Axe 1

Comparaison des pratiques d’intégration des services selon les disciplines et les domaines

L’intégration des services se concrétise par des pratiques professionnelles d’évaluation, de planification et de coordination des services (Couturier et al., 2007). Les modèles conceptuels de l’intégration portent particulièrement sur la coordination puisqu’elle permet de dépasser les frontières professionnelles et organisationnelles. Elle se présente comme « the act of managing interdependencies between activities » (Malone et Crowston 1991, p. 12). Elle ne peut donc pas se réduire à une simple démarche protocolarisée imposée par des modèles puisqu’elle comporte autant des dimensions formelles qu’informelles (Couturier et al., 2007b).  Si les recherches classiques sur l’intégration des services ont été efficaces à décrire les dimensions formelles de la coordination, son versant informel a fait l’objet de beaucoup moins d’études (Kodner, 2008). Mes propres travaux portent spécifiquement sur cette dimension (Couturier et al., 2007) et occupent une place originale dans ce domaine d’étude.

Ce projet étudiera les pratiques effectives des professionnels dédiés à l’intégration (gestionnaires de cas, intervenants pivot ou de coordonnateurs) de façon à documenter les modulateurs professionnels et contextuels de l’appropriation par les praticiens des modèles d’intégration. Plus spécifiquement, il s’agira d’étudier les pratiques découlant des trois fonctions centrales à ces métiers : évaluer, planifier et coordonner. L’étude comparera ces pratiques selon les origines disciplinaires des praticiens (travail social, sciences infirmières et professionnels paramédicaux) et selon les domaines d’application les plus innovants (gérontologie, enfance en difficulté, santé mentale). Cette recherche sera également attentive à l’impact sur les identités professionnelles d’un modèle de gestion de cas souvent perçu comme dé-professionnalisant par les acteurs.

Ce projet suivra la perspective méthodologique de l’ergonomie cognitive (Falzon, 2004), présentée plus loin. Il s’appuie notamment sur mes travaux portant sur la gestion de cas dans le cadre du Programme de Recherche sur l'Intégration des Services de Maintien de l'Autonomie (PRISMA) et prolonge l’étude sur l’adaptation locale des réseaux intégrés de services au Québec que je réalise actuellement dans le cadre de l’équipe pancanadienne Fragilité et vieillissement, sous la direction de François Béland et André Tourigny et financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les résultats du projet 1.1 procureront une meilleure compréhension des savoirs et des gestes professionnels de l’intégration et seront utilisés ensuite pour l’atteinte de l’objectif 2. La connaissance des pratiques effectives est en effet indispensable à la conception de curriculum (Pastré, 2002).