But de la résidence

Le candidat sera anesthésiologiste et un réanimateur compétent capable d’agir comme consultant et comme dispenseur des services cliniques en anesthésiologie à la population.

Durée : 5 ans (13 périodes/année)
Nombre de professeurs : 28
Nombre de candidats inscrits en 2013 : 30
Postes disponibles : 5 par année

Première année de résidence

Année d’introduction

C'est une année de maturation clinique. Le résident perfectionne son questionnaire, le recueil des données cliniques et paracliniques, l'examen physique, la formulation d'hypothèses diagnostiques, la maîtrise des tests diagnostiques, ainsi que l'ébauche d'un plan thérapeutique. Le résident acquiert plus d'expérience dans la gestion clinique des urgences et des cas lourds et il acquiert également plus de maturité dans sa relation avec les malades. Il s'initie à l'anesthésie et maîtrise certaines techniques de base.

Le résident participe à l'enseignement des soins avancés en réanimation cardiovasculaire (ACLS et ATLS).

Le résident participe à 8 séminaires de base en anesthésie.

Deuxième année de résidence

Année de formation générale en anesthésiologie

Le résident participe à trois séminaires portant sur les fondements de l'analyse critique de la littérature et des études cliniques en préparation aux clubs de lecture de l'année suivante. Le résident sera aussi introduit à l’usage de l'Internet et de la recherche bibliographique par le MEDLINE, et aux sources de médecine basée sur la preuve (EMB) sur le matériel informatique disponible dans le département.

Le résident maîtrise complètement l'évaluation pré-anesthésique, connaît les indications des différents types d'anesthésies (générale, régionale, locale). Il maîtrise les techniques de base d'anesthésie générale et régionale. Il peut s'occuper de façon de plus en plus autonome des patients classés ASA 1 et 2 pour des chirurgies simples. Il devra suivre le cours de réanimation du nouveau-né (NRP) et s'inscrire à l'examen de mars (Intraining).

Troisième année de résidence

Année d’anesthésie spécialisée

En effectuant des stages dans les spécialités anesthésiques (anesthésie pour chirurgies cardiaque, vasculaire et thoracique et neurochirurgie), le résident est capable d'appliquer les différentes techniques d'anesthésie pour les malades adultes classés ASA 1, 2 et 3, peu importe le type de chirurgie. Il est exposé à une période de 3 mois dans un centre régional affilié et développe une autonomie plus importante dans la dispensation des soins. Il devra suivre les cours avancés de réanimation pédiatrique (PALS) et s’inscrire à l’examen « In training » de mars.

Quatrième année de résidence

Année de perfectionnement de soins pré et postchirurgicaux

Par des stages en médecine et dans les unités de soins intensifs, le résident approfondit ses connaissances médicales qui l'aideront à l'évaluation et à la préparation des malades avant une anesthésie. Il améliore son rôle de consultant et d’évaluation et de modification des facteurs de risque en périopératoire. Le résident est aussi en mesure de prodiguer des soins de réanimation, pour tout type de malade, peu importe son âge. Il devra s’inscrire à l’examen de mars « In training ».

Cinquième année de résidence

Année d’intégration et d’autonomie

Le résident est capable d'une autonomie complète pour la majeure partie des malades qui reçoivent des soins d'anesthésie. Il effectue son stage d'anesthésiologie pédiatrique. Il intègre, en clinique, l'ensemble de ses connaissances, habiletés et attitudes. Il effectue son stage intégré et multidisciplinaire de gestion de la douleur. Il s'initie aux principaux syndromes de la douleur chronique, il est capable d'une ébauche thérapeutique et de faire les références appropriées. Le résident peut choisir un stage optionnel durant son année.