Cendrillon revue à la loupe féministe dans La Mercière assassinée d’Anne Hébert et Doc de Sharon Pollock

Elspeth TULLOCH

Cette étude comparative de La Mercière assassinée d’Anne Hébert et de Doc de Sharon Pollock montre de quelle façon ces dramaturges construisent une critique féministe de la société patriarcale en réifiant la figure de Cendrillon. Par l’approche symbolique exploitée pour intégrer leurs préoccupations sociales, elles mettent à nu l’oppression féminine, exposent les difficultés de l’ascension des femmes à travers les barrières de classes, racontent la révolte de la femme opprimée et, enfin, témoignent du début de la désagrégation de l’ordre établi.