Albert II de Monaco

Docteur d'honneur de l'Université

5 mars 2019

Son Altesse Sérénissime (S.A.S.) le Prince Albert II figure parmi les personnalités les plus influentes en matière de protection de l’environnement et de promotion du développement durable.

Albert Alexandre Louis Pierre Grimaldi est né à Monaco le 14 mars 1958. Après des études universitaires en sciences politiques à l'Université d'Amherst Collège du Massachusetts(1881) et une formation militaire à l’École navale française (1982), il réalise des stages dans différents groupes internationaux aux États-Unis et en Europe, dans les domaines de la communication, de la gestion financière et du marketing. Il représente également son pays à cinq reprises aux Jeux olympiques d’hiver dans les épreuves de bobsleigh, de 1988 à 2002. Fils aîné de la famille princière, il accède au trône monégasque le 6 avril 2005.

Souverain engagé, le Prince Albert II ne ménage aucun effort pour sensibiliser l’opinion publique aux grands enjeux du 21e siècle, en particulier celui du changement climatique. En 2006, il crée la Fondation Prince Albert II de Monaco, un organisme axé sur la promotion des énergies renouvelables, la protection de la biodiversité et la gestion des ressources en eau. Elle soutient des initiatives publiques et privées en recherche, en innovation et en transfert de connaissances par des pratiques renouvelées en matière de développement durable.

La Fondation Prince Albert II de Monaco compte neuf branches dans autant de pays, dont une au Canada qui se consacre à des projets dans les régions arctiques et subarctiques canadiennes. Depuis sa création, la Fondation a soutenu plus de 400 projets et versé plus de 51 millions d’euros à une centaine d’organisations. Presque 100 % des sommes amassées sont versées pour la réalisation de projets. 

En 2006 et en 2009, le Prince Albert II va à la rencontre d’équipes de recherche basées en Arctique et en Antarctique pour constater les effets du réchauffement planétaire, donnant ainsi une voix à la communauté scientifique à l’égard de ce phénomène.

Son implication tangible auprès des collectivités et dans la préservation des espaces verts est maintes fois honorée. Entre autres, de 1996 à 2018, six universités lui remettent un doctorat honoris causa pour l’ensemble de ses réalisations. Le 20 octobre 2009, la International Conservation Caucus Foundation lui octroie la prestigieuse médaille Teddy Roosevelt en reconnaissance de son action pour la conservation des espèces en danger.

Grâce à sa volonté de changer les mentalités à l’échelle mondiale au regard du réchauffement climatique, à sa contribution exceptionnelle dans le domaine du développement durable et à son soutien dans la recherche et l'innovation technologique, S.A.S. le Prince Albert II incarne l’espoir d’un monde meilleur pour les communautés actuelles et les générations futures.