Composantes et aire de protection

Cette section présente les principales composantes de la signature institutionnelle et son aire de protection.

Il convient de noter que l'utilisation des armoiries de l'Université n'est pas autorisée, sauf sur certains documents officiels émanant du Secrétariat général.

Composantes

Les trois principales composantes de la signature institutionnelle de l'Université de Sherbrooke sont :

  • le symbole;
  • la dénomination;
  • le caractère typographique.

Cette signature forme un tout et il ne faut en aucun cas en dissocier ou en modifier les composantes de quelque manière que ce soit. Les espacements et l'alignement doivent être rigoureusement respectés.

Le symbole seul peut être utilisé, mais ces utilisations doivent être autorisées par le Service des communications.

Aire de protection

La signature institutionnelle constitue un ensemble graphique qui doit être protégé d'éléments étrangers, et ce, afin d'en permettre une lisibilité parfaite dans toutes les formes de communication visuelle. La signature doit se détacher nettement des autres éléments de la composition graphique. À cette fin, il existe, tout autour de cette signature, une marge imaginaire égale à la hauteur du caractère typographique « H » contenu dans le mot « SHERBROOKE ».

Cette marge est nécessaire pour que la signature soit perçue comme une forme graphique unique et finie. Il ne faut jamais empiéter sur cette marge par une illustration, une photographie, un texte ou un graphique quelconque. Le nom d'une unité administrative de l'Université ne doit pas se situer à l'intérieur de cette aire de protection.