Facebook

Bienvenue à la Chaire Pfizer sur les technologies d'analyse de procédés en génie pharmaceutique

L’Université de Sherbrooke et Pfizer* ont uni leurs efforts pour créer la Chaire industrielle Pfizer sur les technologies d’analyse des procédés (PAT) en génie pharmaceutique. La Chaire poursuit les objectifs stratégiques suivants :

  • Développer des connaissances sur :

    • les phénomènes physico-chimiques régissant le comportement des procédés particulaires impliqués dans la production de produits pharmaceutiques auxquels les PAT peuvent s'appliquer;
    • les critères de transferts technologiques basés sur des modèles phénoménologiques ou mathématiques (par exemple, mise à l'échelle ou implantation de nouvelles technologies) auxquels les PAT peuvent s'appliquer;

  • Mettre en application des contrôles de procédés et de produits basés sur des PAT qui permettent une rétroaction et/ou une correction du procédé/produits plus rapide;
  • Former du personnel hautement qualifié dans le domaine de la Chaire, tant dans le milieu universitaire qu’industriel;
  • Consolider une masse critique de recherche dans les domaines des procédés et des technologies d’analyses de procédés en génie pharmaceutique.

Les travaux sont réalisés avec une approche intégrée combinant la recherche fondamentale et appliquée :

  • Recherche fondamentale pour élucider le rôle des forces de cohésion et d'adhésion sur le comportement de l'écoulement des poudres

    • Relier la nature et l'étendue du cisaillement aux forces de cohésion
    • Développer des modèles phénoménologiques permettant une catégorisation générale des débits et des tendances de mélange/ségrégation
    • Utiliser la distribution des temps de résidence pour modéliser les patrons d'écoulement

  • Recherche appliquée sur les techniques analytiques pour la mesure en ligne des propriétés physico-chimiques dans les procédés impliquant des particules

    • Développer la technique analytique (acquisition de données sans fil)
    • Développer des modèles «chimiométriques» robustes pour relier les signaux aux propriétés
    • Utiliser les modèles «chimiométriques» pour améliorer la recherche fondamentale
    • Modéliser le comportement des modules de procédé vers la mise à l'échelle
    • Intégrer l’application PAT développée aux systèmes déjà en place du partenaire industriel

  • * À noter que l'entente initiale pour la création de la chaire a été établie avec la compagnie Wyeth. Celle-ci a été acquise depuis par Pfizer.