Objectifs du CITÉ

Les domaines de recherche ciblés par le Carrefour visent la création de matériaux les plus écologiques possible, biodégradables ou recyclables, dans une optique de diminution de l’enfouissement de matériaux non récupérables. On vise la valorisation de la matière naturelle pour faire des nouveaux matériaux plus performants et ainsi pouvoir remplacer les matériaux à base de combustibles fossiles ou qui demandent une grande énergie pour être produits, comme la fibre de verre ou la fibre de carbone. Les fibres utilisées dans les recherches sont par exemple les fibres d’asclépiade, de lin, de bambou, toutes des fibres faciles à cultiver.

Les activités de recherche du CITÉ sont orientées en trois axes concordant aux objectifs de l’UdeS en termes d’innovations technologiques et aux directions de développement économique et des entreprises dans le domaine :

1) Création d’une masse critique de recherche dans des axes prioritaires à l’UdeS

Le plan stratégique actuel de la Faculté de génie présente la recherche en cinq thématiques : Matériaux, Énergie, Santé, Transports/mobilité et Développement durable. Les activités de recherche au CITÉ touchent à tous ces volets, mais plus particulièrement à Matériaux et Développement durable.

2) Création d’un pôle de transfert technologique et d’activité économique distinct à la région

Le CITÉ jouera un rôle clef dans le transfert technologique entre les activités de recherche fondamentales réalisées en contexte universitaire, les activités de recherche appliquées qui prendront place au CITÉ et les activités économiques des entreprises collaboratrices au CITÉ. Le CITÉ est une infrastructure innovante qui permettra aux chercheurs de créer des liens privilégiés avec les entreprises du domaine et d’augmenter les impacts de leur travaux aux niveaux sociétal, environnemental et économique. 

À cet effet, la proximité du CITIG est un ajout majeur pour les chercheurs de l’UdeS et pour les entreprises partenaires qui pourront inévitablement développer de nouvelles technologies et les amener à des niveaux qui ne seraient jamais atteints en contexte universitaire en créant des spin-off. Les activités proposées par le CITÉ, par l’entremise des chercheurs de l’UdeS et des entreprises partenaires, définiront clairement un nouveau créneau économique identitaire pour la région qui deviendra une référence en biovalorisation et écoconception.

3) Création de formation sur mesure pour les étudiants et de formation continue pour les entreprises

Un des mandats premiers de l’UdeS est d'offrir des formations de haut niveau répondant aux besoins régionaux. Le CITÉ jouera un rôle prépondérant à cet effet de trois façons :

1) Permettre l’insertion de stagiaires de premier cycle dans des projets de recherche appliquée les préparant au marché du travail;
2) Permettre aux étudiants chercheurs (M.Sc. et Ph.D.) de développer des technologies innovantes tout en leur donnant l’opportunité de développer leur entrepreneurship en initiant des spin-off
3) Offrir de la  formation continue pour les entreprises et leurs employés sur les nouvelles technologies écologiques.