Pierre Hébert

Pierre Hébert

Professeur associé

Coordonnées

Littérature québécoise : roman; censure; édition littéraire; revue et journaux. Théorie littéraire : narratologie; sociologie de la littérature.

Formation

  • L. ès L. (littérature) U. de Sherbrooke
  • M.A. (littérature) U. de Sherbrooke
  • Ph.D. (littérature) U. Laval

Domaines d'enseignement

  • Littérature québécoise
  • Théorie littéraire
  • Narratologie

Recherches en cours

  • Histoire culturelle du meurtre dans le roman québécois
  • Le « système-livre fictif » dans le roman québécois
  • Index de la critique littéraire

Publications récentes

Livres

  • La Gazette littéraire de Montréal, édition présentée par Nova Doyon, annotée par Jacques Cotnam avec la coll. de Pierre Hébert, Québec, Presses de l’Université Laval, 2010, 979 p.
  • La littérature québécoise et les fruits amers de la censure, Montréal, Fides, « Les grandes conférences », 2010, 81 p.

  • Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma, P. Hébert, Y. Lever et K. Landry, (dir.), Montréal, Fides, 2006, 717 p.

  • La censure de l’imprimé. Belgique, Québec, France et Suisse romande, XIXe et  XXe siècles, P. Durand, P. Hébert, J.-Y. Mollier et F. Valloton (dir.), Québec, Nota bene, 2006, 466 p. 

  • Censure et littérature au Québec. Des vieux couvents au plaisir de vivre (1920-1959), en coll. avec É. Salaün, Fides, 2004.

  • Censure et littérature au Québec. Le livre crucifié (1625-1919), en coll. avec P. Nicol, Fides, 1997.

  • La Nouvelle université guerrière, Québec, Nota bene, 2001, 77 p.

  • Jacques Poulin. La création d’un espace amoureux, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 1997, 205 p.
  • "Lionel Groulx et L'appel de la race ", en coll. avec M.-P. Luneau, Montréal, Fides, 1996, 204 p.

Articles et parties de livres

  • « La censure», Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle, vol. 3, Montréal, Fides.

  •  « De la soutane étouffante à la toge libératrice ? Le rôle du pouvoir judiciaire dans l’autonomisation de la littérature québécoise », Les Cahiers de propriété intellectuelle, vol. 21, n° 1, p. 93-122.

  • « La censure cléricale et la critique littéraire laïque au Québec », Histoire du livre et de l’imprimé au Canada, vol. III : 1918-1980, J. Michon et C. Gerson (dir.), Montréal, PUM, 2007, p. 501-506.

  • Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma, P. Hébert, Y. Lever et K. Landry (dir.), Montréal, Fides, 2006 : « L’art et la morale », « À travers les beaux livres », « Balzac (Affaire)», « Censure », « Le centurion », « Chanson citadine », « Chanson intellectuelle », « Chanson javanaise », « Le clergé canadien, sa mission, son œuvre », « La conscience catholique outragée », « La coupe vide », « Le débutant », « Les déviations de l’art », « Le Devoir », en coll. avec Y. Lever, « Dollard des Ormeaux », en coll. avec M.-P. Luneau, « L’échéance », « Les enfances de Fanny », « L’enfant noir », « Évadé de la nuit », « French Canada », « Gay, Paul », « Hébert, Jacques », « L’homme qui va… », « Index, lectures et morale évangélique », « L’ineffaçable souillure », « Les insolences du frère Untel », « Lectures », « Livres roses et séries noires », « Marcel Faure », « Marie Calumet » en coll. avec É. Salaün, « Mathieu », « Les mémoires d’un soldat inconnu », « Les paradis de sable », « La Patrie », « Le printemps qui pleure », « Questions sur le gouvernement ecclésiastiques de Montréal », « La romance », « Sous le signe des muses », « Le syndrome de Pinocchio », « Tout compte fait ».

  • « Censure et bibliothèques au Québec », en coll. avec M. Lajeunesse, « Tous ces livres sont à toi! » De l’Œuvre des bons livres à la Grande Bibliothèque (1844-2005), Catalogue de l’exposition inaugurale de la Grande Bibliothèque nationale du Québec, [Montréal/Québec], BNQ/PUL, 2005, p. 94-107.

  • « La censure religieuse », Histoire du livre et de l’imprimé au Canada, vol. I : Des débuts à 1840, P. Fleming, G. Gallichan et Y. Lamonde (dir.), Montréal/Toronto, PUM/UTP, 2004, p. 351-355.

  • « Le contrôle du livre et de la lecture », Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXesiècle, vol. 2 : Le temps des éditeurs, 1940-1959, J. Michon (dir.), Montréal, Fides, 2004, p. 389-414.

  • « L’homme derrière une vitre. Pseudonymie et transgression chez Eugène Seers – Louis Dantin », Voix et image, n°88 (automne), p. 81-92.

Actes de colloque

  •  « “Pourquoi avoir peur de l’Action catholique ? ” L’Affaire Balzac (1950) », La Censure de l’imprimé. Belgique, Québec, France et Suisse romande, XIXe et XXe siècles, P. Durand, P. Hébert, J.-Y. Mollier et F. Vallotton (dir.), Québec, Nota bene, 2006, p. 125-135.

  • « Jean-Charles Harvey : de l’était de censure à “l’État adulte” », Deux littératures francophones en dialogue. Du Québec et de la Suisse romande, M. Doré et D. Jakubec (dir.), Québec, PUL, 2004, p. 123-133.

  • « Une littérature et ses péchés : dialogue entre l’histoire de la censure et l’histoire des idées au Québec au XXe siècle », Les idées en mouvement : perspectives en histoire intellectuelle et culturelle du Canada, D.C. Bélanger, S. Coupal et M. Ducharme (dir.), Québec, PUL, 2004, p. 211-224.

Communications

  • « Mal et littérature: le meurtre comme interprétant culturel. L’exemple d’Agaguk d’Yves Thériault. », Société de philosophie du Québec (ACFAS), Université de Montréal, 13 mai 2010.

  • « Histoires de crimes et société », « La loi du nombre : les Crime comics et la fin de la censure cléricale au Québec », Dijon, 3 avril 2009.

  •  « La littérature et la loi : le meurtre come interprétant », 34e journée d’échanges scientifiques de l’AQUÉI, UQÀM, 31 octobre 2008.

  •  « Sanctions, exclusions et omissions : la revue Lectures des Éditions Fides et “L'impossible” roman psychologique (1946-1959) », UQÀC, 8 novembre 2007.

  • « La censure littéraire au Québec, d’hier à aujourd’hui », « La censure aujourd’hui », 24e colloque des écrivains, Académie des lettres du Québec, Montréal, 20 octobre 2006.

  • « Réflexion sur l’effet structurant des politiques de la recherche universitaire en sciences humaines », Autorité et légitimité du chercheur, EHESS, Paris, 4 février 2006.