Collaborateurs

Sylvana Al Baba Douaihy

Sylvana Al Baba Douaihy

Sylvana Al Baba Douaihy, ingénieure titulaire (2007) d’un master en multimédia et réseaux de l’Université des pères antonins à Beyrouth, au Liban. Depuis l’automne 2010, doctorante en études du religieux contemporain, elle s’intéresse à tout ce qui concerne la religion, la modernité et la politique. Sa thèse porte sur la viabilité de l’État du Liban : étude sur la gestion sectaire des loyautés religieuses extraterritoriales et la paix pluricommunautaire.


Safa Ben Saad

Safa Ben Saad

Safa Ben Saad est chercheure postdoctorale à la Faculté de droit et à la Chaire de recherche Droit, religion et laïcité. Elle réalise une recherche sous la supervision des professeurs David Koussens et Sébastien Lebel-Grenier. Son projet est intitulé : «Le Droit canadien et l’Islam : quelle analyse juridique de la religion?». Safa est également chargée de cours au Centre d’études du religieux contemporain. 

Safa détient un doctorat en droit et un master en droit international et droit comparé de l’université Toulouse 1 et une maîtrise en sciences juridiques de l’université Tunis-Carthage. Sa thèse de doctorat porte sur L’évolution du droit constitutionnel des droits de l’Homme dans les pays musulmans. Les exemples de l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Pakistan et le Soudan. Ses travaux de recherche portent principalement sur la relation entre la normativité islamique et les droits humains et le droit comparé.


Annie Bourgeois

Annie Bourgeois

Annie Bourgeois est doctorante en études du religieux contemporain à l’Université de Sherbrooke et a reçu une bourse du FR-QSC (2013-16) pour travailler sur la place des religions et spiritualités minoritaires en milieu carcéral canadien. Le titre provisoire de sa thèse est « spiritualités autochtones en milieu carcéral : Étude des centres de guérison ». Elle est également professeure de sociologie au collégial depuis 2009. Diplômée de l’Université du Québec à Montréal, elle a complété une maitrise en sociologie qui avait pour objet d’étude les relations interculturelles entre les Autochtones et les Allochtones du Québec.


Samuel Dalpé

Samuel Dalpé

Samuel Dalpé poursuit un doctorat en études du religieux contemporain à l’Université de Sherbrooke pour lequel il a reçu une bourse du FRQSC (2015-2018). Samuel détient une maîtrise en histoire de l’Université d’Ottawa en plus de terminer une maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique. Spécialisé en histoire intellectuelle du libéralisme au Québec, il travaille présentement sur les représentations de la laïcité véhiculées par l’État québécois. Depuis janvier 2014, il participe comme assistant de recherche au projet FRQSC «Les nouveaux discours sur la laïcité ». Samuel est étudiant collaborateur de la Chaire de recherche en étude du pluralisme religieux (Université de Montréal), du Centre de recherche Société, Droit et Religions (Université de Sherbrooke) et du Réseau francophone international des analystes du discours.


Louis Georges Deschênes

Louis Georges Deschênes

Louis Georges Deschênes est doctorant en éducation. Formé à la fois en sciences humaines (B.A.), en études religieuses (M.A.) et en pédagogie de l’enseignement supérieur (DPES), sa thèse porte sur la dimension interdisciplinaire du concept de culture religieuse dans la formation des maîtres au programme d’éthique et culture religieuse. Impliqué professionnellement dans l’enseignement de plusieurs disciplines des sciences sociales, il est chargé de cours à la Faculté d’éducation et à la Faculté de théologie et d’études religieuses de l’Université de Sherbrooke. Il est aussi membre de l’Institut de recherche sur les pratiques éducatives (IRPÉ).


Nathalie Mongel

Nathalie Mongel

Nathalie Mongel est doctorante en droit à l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent essentiellement sur la traduction juridique, articulée autour de la linguistique et du droit comparé.  Elle a suivi une formation en traduction juridique en France (Paris X Nanterre) ainsi qu’une formation en études anglo-saxonnes à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Elle traduit actuellement un ouvrage du Professeur David Koussens, sous sa direction.  


Corentine Navennec

Corentine Navennec
Corentine Navennec est doctorante en études du religieux contemporain. Détentrice d’une Maîtrise en Orthophonie et Audiologie de l’Université de Montréal, elle a travaillé plusieurs années en recherche dans ce domaine (Équipe de Recherche en orthophonie et Équipe sociale : les personnes âgées en communication avec leur environnement).

Sa thèse, pour laquelle elle a reçu une bourse du FRQSC (2015-2018), une bourse d’excellence BMO (2016) ainsi qu’une bourse MITACS-GLOBALINK (2016) porte sur les transformations de l’Église protestante unie de France dans le contexte post moderne, plus particulièrement face au pluralisme thérapeutico-religieux. Elle a coordonné le colloque « Le religieux où on ne l’attend pas » organisé à l’ACFAS en mai 2016 et collabore à la publication des actes.

François Thibeault

François Thibeault

François Thibeault a complété un doctorat en sciences humaines des religions à l'UQAM (2013). Sa thèse doctorale, intitulée « Le bouddhisme dans la société mondiale : circuler en Inde sur les chemins du Bouddha », porte sur la mondialisation du bouddhisme selon une perspective sociologique. 

Entre 2013 et 2016, il a été agent de recherche au Centre de recherche sur le vieillissement de l'Université de Sherbrooke. Il a contribué à la conceptualisation et à la réalisation de l'étude intitulée « Les attitudes des parties intéressées face à l'aide médicale à mourir pour des patients atteints de la maladie d'Alzheimer ». 

Entre 2014 et 2016, il a réalisé un stage postdoctoral au département d'études littéraires de l'UQAM, où il a contribué à la mise sur pied et au développement du groupe de recherche-création Récit Nom@de. Il a donné de nombreux cours de 1er cycle universitaire en sciences humaines des religions, à l'UQAM et à l'Université Bishop's, ainsi que co-enseigner des cours de 2e cycle en création littéraire.

À l'université de Sherbrooke, au sein du Centre d'études du religieux contemporain et de la Chaire de recherche Droit, religion et laïcité, il mènera un projet de recherche postdoctorale portant sur la sécularisation des soins spirituels en milieu hospitalier.