Résume de carrière

Monsieur Arezki Tagnit-Hamou est ingénieur diplômé de l'Institut National des Hydrocarbures et de la Chimie de Boumérdes (Algérie) et titulaire d'un doctorat en technologie et chimie des silicates de l'Université de Veszprém (Hongrie). Après une expérience industrielle dans les matériaux de construction (ciment et briques), puis l'obtention de son doctorat, il a rejoint l'Université de Sherbrooke en 1990, où il est actuellement professeur titulaire au Département de génie civil de la Faculté de génie. 

Le professeur Tagnit-Hamou, qui œuvre dans le domaine du développement des éco-bétons (bétons écologiques) et de la valorisation des résidus industriels, est responsable d'une équipe de recherche de 10 personnes. Cette équipe est composée de 3 assistants de recherche et de 7 étudiants, dont 3 au doctorat, qui se consacrent essentiellement à la valorisation des sous-produits industriels. Il est membre du Groupe de recherche sur le ciment et le béton reconnu par l'Université de Sherbrooke, composé de 4 professeurs qui mettent en commun leurs différentes expertises dans le domaine des matériaux de construction. En plus des étudiants et assistants de recherche de chaque équipe, le Groupe de recherche sur le ciment et le béton emploie 6 techniciens de laboratoire ayant plusieurs années d'expérience. 

A. Tagnit-Hamou possède une expertise mondialement reconnue dans le domaine de la microstructure et de la physico-chimie des silicates (ciment et béton). Il a notamment utilisé son expertise dans la réactivité des silicates pour le développement de ciments composés tels que le ciment quaternaire à base de ciments Portland et d'ajouts cimentaires. Son expertise, à l'interface de la technologie du béton et de la physico-chimie des silicates, lui a permis de développer de nouveaux matériaux cimentaires à partir de sous-produits industriels. C'est le cas de la valorisation de la fritte de verre dans le béton (dont les caractéristiques sont semblables à celles du verre) qui est produite à partir du traitement à haute température de sous-produits des alumineries (brasques usées). 

Il est auteur et coauteur de plusieurs publications dans des revues internationales telles que ACI Materials Journal, Cement and Concrete Research et de conférences internationales. Il aussi auteur et coauteur de plusieurs rapports techniques. Il a été l'organisateur de deux conférences internationales sur le béton et le développement durable (Montréal 2001 et Alger 2002). Il est membre actif de plusieurs associations scientifiques et de plusieurs comités techniques, tels que l'American Concrete Institute (ACI Board Advisory Committee on Sustainable Development et Comité 555, Concrete with Recycled Materials), la Canadian Standards Association (CSA, A3000 sur le ciment hydraulique et les ajouts cimentaires), l'American Society for Testing and Materials (ASTM, C1 et C9, ciment et béton), la Réunion internationale des laboratoires d'essais sur les matériaux (RILEM) et le Centre de recherche sur les infrastructures en béton (CRIB) reconnu par le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT) depuis 1992. Il est aussi membre fondateur de l'Observatoire de l'environnement et du développement durable de l'Université de Sherbrooke (responsable de l'axe Gestion intégrée des résidus) qui regroupe plus de 50 chercheurs de calibre international.