canada) inc., entreprise essaimante de fabrication de scanners TEP précliniques, commercialisés en partenariat avec GE Healthcare
  • Distribution de radiopharmaceutiques TEP dans tout l’est du Canada en partenariat avec Lantheus imagerie médicale
  • Seul centre au Canada et 2e en Amérique du nord à produire du cuivre radioactif.
  • Démonstration de la possibilité de produire l’isotope médical technétium 99m à l’aide d’un cyclotron

Pour plus d’informations, visitez les sites web du CIMS, du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel et de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke: