Gilles Robichaud, Ph.D.

Professeur associé

Coordonnées

Formation

Études doctorales : Microbiologie-Immunologie, Université Laval

Études postdoctorales : Catalytic RNA and gene therapy, National Cancer Institute of Canada (NCIC) Fellowship, Université de Sherbrooke and Molecular oncology, Canadian Institutes of Health Research Fellowship, Atlantic Cancer Research Institute, Moncton, N.-B.

Thèmes de recherche

Signalisation et activation cellulaire ainsi que les rôles du gène PAX-5 humain dans le développement de la cellule B et dans les processus de transformation tumorale.

Projets de recherche en cours

La signalisation cellulaire est un langage commun à de nombreuses thématiques : développement tissulaire, endocrinologie, immunologie, cancérologie, neurosciences... Plus précisément, l’activation des cascades signalétiques intracellulaires permet à la cellule d’adapter un programme d’expression génique aux signaux et aux stress de l’environnement. Ce relais d’information (transduction cellulaire) est assuré par des médiateurs signalétiques hautement spécialisés (récepteurs membranaires, protéines kinases, protéines phosphatases, facteurs transcriptionnels, micro ARN) qui activent l’expression des gènes de façon spécifique. L’analyse des cascades de signalisation nous aide à comprendre des processus fondamentaux comme la prolifération, la différenciation et la mort cellulaire. Ces études contribuent également de façon importante à élucider les bases moléculaires de nombreuses pathologies et à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Notre laboratoire s’intéresse aux voies de signalisation responsables du développement et du maintient de différents types de cancers. 

ainsi que,

un de nos principaux axes de recherche est d’étudier le rôle du gène Pax-5 dans le phénomène d’oncogenèse (processus de transformation tumorale) chez les lymphomes de type lymphocyte B ainsi que chez le cancer du sein. Le facteur transcriptionnel Pax-5 est un membre de la famille Pax qui régulent habituellement le développement de tissus et organes hautement spécialisés.  Pax-5, lui, est un élément essentiel au développement des lymphocytes B. Puisque l’expression de Pax-5 joue un rôle primordial dans les processus biologiques des cellules B, une dérégulation de son expression favorise des cascades d’oncogenèses qui mène à une transformation de la cellule normale vers une cellule tumorale.

Des études récentes de notre laboratoire ont démontré que le gène Pax-5 humain est également capable de générer plusieurs isoformes (variants) de la protéine via des mécanismes d’épissage alternatif du génome cellulaire humain.  De plus, nous avons remarqué que certains types de lymphomes à cellules B expriment des profiles particuliers et spécifique des différents isoformes du gène Pax-5.  L’étude fonctionnelle d’un isoforme spécifique de Pax-5 s’est donc avérée difficile car, la cellule B exprime différents isoformes simultanément.  Nous avons donc développé des systèmes suppresseurs de gène basés sur les ribozymes catalytiques et les ARN interférants afin d’atténuer l’expression des différents isoformes de Pax-5 de façon spécifique dans la cellule humaine. Grâce à ces ciseaux moléculaires puissants, nous sommes maintenant capables d’élucider les rôles spécifiques ainsi que l’importance des différents variants de la protéine Pax-5 dans les processus biologiques et tumoraux des lymphocytes B humains.