Intégration des arts et de la culture

La démarche de l'Université de Sherbrooke

Le principe selon lequel la culture constitue une dimension fondamentale du développement durable des sociétés est partagé par plusieurs organisations à travers le monde.

L’UNESCO et, à sa suite, Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), une association qui regroupe plus de 1000 villes de 95 pays, y compris Montréal et Québec, soutiennent que le développement durable doit non seulement assurer la préservation des ressources naturelles et de la diversité biologique, mais aussi veiller à la protection de la diversité et de la vitalité des nombreuses cultures du monde. C'est dans cette perspective que le Sommet Culture de CGLU, tenu en 2015, aura permis l'adoption du plan Culture 21 : Action.

Le ministère de la Culture et des Communications a lancé la démarche d’Agenda 21 de la culture (Agenda 21 C) en 2010 et l'a inscrite dans son plan d’action de développement durable. Par cette démarche, le Ministère souhaite établir des principes à respecter et des objectifs à viser afin d’intégrer pleinement la culture dans le développement durable de la société québécoise.

L'Université de Sherbrooke adhère pleinement à ce mouvement et s'est engagée à favoriser les rapports entre savoirs, arts et culture et à donner à la culture une place privilégiée dans le milieu de vie des membres de la communauté universitaire.

Politique institutionnelle des arts et de la culture

Reconnaître les arts et la culture comme l'un des piliers de son développement, voilà ce à quoi l'Université de Sherbrooke a adhéré en adoptant en juin 2014, en collaboration avec de nombreux partenaires, la toute première politique des arts et de la culture en milieu universitaire au Québec et au Canada.

Cette politique s’inscrit en continuité avec le développement de plusieurs programmes d’études dans le domaine des arts et de la culture à l’UdeS, ainsi que de nombreux travaux de recherche et de création qui contribuent à la renommée de l’Université.

Elle s’appuie également sur l’expertise largement reconnue en matière de diffusion des arts et de la culture de l’Université de Sherbrooke, une approche unique en milieu universitaire développée principalement par le Centre culturel.

La politique s’inscrit également en continuité de la Politique de développement durable (Politique 2500-017) de l’Université et en conformité avec le concept d’Agenda 21 de la culture développé depuis quelques années au Québec et à l’étranger, concept inscrivant la culture dans les stratégies de développement durable comme un vecteur de démocratie, de dialogue interculturel et de cohésion sociale.

De plus, elle s’inscrit en continuité de la Politique linguistique (Politique 2500-016) favorisant la mise en place de mesures de valorisation de la langue française et constituant un lieu d’ouverture sur le monde.