La «Carte fille» - si petite mais si importante!

Pièce maîtresse du scanner pré-clinique du tomographe d'émission par positrons (TEP)  de l'équipe du GRAMS, la «carte fille» permet de transposer l'énergie des photons produits par l'annihilation des positrons en signaux électriques.  En assignant une étampe de temps à chaque événement et en conservant l'énergie de ces événements, elle transfère par voie numérique ces données aux étages de traitement numérique subséquents où les données seront triées et appariés dans le but de fournir l’information nécessaire à la reconstruction d’une image du métabolisme sous observation.

La «carte fille» est composée de 2 circuits intégrés (Application Specific for Integrated Circuit - ASIC) conçus par des étudiants et professionnels du groupe, ayant chacun 64 entrées analogiques et plusieurs liens de communications pour permettre le transfert des données et la calibration des canaux. Les ASIC sont montés sur un circuit imprimé en utilisant la méthode flipchip.  

L'interconnexion entre les 4 matrices de photodiodes à avalanche et les ASIC se fait via le collage à l'époxy d'argent d'un interposeur céramique au circuit imprimé multicouches. Des microvias blind et burried ont été utilisés pour permettre la connectivité de toutes les traces entre l'interposeur céramique et les ASIC.

Taille du circuit intégré : 4.6 mm x 6 mm
Taille du circuit imprimé : 12.5 mm x 23.3 mm

Languette Souris peuplée de «cartes filles»

Languette Lapin peuplée de «Cartes filles»

«Cartes filles» dans le scanner Souris