La figure du gitan chez Anne Hébet et D.H. Lawrence : une comparaison

Ben-Z. SHEK

L'article étudie la figure du gitan dans deux récits littéraires : la nouvelle « Le torrent » d'Anne Hébert, écrite en 1945 et publiée pour la première fois en 1950, et le roman The Virgin and the Gypsy de l'auteur britannique, D.H. Lawrence, publié à titre posthume en 1930. Les deux auteurs font usage de stéréotypes dans leur traitement de cette figure ethnoculturelle. Mais quelques aspects positifs sont notés, surtout chez Lawrence, qui font contraste avec la fermeture et la rigidité de la société ambiante, et renvoient ainsi, de part et d'autre, à un manque à vivre.