Collaborateurs des milieux de pratique

Le travail de collaboration entre la Chaire Kino-Québec et les intervenants du milieu scolaire a entre autres, pour objectif de contribuer au développement global des élèves en assurant une meilleure cohérence dans les interventions. Celui-ci favorise donc le développement professionnel des enseignants ainsi que la qualité des apprentissages des élèves.

Catherine Gignac

Titulaire d’un baccalauréat en éducation physique et d’une maîtrise en pharmacie de l’Université Laval, Catherine Gignac œuvre à la Faculté des sciences de l’activité physique de l’Université de Sherbrooke depuis 2011 en tant que chargée de cours et professionnelle de recherche. Après ses premières années d’intervention en réadaptation cardiaque et respiratoire, elle a développé un intérêt grandissant pour la prévention et les interventions favorisant les saines habitudes de vie chez les enfants d’âge scolaire.

Ses intérêts d’enseignement et de recherche portent plus particulièrement sur le développement des habiletés motrices chez les élèves en contexte scolaire et l’accompagnement professionnel des enseignants. Elle considère que l’enseignant en éducation physique et à la santé (EPS) joue un rôle indispensable dans la création d’un environnement scolaire favorable aux saines habitudes de vie. Catherine participe à l’élaboration et la mise en œuvre d’activités pédagogiques de formation initiale et continue visant le développement des compétences des enseignants en EPS afin qu’ils puissent assumer ce rôle et soutenir leur équipe-école dans des changements de pratiques.

Éliane Massé, École primaire des Deux-rives, Sherbrooke

Éliane Massé est enseignante en éducation physique et à la santé à l'école primaire des Deux-Rives à Sherbrooke (CSRS) et conseillère pédagogique pour les enseignants en éducation physique du primaire à la Commission Scolaire de la Région-de-Sherbrooke. Titulaire d’un baccalauréat en enseignement de l'éducation physique et à la santé  de l’Université de Sherbrooke, elle s’intéresse à la pédagogie, au programme de formation ainsi qu’à l'accompagnement.

Gisèle Tardif, École l'Écollectif, Sherbrooke

Gisèle Tardif est titulaire de classe en 1re et 2e année au primaire à l’école l’Écollectif de Sherbrooke. En 2009, elle a implanté progressivement une période d’activité physique quotidienne de 20 minutes en début de journée pour favoriser l’apparition de facteurs prédisposant les élèves à l’apprentissage. Lors de cette période d’implantation, elle a été accompagnée professionnellement par une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l’activité physique (FASAP) de l'Université de Sherbrooke dans le cadre d’une recherche-action-formation. En 2011, le projet « Je bouge » a été officiellement intégré à la grille horaire de toute l’école.

Son expertise l’a amenée à participer à divers congrès ainsi qu'à soutenir quelques équipes-école dans la mise en œuvre d’une période d’activité physique quotidienne.Elle a collaboré à la publication du Lab-école « Penser l’école de demain » dans l’optique de l’adoption d’un mode de vie sain et actif dans le milieu scolaire pour favoriser la réussite scolaire.Depuis 2016, elle est chargée de cours à la FASAP où elle co-enseigne le cours « Accompagnement et partenariat scolaire ».