Éric-Emmanuel Schmitt

Docteur d'honneur de l'Université

22 novembre 2016

Eric-Emmanuel Schmitt est l’un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Les livres de ce philosophe, dramaturge, romancier sont traduits en 44 langues et plus de 50 pays jouent régulièrement ses pièces.

Né en 1960, près de Lyon, Eric-Emmanuel Schmitt vit son baptême théâtral avec La Nuit de Valognes, en 1991. Deux ans plus tard, il récidive avec Le Visiteur, cette rencontre hypothétique entre Freud et  Dieu qui lui  vaudra trois Molières. Rapidement, d’autres succès s’enchainent : Variations énigmatiques, Le Libertin, Frédérick ou Le Boulevard du Crime, Petits crimes conjugaux, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, pour en nommer quelques-uns.  Une trentaine de pièces plus tard, il aura prêté sa plume à de nombreux personnages historiques et confié ses textes aux plus grands comédiens de notre époque.

En 1994, le dramaturge embrasse la carrière de romancier en publiant La Secte des égoïstes. Puis il y aura, L’Evangile selon Pilate, un livre lumineux dont La Part de l’autre se veut le côté sombre. Depuis, on lui doit Lorsque j’étais une œuvre d’art, Ulysse from Bagdad, la Femme au miroir, Les Perroquets de la place d’Arezzo, L'élixir d'amourLe poison d'amour, La nuit de feu et, tout récemment, L'homme qui voyait à travers les visages. En 1997, il initie l’écriture du Cycle de l’Invisible, qui regroupera 6 récits ayant pour thème la spiritualité. Il publie également quatre recueils de nouvelles  dont le Concerto à la mémoire d'un ange qui se voit décerner le prestigieux prix Goncourt de la nouvelle. En 2007, l’écrivain fait le saut au cinéma en réalisant la comédie Odette Toulemonde. Il adapte ensuite un autre de ses livres, Oscar et la Dame rose.

En janvier 2012, Éric-Emmanuel Schmitt prend la direction artistique du Théâtre Rive Gauche à Paris et l'ouvre en présentant Le journal d'Anne Frank, une création mondiale. La même année, il monte sur scène et interprète avec brio Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Depuis, il a joué cette œuvre dans plusieurs pays.

Eric-Emmanuel Schmitt est le récipiendaire de nombreux prix et mentions honorifiques qui témoignent de son apport inestimable au domaine littéraire. En 2013, l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique lui offre le fauteuil occupé avant lui par Colette et Cocteau. En 2016, il devient membre de la prestigieuse académie Goncourt. En juillet dernier, il est élevé par le roi Philippe de Belgique au rang de Commandeur de l’Ordre de la Couronne.  

De gauche à droite : Anick Lessard - vice-doyenne (FLSH), Jocelyne Faucher - secrétaire générale, Éric-Emmanuel Schmitt, Christine Hudon - doyenne (FLSH) et Vincent Joli-Coeur, président du C.A. de l'UdeS.