Partenaires scientifiques de la CRCIE

Sur le plan local et national

Au Québec

Au Canada

Sur le plan international

En Allemagne

En France

  • L’Unité mixte de recherche "Éducation, formation, travail et savoirs" (UMR EFTS), sous la codirection des professeurs Jean-François Marcel et Chantal Amade-Escot.
  • Le Centre d’études et de recherche sur les emplois et la professionnalisation de l’Université de Reims (CEREP), sous la direction du professeur Gilles Baillat, directeur de l’IUFM de Reims.
  • L’unité de recherche Didactique des savoirs scientifiques, professionnels et sociaux émergeants, sous la direction du professeur Jean-François Marcel, École nationale de formation agronomique (ENFA), Toulouse (avec Marie-Hélène Bouillier-Oudot et Bernard Fraysse).
  • Le Réseau OPEEN&REFORM, qui succède au réseau OPEN (Observatoire des pratiques enseignantes) regroupant de nombreux chercheurs francophones), sous la codirection de la professeure Isabelle Vinatier, Université de Nantes.
  • Le Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN), sous la direction du professeur Yves Dutercq, Université de Nantes.

En Belgique

En Suisse

Au Mexique

Au Brésil

  • Le Grupo de estudos e pesquisas da interdisciplinaridade (GEPI), sous la direction d’Ivani Catarina Arantes Fazenda, Pontifícia Universidade Católica, São Paulo.
  • Le Fórum paulista de pós-graduação em educação (FPPGE), sous la direction d’Ivani Catarina Arantes Fazenda, Pontifícia Universidade Católica, São Paulo.

Avec les chercheurs suivants

En Argentine

  • le professeur Emilio Tenti Fanfani, titulaire d’une chaire Unesco à l’Université de Buenos Aires.

Au Brésil

  • la professeure Cristina d’Ávila, Grupo de trabalho "Sociologia e políticas da educação", Universidade estatual da Bahia (UNEB) à Salvador.
  • le professeur Reinaldo Matias Fleuri, directeur du Nucleo Mover, enregistré au Diretório de Grupos de Pesquisa do Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (CNPq) sous le titre "Éducation interculturelle et mouvements sociaux", Centro de Ciências da Educação, Universidade Federal de Santa Catarina, Florianópolis.
  • la professeure Nilce da Silva, Université de São Paulo. Coordonnatrice du groupe de recherche CNPq “Études des populations migrantes au Brésil et au monde: le rôle de l'institution scolaire” et rédactrice en chef de la Revue Acolhendo a alfabetização nos países de língua portuguesa (www.acoalfaplp.net).

Au Chili

  • la professeure Marisol Latorre Navarro, Universidad Alberto Hurtado, Santiago de Chile.
  • la professeure Marcela Román, Centro de investigación y desarrollo de la educación (CIDE) et Universidad Alberto Hurtado, Santiago de Chile.

En Colombie

  • le professeur Carlos Miñana Blasco, Universidad Nacional de Colombia, Bogotá de Santa Fé, Colombia.

Aux États-Unis

  • la professeure Julie Thompson Klein, Professor of Humanities, Wayne State University, Ypsilanti, Detroit, Michigan.

En France

  • le professeur Driss Alaoui, Université de La Réunion.
  • la professeure Françoise Cros, professeure au Conseil national des arts et métiers (CNAM), Paris.
  • la professeure Anne Jorro, Université de Toulouse II le-Mirail.
  • le professeur Pierre Pastré, Conseil national des arts et métiers (CNAM), Paris.
  • le professeur Frédéric Tupin, Université de La Réunion.

En Italie

  • le professeur Massimiliano Tarozzi, Département d’éducation, Faculté des sciences cognitives, Université de Trento.
  • le professeur Cosimo Laneve, Université de Bari.

Au Mexique

  • le professeur Domingo Castillo Moncada, directeur de la Escuela de ciencias de la educación, Monterrey.
  • le professeur Manuel G. Muniz Garcia, professeur de psychologie à l’Universidad Autonóma de Nuevo Léon (UANL), Monterrey.
  • le professeur Arturo Ornelas Lizardi, Universidad Fray Luca Paccioli (UFLP), Cuernavaca.
  • le professeur Anselmo Torres Arizmendi, Universidad Fray Luca Paccioli, Cuernacaca, University of New Mexico et Unesco Monterrey.

Au Pérou

  • le professeur Edward de la Puente, Universidad nacional Toribio Rodriguez de Mendoza de Amazonas, Chachapoyas.

En Roumanie

  • la doyenne Rodica Nagy et les professeures Otilia Ignatescu, Adina Ignat et Otilia Clipa, Université Stefan Cel Mare, Suceava.
  • le professeur Constantin Petrovici, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, Université Alexandru Ioan Cuza, Iasi.

Revues scientifiques