Pierre Lavigne, Ph.D.

Professeur titulaire

Coordonnées

Formation

Ph. D. Biophysique (Université du Québec, CAN, 1994)
Postdoc. Biologie structurale (University of Alberta, CAN, 1999)

Importance de la recherche

La pharmacologie moléculaire et structurale s’applique à la compréhension des processus biologiques impliqués dans les pathologies. Cette compréhension se situe tant niveau mécanistique qu’au niveau de l’élucidation de la structure tridimensionnelle des macromolécules et des complexes macromoléculaires en jeu. Une fois cette compréhension acquise, un processus de développement « rationnel » de molécules pouvant moduler ces processus peut être enclenché et éventuellement mener à la découverte de candidats potentiels au développement de nouvelles modalités de traitement de pathologies.

Avec un parc d’équipements modernes (e.g. modélisation moléculaire, résonnance magnétique nucléaire, spectrométrie de masse) et la présence de chercheurs et professeurs experts, le département et l’Institut de Pharmacologie s’avèrent des lieux fertiles pour le développement de nouvelles idées en pharmacologie moléculaire et structurale.

Le Prof. Lavigne, travaille plus précisément sur la pharmacologie structurale des facteurs de transcription du réseau Myc/Max/Mad, de la protéine StAR, de la pro-Urotensine II et des GPCRs (e.g. récepteur AT1 de l’angiotensine-II). Il s’emploie à comprendre les bases mécanistiques de la fonction de ces protéines à l’échelle atomique par l’utilisation, entre autres techniques, de la RMNet de la modélisation moléculaire.

Réalisations représentatives

  • Élucidation des déterminants structuraux de la reconnaissance moléculaire à l’intérieur du réseau Myc/Max/Mad de facteurs de transcription. Ces travaux ont mené au développement d’inhibiteurs de l’oncoprotéine c-Myc.
  • Élucidation du mécanisme de liaison spécifique des facteurs de transcription b-HLH-LZ aux séquences E-box. Ces travaux ont aussi mené au développement d’inhibiteurs de l’oncoprotéine c-Myc.
  • Élucidation du mécanisme de liaison du cholestérol par la protéine StAR. Ces travaux ont mené à la compréhension des bases moléculaires de l’hyperplasie congénitale de la surrénale.
  • Subventions : Institut de Recherche de la Société Canadienne du Cancer, Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et Génie et Instituts de Recherche en Santé du Canada totalisant près de $250 000 / année.

Savoir faire

  • Spectroscopie résonance magnétique nucléaire appliquée aux complexes protéine-protéine et protéine-ADN
  • Thermodynamique des interactions protéine-protéine, protéine-ligands et protéine-ADN
  • Modélisation moléculaire des complexes protéine-protéine, protéine-ligands et protéine-ADN