Empire du mâle ou sexes-solaires ? Le sexo-générique dans les premières œuvres d'Anne Hébert

Neil B. BISHOP

Notre but consiste à étudier les configurations du sexo-générique dans un corpus hébertien peu étudié mais révélateur (remontant jusqu'à la nuit des temps de l'œuvre : les premiers textes parus). Il s'agira de cerner jusqu'où ce corpus s'en tient aux rôles sexo-génériques occidentaux (et autres) traditionnels, ou bien laisse miroiter une lueur de mutation sexo-générique vers le dépassement des fers millénaires dans un au-delà du genre peuplé d'êtres libres de toute imposition d'un genre social. Peut-on déceler dans ce corpus un glissement vers une utopie/uchronie où chacune et chacun seraient libérés de la traditionnelle dichotomie sexo-générique, libre de choisir toute configuration sexo-générique concevable, pour s'épanouir dans son « genre-je » (C.Overall) ? L'article démontrera que cet idéal d'une Fausto-Sterling ou d'une Overal restera, dans le corpus étudié, rivage du rêve chez le lectorat, mais s'y inscrit, justement, comme espoir à l'horizon, ou du moins : juste au-delà.